Cuba où le miel bio coule à flot, alors que partout ailleurs les abeilles souffrent

Imprimer






Depuis bientôt 25 ans, Cuba n’avait plus accès aux pesticides pour la protection de ses productions agricoles

Pour cause d’embargo, les agriculteurs cubains n’ont pas eu accès aux produits phytosanitaires pour protéger leurs cultures. Un article publié dans « the guardian » en février 2016, montre que ce fut un mal pour un bien. Bio malgré elle, l’île est aujourd’hui le seul endroit au monde où les abeilles sont en bonne santé. Le miel bio cubain s’exporte très bien et l’apiculture s’y développe.

La production de miel bio prend une place de plus en plus importante dans les exportations cubaines de denrées agricoles

Longtemps connu pour ses cigares et son rhum, Cuba a désormais ajouté le miel bio à ses principales exportations agricoles. La vitalité de l’apiculture cubaine détonne au regard du reste du monde où l’usage massif des pesticides provoque le déclin des populations d’abeilles.

Le miel bio de Cuba est ainsi devenu la quatrième exportation agricole du pays, derrière le poisson, le tabac et l’alcool, mais devant le sucre et le café, qui sont pourtant des produits réputés.

« Tout le miel cubain est certifié bio. Il a un goût spécifique, très typique, qui en fait un produit très recherché. »

Cuba a produit plus de 7 200 tonnes de miel bio en 2014  et même si la production du pays est encore minuscule comparée à la Chine, la Turquie, et l’Argentine, la valeur au kilo du miel cubain est bien plus importante et le produit de bien meilleure qualité.

Grâce a un environnement protégé, sans pesticides, l’apiculture cubaine est en plein essor

Les ruches produisent 45 kg de miel par an qui est vendu exclusivement au gouvernement, qui le paie selon le prix du marché mondial et l’écoule à l’étranger dont la majorité de l’exportation de miel se fait vers Europe.

Le contraste est saisissant entre la santé des abeilles de Cuba et celles d’Europe ou d’Amérique

Sans le moindre doute, on peut affirmer que les populations d’abeilles ont baissé, aux États-Unis et en Europe, depuis la 2ème Guerre Mondiale. Les changements climatiques, la diminution de l’espace disponible pour l’habitat des abeilles sauvages, les maladies et les pesticides sont responsables de ce déclin.

La faible utilisation des pesticides sur l’île préserve l’apiculture cubaine des problèmes touchant les autres pays exportateurs de miel. Et la production de miel bio à Cuba pourrait devenir une source croissante de revenu pour les fermiers de l’île.







Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *