12 plantes pour un bronzage parfait

Imprimer






L’été arrive, et vous êtes peut-être déjà en train de faire un régime pour mettre sans complexe votre dernier maillot de bain sur la plage ? Il y a autre chose que vous devez préparer pour profiter du soleil en beauté et sans désagréments, c’est votre peau ! On a beau savoir que le soleil est mauvais pour la peau, qu’il est la cause de nombreux cancers, on a toutes envie d’un beau teint hâlé le plus vite possible.

Au delà des conseils habituels, voici comment mettre les plantes, et en particulier les huiles essentielles à votre service pour obtenir ce bronzage de rêve !

Stimuler les mécanismes du bronzage en soignant la peau

On va effectivement faire deux choses à la fois : stimuler et soigner.






Pour un beau bronzage d’été il faut préparer la peau et la protéger

En stimulant la photo-sensibilité de la peau et la production de mélanome, qui donne le bronzage, on évite de s’exposer trop longtemps au soleil, et on accélère l’arrivée du protecteur naturel qu’est le bronzage.

En la soignant, on va l‘hydrater le plus possible, la calmer et l’apaiser, pour éviter les brûlures.

Et comme on n’utilise jamais une huile essentielle directement sur la peau, on va utiliser des huiles de portage, auxquelles on ajoutera nos huiles essentielles. Simplement, cette fois-ci, ces huiles ne seront pas neutres : on choisira des huiles à base de plantes, qui renforcent encore l’action des huiles essentielles.

Les plantes qui stimulent le bronzage

La Carotte

Botte de carottes avec fanes

La carotte ça contient du béta-carotène et le béta-carotène, en plus de son rôle antioxydant, favorise le bronzage : tout simplement, il stimule la production de mélanine. Attention, pas d’excès : manger vraiment trop de carotte finira par vous donner une peau jaune orange, hé oui, la même couleur que la carotte !

Pour en profiter au maximum, il vaut mieux manger la carotte crue, car le béta-carotène de se détruire la chaleur. Pour éviter le jaune orangé, on peut déguster d’autres légumes et fruits aux belles couleurs rouges, entre autres la tomate ou la pastèque.

Les carottes vont donc s’utiliser en cure alimentaire, qu’il vaut mieux commencer trois mois avant la date des vacances.

On complétera cette cure par une application régulière d’un mélange d’huile de carotte additionnée d’huile essentielle de carotte. La proportion : 20 gouttes d’huile essentielle de carotte pour 100 ml d’huile de carotte.

La Bergamote

Bergamotes mures

La bergamote est un petit citron vert. Comme tous les agrumes, il contient des béta-carotène et il a des propriétésantioxydantes. Il est surtout extrêmement photosensibilisant.

On utilisera donc le mélange d’huile végétale et d’huile essentielle de bergamote uniquement le soir, en prenant bien soin de se nettoyer la peau complètement avant toute exposition au soleil.

Elle se marie très bien avec des des huiles végétales hydratantes comme l’huile d’argan, particulièrement hydratantes, ou l’huile de coco, qu’on utilise beaucoup dans les produits bronzants.

À cause de ses propriétés photosensibilisantes, elle doit être utilisée à très petites doses. On conseille de ne pas dépasser trois gouttes pour 100 gouttes d’huile de support.

L’Urucurum

L’urucurum, plus connu sous le nom de Rocou, est un arbre d’Amérique du Sud. Son fruit ne se mange pas. C’est pourtant lui qui contient du béta-carotène et de la vitamine E. Il en contient 100 fois plus que la carotte !

On sèche donc le fruit, et on extrait la cire qui entoure les graines : c’est elle qui contient les caroténoïdes. Et savez-vous qu’on le trouve aussi dans la mimolette ou certains biscuits, c’est en effet un colorant alimentaire très courant (le E160).

Pour booster votre bronzage, vous avez le choix entre des gélules d’urucurum ou une huile végétale à l’urucurum que vous aurez réalisée vous-même. Il vous suffit de faire macérer de la poudre de roucou dans une huile végétale de votre choix… et c’est exactement la technique des indiens d’Amazone, ce qui donne sa belle couleur cuivrée à leur peau. Donc évitez les excès si vous ne voulez pas vous transformer en Raoni !

Les plantes qui hydratent

En fait, toutes les huiles végétales pures hydratent la peau. Le choix va donc se faire en fonction d’autres critères, soit le parfum, soit les propriétés secondaires.

L’huile d’argan

Elle est devenue en quelques années un classique. Elle sera préférée à l’huile d’olive. Celle-ci est une excellente huile, très hydratante, très bonne pour la peau, mais quand on s’en tartine, il faut être honnête, on a un peu l’impression de se transformer en tomate mozarella ! A l’inverse, l’huile d’argan cosmétique n’est pas parfumée, et elle est très connue comme soin cosmétique. A préférer pure et bio !

Huile d'argan et arganier

L’huile d’onagre

Très à la mode pendant un moment, elle a été un peu oubliée, avant qu’on lui redécouvre de nouvelles vertus. L’onagre, qu’on appelle aussi « herbe à ânes », est une grande plante aux fleurs jaunes. L’huile est tirée des graines de la plante. Elle aide en cas de douleurs prémenstruelles, et surtout, en massage, elle permet de lutter contre l’eczéma. On pense maintenant qu’elle peut aussi être efficace contre certaines formes d’arthrite.

L’huile d’amande douce

Très bon marché, inodore, l’huile d’amande douce est un classique qui peut s’utiliser pour tout (la peau, les ongles, les cheveux). Son prix très doux en fait une très bonne huile de support pour une lotion à utiliser généreusement.

Les plantes qui protègent

Le Karité

Les fleurs du Karité

Le saviez-vous ? « Karité » est un mot wolof qui veut dire « arbre à beurre ». On utilise donc le « beurre de l’arbre à beurre » en cosmétique comme dans l’industrie alimentaire. Extrait des noyaux du fruit du karité, le beurre de karité a une couleur blanche, qui devient transparente quand il est étalé sur la peau.

Utilisé par les africaines pour hydrater et assouplir la peau, il protège contre les coups de soleil (dont le nom savant est « érythème solaire ») et contribue à leur cicatrisation quand on n’a vraiment pas été raisonnable.

La meilleure utilisation est la méthode traditionnelle : un bon massage quotidien, de plusieurs minutes. Il faut d’abord frotter bien fort une petite noix de beurre dans ses mains pour l’assouplir, elle se transforme alors en unehuile qu’on étale sur le visage. La vitamine F et les éléments insaponifiables améliorent l’élasticité de la peau, le beurre l’hydrate et la laisse satinée, avec un film protecteur qui va durer plusieurs heures.

L’autre façon d’utiliser le karité : mettre une grosse noix de beurre dans l’eau de son bain…. et se prélasser !

Enfin, on le trouve incorporé à de très nombreux produits cosmétiques : attention à votre peau, choisissez des produits réellement bios !

Le Sésame

Les graines du sésame

L’huile de sésame utilisée en cosmétique est, comme l’huile d’argan, extraite de graines de sésame non torréfiées. Elle est donc beaucoup moins colorée et parfumée que l’huile que vous utilisez en cuisine.

Riche en acides gras (80% d’acides gras insaturés), elleadoucit et hydrate la peau. La sésamine et la lécithine sont deux anti-oxydants qui préservent la jeunesse de la peau.

Utilisée en massage, elle pénètre particulièrement bien la peau, sans laisser de film gras. C’est une excellente huile de support pour des huiles essentielles.

Le Jojoba

Le Jojoba est un arbre d’Amérique centrale dont le fruit produit une cire liquide : l’huile de jojoba. Il a plusieurs chose en commun avec l’arganier : il est régulièrement brouté par les chèvres, et il produit une huile qui hydrate et régénère la peau.

L’huile de jojoba est particulièrement agréable à utiliser car elle ne laisse pas de film gras sur la peau. Sa composition est extrêmement proche de celle du sébum humain. Elle peut se conserver très longtemps sans rancir.

Comme elle pénètre très bien la peau, c’est un excellent support pour les huiles essentielles. Elle a des propriétés cicatrisantes et anti-oxydantes. Enfin, grâce à sa proximité avec la formule du sébum humain, elle régularise les peaux grasses et améliore les peaux sèches. C’est l’huile parfaite pour les peaux mixtes…

Les plantes qui calment et cicatrisent

Millepertuis En Fleurs

Le Millepertuis

Le Millepertuis est une des plantes traditionnelles de la pharmacopée européenne, dont l’utilisation est connue depuis l’antiquité. Au Moyen-Age, on disait qu’il chassait le diable. L’huile de Millepertuis est obtenue en faisant macérer les fleurs fraîches dans une huile d’olive vierge première pression.

Bien que la fleur soit jaune, quand on la frotte, elle teint légèrement les mains en rouge. Cette couleur rouge se retrouve dans l’huile de millepertuis.

Antiseptique, cicatrisante, calmante, anti-inflammatoire, l’huile de millepertuis est utilisée pour soigner les blessures, les coupures, les brûlures … et les coups de soleil !

Attention : l’hypericine, qui est responsable de la couleur rouge est aussi un photosensibilisant. Donc l’huile de millepertuis sera à utiliser uniquement en après soleil, le soir et la nuit.

Le Coco ou Coprah, l’ingrédient de base du monoï

La bouteille de Monoï des années 70

Le Monoï est arrivé comme produit de beauté dans les années 70, les images des colliers de fleurs blanches des tahitiennes collaient bien avec le flower power… cette bouteille de monoï vous évoque certainement quelque chose ? Comme le Millepertuis, le monoï est un macérat de fleurs (de tiaré) dans une huile, l’huile de coco.

Et l’huile de coco est obtenue en pressant, à froid, le blanc à l’intérieur de la noix de coco…. Comme le karité, sa composition est très proche du sébum humain.

Très nourrissante, très apaisante, l’huile de coco est légèrement parfumée, on aime ou pas avoir un petit parfum de dessert sur soi… (On peut rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de rose ou de bois de rose pour faire disparaître cela).

Elle est parfaite pour calmer les rougeurs et irritations des coups de soleil, ou même les prévenir. Elle réduit les éruptions de psoriasis et d’exczema. Elle redonne de l’élasticité aux peaux abimées, réhydrate les peaux sèches. Peu grasse, elle peut être utilisée sur des peaux très fines. Elle lutterait contre les rides et les taches de la peau.

Elle redevient solide en dessous de 25°, aussi il faut la frotter entre ses mains (toujours comme le beurre de karité) ou passer la bouteille sous le robinet d’eau chaude.

La Lavande Vraie et la Lavande Aspic

L’huile essentielle de lavande a été la première huile essentielle utilisée en aromathérapie moderne. C’est en effet avec elle que René-Maurice Gattefossé, l’inventeur moderne de l’aromathérapie soigna la gangrène qui infectait de graves brûlures aux mains. Il démontre ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques.

Les fleurs de lavande

Comment choisir entre lavande vraie ou lavande aspic ? Ces deux lavandes sont deux espèces différentes, avec des propriétés légèrement différentes.

En ce qui concerne le bronzage, donc la cicatrisation des brûlures, elles sont équivalentes.

La lavande aspic, en plus, soigne certaines affections de la peau (acné, eczéma) qui peuvent être renforcées par le soleil, mais elle peut être allergisante quand elle est utilisée longtemps.

La lavande vraie est plus radicale contre les insectes, et elle est absolument sans danger.

Le plan bronzage : choisir ses plantes, préparer et entretenir la peau

Là, avec ces douze plantes, vous ne savez plus ou vous en êtes, ni quoi choisir. Les plantes que nous avons sélectionnées viennent du monde entier, mais beaucoup ont des propriétés équivalentes (toutes les huiles végétales sont nourrissantes et hydratantes), alors pourquoi le millepertuis ou le roucou ?

Un premier critère de choix : vos préférences personnelles

Vous allez prendre en compte le parfum et la texture. Certaines huiles sont quasiment inodores, d’autres ont un parfum plus prononcés, certaines pénètrent la peau presque sans laisser de gras, d’autres sont nettement plus « huileuses »…

Peau grasse ou peau sèches n’utiliseront pas les mêmes huiles.

Enfin, si vous êtes enceinte ou jeune accouchée, si vous avez déjà eu des taches de bronzage, vous éviterez certaines plantes.

Un plan sur plusieurs mois

Si vous commencez à préparer votre peau plusieurs mois à l’avance, vous allez au début privilégier les plantes qui stimulent la production de mélanine, manger beaucoup de carottes et de crudités (en plus ça fait de très jolies jambes et un ventre plat), pendant vos vacances vous allez privilégier les huiles hydratantes, les cicatrisantes les soir.

Varier les huiles utilisées stimule plus la peau. En particulier, si vous décidez de les utiliser, vous alternerez lavande vraie et lavande aspic, pour éviter une réaction allergique.

A la fin des vacances, vous allez insister sur l’hydratation, pour conserver une belle peau le plus longtemps possible.

Les doses à utiliser

Dans toutes les préparations :

  • vous mélangerez entre trois et dix gouttes d’huile essentielle avec 100 ml d’huile de support.
  • Si vous mélangez plusieurs huiles essentielles, ne dépassez pas, en tout 20 gouttes.
  • Pour les huiles essentielles photosensibilisantes, pas plus de trois gouttes.
  • Ne jamais prendre une huile photosensibilisante comme support pour une huile essentielle qui a les mêmes propriétés, pendant la période d’exposition.

Essentiel : gommage et crème solaire

D’abord une chose qu’il ne faut pas oublier : aucune de ces huiles de protège des rayons UV. Il est donc impératif d’utiliser une crème solaire, indice 30 au minimum.

Une belle peau s’obtient aussi avec des gommages et des massages réguliers. Cela permet d’éliminer rapidement les cellules mortes et d’entretenir un derme et un épiderme en bonne santé, souple, qui bronze bien régulièrement.

Bien entendu, en cas de coup de soleil, les gommages sont à éviter sur la zone trop rouge !






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *