4 étapes faciles pour faire pousser plus de 40 kg de pommes de terre dans un tonneau !

Imprimer





Comment faire pousser 100 livres de pommes de terre dans un tonneau
Jardiner sans jardin, en utilisant seulement un récipient, n’est pas seulement fait pour les gens qui ont un espace limité, comme c’est le cas en ville.

Ça peut aussi être utile lorsque l’on veut avoir plus de rendement, grâce à un environnement plus facilement contrôlé.Les cultiver dans un tonneau a plusieurs avantages :

Cela réduit la quantité de désherbage, diminue l’exposition aux parasites et aux champignons.

En plus, vous ne risquez pas d’endommager les pommes de terre en creusant la terre avec une pelle pour les ramasser.

Pourquoi ? Car il suffit simplement de retourner le tonneau !

Après avoir fait des recherches approfondies pour en cultiver moi-même dans un tonneau, voici mes recommandations en seulement 4 étapes pour réussir votre récolte :

1. Choisissez et préparez un récipient

Vous allez devoir choisir un récipient tel qu’une poubelle de 200 litres ou l’un de ces demi-tonneaux en photo.

Une autre alternative consiste à utiliser n’importe quel contenant qui a ce type de volume.

La seule condition est que le contenant ait déjà des trous ou que vous puissiez en faire dedans.

Ensuite, vous allez devoir nettoyer le récipient avec une solution à base d’eau de Javel, pour enlever toute la saleté qui a traîné dedans.

Pour ceux qui ne veulent pas utiliser d’eau de Javel, je vous conseille d’utiliser plutôt une alternative naturelle comme le vinaigre blanc.

Un bon drainage est essentiel pour que les pommes de terre restent en pleine santé. C’est pour cette raison que vous allez devoir percer une série de gros trous sur les cotés inférieurs et dans le fond de votre récipient.

Une autre solution consiste à couper le bas du récipient entièrement et de placer le récipient sur une surface bien drainée, comme le sol de votre jardin.

2. Choisissez une variété et plantez les pommes de terre





Vous pouvez trouver des plants de pommes de terre dans les pépinières ou sur Internet, sur des sites spécialisés comme ici.

Pour un démarrage rapide : les plants doivent être germés. Vous pouvez acheter des plants pré-germés ou faire germer vous-même les plants.

Comment ? En les plaçant dans une boîte d’oeufs, avec le côté qui a le plus de bourgeons vers le haut. Puis, mettez la boîte dans une pièce tempérée et lumineuse. Une autre solution consiste à mettre les tubercules dans un sac en papier ouvert.

Maintenant, remplissez le fond de votre récipient avec environ 15 cm de mélange de terreau de plantation, que vous trouverez chez votre magasin de jardinage habituel, et de compost (ou de fumier).

Si vous en trouvez, le mieux est d’utiliser un terreau à base de fibres de coco pour que le sol ne soit pas trop compact et qu’il puisse stocker assez d’humidité pour les racines.

Mais dans tous les cas, sachez que les pommes de terre s’adaptent à n’importe quel type de sol.

Ensuite, ajoutez quelques plants cette 1ère couche de terre en les espaçant bien. Recouvrez les plants avec une 2ème couche de 15 cm de votre mélange de terreau et de compost.

Attention à ne pas tasser la terre pour que le tout respire bien.

Ajoutez de l’eau pour humidifier la terre. Et surtout, pensez à garder la terre humide en permanence, mais sans trop arroser pour ne pas noyer les plants.

3. Ajoutez encore de la terre

Quand les plants de pommes de terre ont entre 15 à 20 cm de feuillage, ajoutez une 3ème couche de votre mélange de terreau et de compost pour couvrir les 3/4 des tiges et du feuillage visible.

Répétez cette étape en laissant pousser les tiges vers le haut du tonneau, puis en les recouvrant de terre dès qu’elles dépassent les 15 cm de hauteur.

Dans le même temps, n’oubliez pas de bien humidifier la terre au fur et à mesure que les plants de pommes de terre grandissent.

4. Récoltez les

Après environ 10 semaines, lorsque le feuillage des plants commence à jaunir, elles devraient être prêtes à être récoltées.

Creusez délicatement la terre avec vos mains dans le tonneau pour vérifier dans la couche supérieure si tel est le cas.

Si vous constatez que les pommes de terre sont effectivement mûres, videz le tonneau sur une bâche pour découvrir votre butin.

Après votre 1ère récolte, pensez à en garder un peu pour les utiliser comme plants l’année d’après.

Et voilà, vous allez pouvoir déguster vos bonnes pommes de terre, que vous avez cultivées vous-même.






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *