Le masque maison au curcuma

Imprimer





Dans les soins de beauté maison, il y en a un qui cartonne et qu’on retrouve sur (presque) tous les blogs beauté, tellement il est facile à faire : le masque au curcuma.

Alors comme on aime bien se faire du bien naturellement, mais aussi comprendre pourquoi ça marche (ou pas), voici tout ce qu’on sait sur ce masque, à utiliser sans modération.

C’est une recette qui nous vient d’Orient, où ses ingrédients principaux, le curcuma et le miel sont beaucoup utilisés dans les recettes-beauté (le miel est l’ingrédient de base de l’épilation à l’orientale). On dit que le curcuma a des propriétés éclaircissantes sur la peau, d’où son succès.

La recette du masque au curcuma

Ou plutôt les recettes, car il existe trois variantes principales, à l’huile de coco, au miel ou à la farine. Personnellement, je préfère la version au miel, ça sent trop bon et c’est le bon moyen de se prendre pour un petit loukoum pour quelques minutes, sans avoir peur de grossir !

Le masque au curcuma et lait de coco, à l’indienne

C’est la recette d’origine, puisque le curcuma vient sans doute des Indes. C’est aussi la plus simple :

      • une cuillère à café de curcuma en poudre
      • deux cuillères à café de lait de coco, que vous aurez précédemment ramolli en le faisant chauffer légèrement entre vos mains

Comme toute préparation à base de lait de coco, elle se solidifie en se refroidissant, ce qui permet de la conserver plus longtemps.

Le masque curcuma avec du miel

      • une cuillère à café de curcuma en poudre
      • une cuillère à café de miel, biologique si possible
      • une cuillère à café de lait, ou demi pot de yaourt nature

On mélange d’abord le curcuma et le miel, puis on rajoute peu à peu le lait ou le yaourt pour désépaissir. La pâte ne doit pas être trop liquide, pour pouvoir être étalée sur la peau sans goutter, mais pas trop compacte non plus.

La version avec la farine

      • une cuillère à café de curcuma en poudre
      • deux cuillères à café de farine
      • une petite cuillère à café d’huile d’amande douce ou d’huile d’argan
      • une cuillère à café de lait

Le curcuma

Le curcuma, qu’on appelle aussi « faux safran » ou « safran des Indes » à cause de ses propriétés colorantes, est une sorte de gingembre. Coupée, sa racine ressemble presque à une carotte. C’est du rhizome qu’on tire la poudre de curcuma.

Racine de curcuma coupée, à côté de curcuma en poudre

Rhizome et poudre de curcuma

Il est connu pour ses propriétés anti-oxydantes.

Utilisé dans l’alimentation, en épice (par exemple dans le curry), il permettrait de lutter contre les troubles de la digestion, le cancer et même, éventuellement, de retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est son action sur la peau !

Le curcuma est un excellent anti-oxydant

On mesure le pouvoir anti-oxydant d’une substance avec ce qu’on appelle l’indice TAC (en anglais Total Antioxidant Capacity).

On considère qu’un aliment est :

      • légèrement antioxydant avec un TAC de 0 à 499 µmol
      • modérément antioxydant avec un TAC de 500 à 999 µmol
      • fortement antioxydant avec un TAC de 1000 à 1999 µmol
      • et très fortement antioxydant avec un TAC de 2000 à 14000 µmol

Avec un indice TAC de 1.593 μmol (micromole), le curcuma est fortement antioxydant. Un masque au curcuma permet donc aussi de lutter contre les radicaux libres qui font vieillir notre peau prématurément.

L’avantage du masque au curcuma, c’est qu’il utilise une quantité d’épice beaucoup plus importante que celle qu’on met dans l’alimentation, et directement au contact de la peau. Une attaque en règle contre les radicaux libres.

C’est un anti-bactérien

On a aussi l’habitude de l’utiliser pour lutter contre certaines maladies de peau, comme des mycoses, l’eczéma ou le psoriasis. Anti-inflammatoire, anti-bactérien, il lutte avec efficacité contre les points noirs et les boutons qui résultent, justement, d’une petite infection de la peau.

Est-ce que le curcuma est réellement un éclaircissant pour la peau ?

La réponse est non, désolée les filles. La couleur de la peau provient de la mélanine qui se trouve dans les cellules du derme. Les véritables produits éclaircissants (qui sont d’ailleurs un véritable danger, la plupart du temps), sont à base de cortisone, qui inhibe la production de mélanine. En fait, pour réellement s’éclaircir la peau, il faut la rendre malade.

Par contre… en luttant contre le points noirs, en désinfectant la peau et en contribuant à sa bonne santé, le curcuma, utilisé régulièrement, va prévenir l’apparition des taches sur la peau. Taches qui sont d’ailleurs, très souvent, des petites cicatrices de boutons infectés… la boucle est bouclée.

Donc, si vous avez comme moi la peau très mate des méditerranéennes, ne comptez pas sur le curcuma pour vous transformer en norvégienne, ça ne marchera pas !

Le miel

Il faudrait un article entier pour parler des bienfaits du miel en cosmétique. Il nourrit la peau, il a une action Miel coulant d'une cuillère à mielapaisante et cicatrisante. On lui a découvert aussi des propriétés anti-rides.

Il contient aussi des oligoéléments, des antioxydants qui vont compléter l’action du curcuma, et des enzymes.

Par contre, pour conserver ces qualités, il est essentiel d’utiliser un miel bio, qui n’a pas été chauffé. Sinon, au delà de 35°, il va perdre ses qualités.

L’huile : argan, amande douce ou coco, pour l’hydratation

C’est l’ingrédient qui va apporter l’hydratation nécessaire à votre peau. Amande douce, argan ou huile de coco, toutes les trois possèdent les mêmes vertus adoucissantes et hydratantes.

Or le masque au curcuma va un peu dessécher la peau (c’est ce qui lui permet de lutter contre les points noirs). Il faut donc contrecarrer cela avec une huile.

L’huile d’amande douce est particulièrement adaptée aux soins cosmétiques, grâce à sa richesse en vitamine E, qui est très bonne pour l’élasticité et la jeunesse de la peau.

Les autres ingrédients

La farine

L’amidon (qu’on retrouve dans la pomme de terre, que nos grand-mères utilisaient pour lutter contre les cernes) a des vertus antifongiques. L’amidon contenu dans la farine permet donc d’assécher en douceur les points noirs et les boutons d’acné.

Le lait ou le yoghourt

Le lait contient de l’acide lactique, qui est un acide alpha-hydroxylé et il exfolie la peau. Le yoghourt est plus doux, tous les deux ont la même fonction : délayer la préparation au curcuma sans la rendre trop liquide. Personnellement je préfère le lait au yoghourt, je trouve que c’est plus facile pour maitriser la texture du masque.

Le jus de citron

Enfin, dans certaines recettes, vous trouverez du jus de citron, soit-disant pour éclaircir la peau. Là encore, ce n’est pas un véritable éclaircissant, il ne vous fera pas changer de couleur de peau. A éviter en tout cas sur les peaux sensibles.

Comment utiliser le masque ?

Quelle que soit la recette, il faut bien mélanger les ingrédients pour avoir une pâte homogène, qui se tienne : quand on soulève la cuillère, la pâte doit monter avec.

Ensuite, un conseil de base : attention, ça tâche ! Le curcuma est AVANT TOUT un colorant, on l’utilise aussi pour les robes des moines en Inde. Donc faites-vous le masque avec vieux TShirt, ou, de préférence, dans la salle de bain, avant de prendre la douche.

Masque au curcuma dans un bol

Le plus simple est de l’appliquer au doigt sur le visage. On peut en mettre juste sous les yeux, si on a des cernes, par contre, pas « sur » les yeux, ni sur la bouche.

Il faut laisser poser le masque pendant 20 à 30 minutes, jusqu’à ce qu’il soit sec. Ça risque de tirer un peu, c’est normal, c’est le fait de sécher.

Nettoyage en douceur

Le plus simple est de rentrer sous la douche et de laisser couler de l’eau tiède sur le visage, en passant la main pour aider le masque à partir. Il ne faut surtout pas frotter, cela risque de vous irriter.

Pour la même raison, évitez l’eau trop chaude.

Si vous ne voulez pas aller sous la douche, prenez un vieux chiffon, que vous imbibez d’eau tiède, et tapoter doucement, sans frotter, en arrosant bien le visage.

Pour sécher, continuer la technique du tapotage, ne surtout pas frotter avec la serviette éponge.

Hydrater la peau

Bouteille d'huile avec des amandes

L’huile d’amandes douces, parfaite pour hydrater la peau

Surtout si vous avez fait un masque à base de farine, il est indispensable d’hydrater la peau : le but du masque au curcuma est de sécher les impuretés, les comédons, les points noirs, les boutons d’acné… il sèche le reste en même temps.

Vous avez le choix entre votre crème hydratante habituelle, ou repasser un peu d’huile d’amandes douces.

La fréquence

A utiliser avec parcimonie, si vous avez de nature une peau sèche, fine et fragile, ou alors àréserver aux zones grasses (en faisant un masque un peu plus épais pour éviter qu’il ne coule).

Peaux normales à grasse : une fois par semaine, en traitement d’attaque, au début, deux fois en trois jours (ça tombe bien, les quantités données permettent de faire deux masques).

Le top : un sauna facial avant

Eh oui, le sauna facial c’est le gros plus car il va dilater les pores avant le masque, et donc permettre une bien meilleure absorption par la peau.

Ma recette préférée : un demi-litre d’eau bouillante sur une poignée de marjolaine arrosée de six gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé.

Le complément : le savon ayurvédique au curcuma

« Aryurvédique » parce qu’il vient des Indes, le savon au curcuma se présente sous différentes formes, souvent allié à d’autres composants. Vous pouvez l’utiliser au quotidien pour le soin du visage, il complétera parfaitement le masque hebdomadaire.

Vous m’en direz des nouvelles…






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *