Comment réfrigérer des aliments sans électricité

Imprimer






Le nord du Nigeria est une région pauvre où les habitants des communautés rurales vivent de l’agriculture de subsistance. Sans électricité, et donc sans réfrigération, les aliments périssables s’abiment en quelques jours. Une telle détérioration provoque des maladies et une perte de revenus pour les agriculteurs nécessiteux, qui sont contraints de vendre leurs produits tous les jours.

Le professeur nigérian Mohammed Bah Abba, décédé en 2010, a été motivé par son souci pour les ruraux pauvres et par son intérêt pour la technologie africaine indigène à chercher une solution locale pratique à ces problèmes. Son appareil de refroidissement « pot-in-pot » en faïence, extrêmement simple et peu coûteux, basé sur un principe de physique déjà connu dans l’Egypte ancienne, a révolutionné des vies dans cette zone semi-désertique.

Il a reçu le Rolex Award for Enterprise en 2001 et a utilisé son prix de 75 000 $ pour rendre l’invention disponible dans tout le Nigéria.

«J’ai développé le pot-in-pot pour aider les ruraux pauvres d’une manière rentable, participative et durable».

Le «pot-in-pot» se compose de deux pots en terre cuite de différents diamètres, l’un placé dans l’autre. L’espace entre les deux pots est rempli de sable humide qui reste constamment humide, ce qui maintient les deux pots humides.

Fruit, légumes et autres articles tels que les boissons gazeuses sont placés dans le pot intérieur plus petit, qui est recouvert d’un chiffon humide.

Le phénomène qui se produit est basé sur un simple principe de la physique : l’eau contenue dans le sable entre les deux pots s’évapore vers la surface extérieure du pot plus grand où l’air extérieur plus sec circule. En vertu des lois de la thermodynamique, le processus d’évaporation entraîne automatiquement une baisse de température de plusieurs degrés, refroidissant le récipient interne, détruisant les micro-organismes nuisibles et préservant les aliments périssables à l’intérieur.

Les aubergines, par exemple, sont demeurées fraîches pendant 27 jours au lieu de trois, les tomates et les poivrons ont duré trois semaines ou plus. Les épinards africains, qui gâtent habituellement après une journée, restent comestibles après 12 jours dans le pot-in-pot.

Il a reçu le Rolex Award for Enterprise en 2001 et a utilisé son prix de 75 000 $ pour rendre l’invention disponible dans tout le Nigéria. Cette ingénieuse technique ne nécessite aucun approvisionnement énergétique externe pour préserver les fruits, légumes et autres produits périssables dans les climats chauds et arides. Le système de refroidissement pot-in-pot, une sorte de « réfrigérateur au désert », aide à la subsistance des agriculteurs en réduisant la détérioration des aliments et les déchets, ce qui augmente leurs revenus et limite les risques pour la santé des aliments en décomposition.






Source

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Comment réfrigérer des aliments sans électricité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *