5 Signes pour repérer une intoxication chez vos animaux avec le muguet, une plante très dangereuse

Imprimer






Le muguet (Convallaria majalis) est une plante de la famille des liliacées, qui renferment des substances pouvant être à l’origine d’une intoxication mortelle.

Même l’eau du vase est toxique !

L’intoxication se fait par ingestion : toutes les parties de la plante sont toxiques.  Et même l’eau du vase ! Ne laissez pas de muguet dans un endroit que votre animal peut atteindre. Le muguet fané et desséché reste toxique.

Les espèces concernées sont principalement les chats, mais aussi les chiens, les lapins et les oiseaux d’agrément. Les animaux jeunes ou très âgés sont plus susceptibles de présenter des symptômes graves. Le muguet est également toxique pour les êtres humains et notamment les enfants et les nourrissons.

5 symptômes qui peuvent indiquer une intoxication

Toutes les parties de la plante contiennent des substances irritantes pour le tube digestif (saponosides) ainsi que des dérivés toxiques pour le cœur (hétérosides cardiotoxiques). Il faut savoir que les hétérosides cardiotoxiques persistent dans la plante séchée.

Les troubles débutent entre 15 minutes et 6 heures après l’ingestion.

1. Salivation excessive

2. Diarrhées et/ou vomissement (diarrhée, parfois hémorragique, accompagnée de douleurs abdominales peut être présente également)

3. Accélération de la respiration

4. Palpitation, ralentissement du rythme cardiaque

5. Tremblements et/ou convulsions (dans les heures qui suivent les symptômes digestifs). En fin d’évolution, l’animal reste prostré et couché sur le flanc.

Les signes cardiaques sont généralement les derniers à apparaître (ralentissement de la fréquence cardiaque, troubles du rythme) et ne sont décelables qu’à l’auscultation.

On peut également observer une augmentation du volume des urines.

Chez les oiseaux, on rencontre habituellement un abattement, une prostration, des régurgitations et de la diarrhée.

La dose toxique est mal connue, mais l’ingestion d’un seul brin peut entraîner des troubles chez un animal de petit format. L’ingestion d’une grande quantité de plante (plusieurs baies, feuilles ou tiges) nécessite une prise en charge d’urgence de l’animal chez le vétérinaire qui lui délivrera les soins appropriées en fonction de la gravité de l’intoxication.






Source

Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *