Une famille vit sans frigo depuis 1 an

Imprimer
« L’arrivée des frigos, c’est le début du gaspillage. On entasse [les aliments], on s’en sert comme placard, on en oublie [le contenu] et finalement on jette même des choses pas ouvertes », observe la journaliste Marie Cochard qui a tenté l’aventure de vivre une année sans réfrigérateur pour finalement vendre ce dernier afin d’investir dans un garde-manger. De cette expérience, elle a tiré un livre qui explique sa démarche et offre des conseils.

« Je ne fais pas l’apologie de la vie sans frigo. Je suis journaliste, donc je voulais tenter une expérience », rappelle-t-elle. Elle ajoute que la frontière est mince entre être passéiste et avant-gardiste, pour ceux qui pourraient penser que son expérience est un retour à l’ancien temps.

En faisant cet essai, Marie Cochard avait également d’autres objectifs, soit d’éviter le gaspillage et d’acheter plus de produits locaux.

Mon travail m’amène à rencontrer beaucoup de producteurs locaux et je vois combien ils souffrent. Si on ne les appuie pas, ils vont disparaître.

Elle raconte qu’elle a augmenté sa consommation de produits de base, comme les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales.

On va chez le boucher et on fait cuire la viande dans l’heure. On continue à consommer ce qu’on aime, mais on en mange moins souvent.

Des conseils pour vivre sans réfrigérateur

– Éviter les produits laitiers : le lait est remplacé par une boisson de riz de Camargue. Les enfants mangent du yogourt à la cantine de l’école.
– Ne pas placer le café, les œufs, les fruits et les légumes au réfrigérateur.
– Ne pas conserver les confitures et tout ce qui est vinaigré au réfrigérateur.
– Garder le jambon sec jusqu’à cinq jours hors du réfrigérateur.
– Vendre son réfrigérateur et investir dans un garde-manger.
– Manger les fraises rapidement.
– Conserver les pommes en évitant qu’elles se touchent.
– Conserver les légumes racines dans du sable.

Les livres de Marie Cochard
Notre aventure sans frigo… ou presque, Éditions de l’Homme
Les épluchures – Tout ce que vous pouvez en faire, Eyrolles

Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *