Comment la vitamine C aide-t-elle à lutter contre le cancer

Imprimer




La vitamine C est la plus célèbre pour lutter contre les rhumes, mais son rôle clé est la formation de collagène, la protéine la plus abondante du corps humain, présente dans tous les types de tissu conjonctif comme les os, le cartilage, les ligaments et les tendons. Un manque de vitamine C peut entraîner un scorbut, une maladie qui provoque des saignements, des gencives gonflées et des dents lâches résultant de l’affaiblissement des os et du tissu conjonctif. La vitamine C est également extrêmement importante pour lutter contre le cancer. 1

La vitamine C, comme certains autres nutriments, les caroténoïdes et la vitamine E, est un antioxydant qui aide à détruire les radicaux libres causant le cancer dans le corps. La différence est que tandis que la vitamine E et les caroténoïdes sont liposolubles, se logent dans la couche grasse de chaque membrane cellulaire, la vitamine C est hydrosoluble, protégeant contre l’oxydation dans les zones aqueuses telles que le sang et les cellules intérieures. Il aide également à recycler la vitamine E pour la maintenir activement en lutte contre les radicaux libres. L’effet protecteur de la vitamine C a été démontré pour les cancers de l’œsophage, du larynx, de la bouche, du pancréas, de l’estomac, du côlon et du sein. 2,3

Sources alimentaires

Les humains, les cobayes, la chauve-souris indienne et une poignée d’autres espèces sont les seuls mammifères qui ne peuvent pas fabriquer leur propre vitamine C. Ces espèces manquent l’enzyme nécessaire pour produire la vitamine à partir du glucose retrouvé dans le corps. Nous devons donc être conscients de l’obtenir à partir de sources alimentaires. Heureusement, c’est facile à faire. Tant que vous mangez une variété de fruits et de légumes tous les jours, vous ne devriez avoir aucun problème à obtenir plus que suffisamment de vitamine C. Pour obtenir une protection contre le cancer, les suppléments de vitamine C sont probablement inutiles. En fait, certaines études ont montré que l’excès de vitamine C peut causer des calculs rénaux chez des personnes en danger. 4

Voici quelques aliments riches en vitamine C :

 

Aliments Vitamine C (mg / portion)

1 tasse de Brocolis cru haché

82
1 tasse de Chou rouge haché 40

1 tasse de Chou-fleur cru

46
1 Pamplemousse rose ou rouge 84
1 Goyave moyenne 165
1 tasse de Chou frisé (Kale) cuit 68
1 Citron moyen 31
1 Orange moyenne 75
1 Piment chili 109
1 tasse de Poivron rouge cru 90
1 Pomme de terre moyenne 26
1 tasse de Fraises crues 84
1 Patate douce moyenne 28
1 Tomate moyenne 23
Source: Pennington, JAT. Bowes and Church’s Food Values ​​of portions Commonly Used, 17 eédition, Lippincott-Raven, 1998.

 

Conseils pour augmenter la vitamine C dans votre alimentation

  • Ayez un morceau d’agrumes pour le dessert. Une seule orange s’occupe de la nécessité d’une journée de vitamine C.
  • Mélanger des pêches et des baies dans vos céréales ou vos crêpes.
  • Ne stockez pas vos produits trop longtemps. La vitamine C est l’une des vitamines les plus instables, et plus vous attendez de manger vos fruits et vos légumes, plus cela se dégrade et plus le pouvoir de lutte contre le cancer est perdu.
  • Conserver les produits à basse température.
  • Minimiser le temps de cuisson. La cuisson réduit la quantité de vitamine C dans la plupart des aliments, à l’exception possible du brocoli. 2
  • Parce que la vitamine C est hydrosoluble, vaporiser vos légumes ou les cuire rapidement dans une petite quantité de liquide (au lieu de faire bouillir pendant de longues périodes) réduira la perte de vitamine.

1. Luben R, Khaw KT, Welch A, et al. Vitamine C au plasma dans la cohorte EPIC-Norfolk. Résumé de la Conférence européenne sur la nutrition et le cancer, Lyon, France, du 21 au 24 juin 2001: 35,www.nutrition-cancer2001.com. 
2. Combs GF. Les vitamines, les aspects fondamentaux de la nutrition et de la santé. 2 éd. San Diego, CA: Academic Press, 2001: 245-272. 
3. Bloquer G. La vitamine C et la prévention du cancer: les preuves épidémiologiques. Am J Clin Nutr .1991; 53: 270s-282s. 
4. Rivers JM. Sécurité de l’ingestion de vitamine C à haut niveau. Dans: Dosages élevés de vitamines, Walter P, Stahelin H et Brubacher G, eds. Lewiston, New York: Hans Huber Publications, 1989: 95-102.




Source

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Comment la vitamine C aide-t-elle à lutter contre le cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *