Les roux possèdent un gène spécial qui les fait paraître plus jeunes

Imprimer

Des scientifiques des Pays-Bas ont découvert que le gène permettant à l’organisme de paraître plus jeune est le même qui rend les cheveux roux et la peau claire.

Selon un article paru dans le Daily Telegraph, des chercheurs de l’Université Erasme à Rotterdam ont étudié la physionomie de 2693 personnes âgées néerlandaises. Celles qui possédaient le gène MC1R, déterminant notamment la couleur rousse des cheveux, paraissant en moyenne deux ans plus jeunes que leur âge véritable.

Le gène MC1R intervient dans d’autres processus biologiques comme l’inflammation ainsi que le rétablissement des dommages causés à l’ADN. C’est pourquoi il pourrait être lié aux composantes génétiques permettant de donner une apparence plus jeune.

Un des coauteurs de la recherche, le professeur Manfred Kayser, a commenté les résultats de leur étude: «Pour la première fois, un gène a été identifié comme étant l’explication partielle du fait que certaines personnes paraissent plus vieilles que leurs âges tandis que d’autres paraissent plus jeunes.»

«Paraître plus jeune reste un fantasme de l’Homme depuis les temps immémoriaux», a-t-il aussi commenté dans l’article.





«Le désir est attribuable à la croyance que l’apparence reflète la santé et la fécondité. En effet, l’âge perçu influence l’espérance de survie en plus d’être lié aux molécules du vieillissement.»

La variante de MC1R liée un âge perçu jeune aux cheveux roux et la peau claire

Des photos de face et de profil de chacune des 2693 personnes étudiées ont été analysées par un système d’évaluation d’images appelé 3DMD. Ce système se basait sur plus de 25 critères tels que les taches de rousseur, les rides, le teint et la forme du visage.
Les données en résultant étaient ensuite soumises à un algorithme déterminant un «âge estimé».
Selon le professeur Kayser, comprendre la biologie moléculaire en rapport avec l’âge perçu pourrait s’avérer vital. Dans l’avancement de nouvelles thérapies sur le vieillissement par exemple.
«Nos études fournissent de nouveaux indices pour des recherches antérieures sur le fondement biologique dans le fait que quelqu’un puisse paraître vieux ou jeune», ajoute-t-il.





Source

Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *