Les cheveux gris n’existent pas !

Imprimer





Les cheveux gris sont une illusion d’optique.

Un cheveu n’est jamais gris. Il est soit blanc, soit coloré (noir, châtain, blond, roux…), et c’est quand les deux sont mélangés que la chevelure donne une impression de gris.

Comment les cheveux deviennent blancs

Les cheveux sont faits principalement de kératine, la substance dure et fibreuse qui constitue nos ongles, la surface de notre peau, et les sabots des animaux.

La kératine des cheveux est fabriquée dans le follicule pileux, un petit bulbe planté à la surface du cuir chevelu (la peau du crâne). Ce sont des cellules spéciales qui fabriquent la kératine, appelées kératinocytes, ce qui veut dire tout simplement « cellules à kératine » (cytos = cellule en grec).

À côté des kératinocytes se trouvent des cellules qui fabriquent de la couleur, appelée de la mélanine, de « mélanos » (noir, en grec) car il est vrai que les cheveux sont noirs chez la plupart des gens.

Lorsque les cellules à mélanine (mélanocytes) s’épuisent ou meurent, les grains de mélanine dans les cheveux sont remplacés par des bulles d’air et le cheveu pousse blanc. Un cheveu coloré ne devient donc pas blanc, il pousse blanc.

Les premiers cheveux blancs apparaissent en moyenne vers 34 ans. Parfois, les mélanocytes (cellules produisant la couleur) continuent à fonctionner, mais la mélanine produite n’est plus transmise aux cellules chargées d’assembler les cheveux, sans qu’on sache pourquoi.

Les cheveux blancs de peur

La reine Marie-Antoinette, quand elle apprit dans sa cellule qu’elle allait être guillotinée, vit ses cheveux devenir blancs. Ce phénomène se produit suite à un violent choc émotionnel. Il a également été observé chez des combattants de la Seconde Guerre mondiale [1].

L’explication n’est (probablement pas) que leurs cheveux colorés aient blanchi, mais plutôt qu’ils ont subitement perdu leurs cheveux colorés, ne conservant que les cheveux blancs. L’apparition brutale de mèches blanches viendrait, elle aussi, non d’une pousse soudaine et ultrarapide de cheveux blancs, mais de la chute simultanée de cheveux colorés dans une même zone.

Les émotions fortes sont capables de provoquer ces brutales chutes de cheveux.

Une fidèle lectrice de Santé Nature Innovation a toutefois fait remarquer que la médecine chinoise propose une autre explication :

« En Médecine chinoise, on sait que les Reins gèrent les peurs : or quand on vous annonce qu’on va vous couper la tête (Marie Antoinette), il y a effondrement de l’Energie des Reins et les cheveux ne tombent pas mais peuvent blanchir TRÈS vite : une heure, une nuit !!!! En vieillissant, les reins faiblissent et c’est aussi pour ça que les personnes âgées ont très souvent peur de tout. Pour les cheveux, il y a une plante chinoise réputée pour re-donner la couleur initiale : c’est le HE SHU WU (laboratoires Bimont entre autres) Mais il faut faire une cure assez longue pour avoir du résultat. » [1]

Remède contre les cheveux blancs

Phénomène longtemps réputé intraitable, des personnes témoignent avoir retrouvé la couleur de leurs cheveux grâce à une simple cure de magnésium, et plus précisément de « pidolate de magnésium ». [2]

L’huile d’olive en massage pourrait aussi aider à retrouver la couleur naturelle : après un shampoing naturel, étaler une petite cuillère à café d huile d’olive sur les cheveux, bien masser, puis essuyer avec une ou deux serviettes en papier en laissant les cheveux légèrement gras.

Il se pourrait en outre qu’un remède soit bientôt disponible pour recolorer les cheveux naturellement.

Des chercheurs hollandais, allemands et britanniques ont annoncé en mai 2013 dans la revue scientifique The Faseb Journal, avoir découvert une enzyme qui agit en inversant le stress oxydatif responsable de la décoloration des cheveux.

Cette enzyme serait aussi efficace contre les taches blanches sur la peau, appelées vitiligo.

Les recherches ont été menées sur 2411 patients atteints de vitiligo.

En rétablissant leurs niveaux d’enzymes antioxydantes, les scientifiques ont réussi à pigmenter la peau et les cils des patients.

Le magazine grand public Top Santé n’a pas hésité à titrer « Un remède miracle contre les cheveux gris [2] », mais en réalité rien n’est encore fait, et aucune date de mise sur le marché du produit n’a été annoncée.






La couleur est parfois un problème

Avoir des cheveux blancs peut être considéré par certains comme un problème, mais il est encore plus gênant de voir ses cheveux blancs… se recolorer spontanément.

Le phénomène se produit en cas d’insuffisance surrénalienne chronique, ou après exposition à diverses molécules toxiques comme le plomb, le cuivre, le mercure, l’argent, l’arsenic ou le cobalt. La chevelure prend alors des teintes rouge, verte, bleue ou noire. C’est aussi le cas lors de la prise de certains médicaments qui donnent des reflets jaunes, rouges ou verts.

Plus sur les cheveux

Il faut savoir que nous avons en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux sur la tête. Chaque jour 100 à 150 d’entre eux tombent, ce qui fait 30 000 à 50 000 par an !

Heureusement, la plupart du temps un autre cheveu repousse derrière. La durée de vie moyenne d’un cheveu est de 3 ans pour un homme et 10 ans pour une femme. Lorsqu’il cesse de grandir, le cheveu reste environ 3 mois en place, planté dans le follicule pileux ; puis il est éjecté quand un autre repousse. Si tous les cheveux étaient réglés sur ce même rythme, nous serions périodiquement chauves !

Les cheveux poussent à une vitesse de 9 à 24 cm par an, selon les types.

Ainsi les cheveux des Asiatiques ont une tige ronde et large, profondément implantée à 7 mm dans le cuir chevelu. Ils sont solides et poussent le plus vite. Ce sont d’ailleurs les premiers fournisseurs mondiaux de perruques en cheveux naturels. Mais vous me direz que cela ne veut rien dire, les Asiatiques étant bientôt les premiers fournisseurs dans toutes les catégories de produits.

Chez les Européens, la pousse dépasse rarement 18 cm par an.

À côté de la base du cheveu, on trouve une petite glande, la glande sébacée, qui produit un liquide légèrement huileux, le sébum, permettant de le protéger contre les agressions extérieures. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas se laver les cheveux trop souvent : les cheveux paraissent propres et plus souples, mais la réalité est qu’ils sont alors fragilisés, et plus vulnérables aux agressions.







Source : https://www.santenatureinnovation.com/les-cheveux-gris-nexistent-pas/

[1] Evelyn Mesquida, La Nueve, 24 août 1944. Ces républicains espagnols qui ont libéré Paris, Paris, Le Cherche-Midi, 2011, collection « Documents ». ISBN 978-2-7491-2046-1, p. 264.

Source [2] 

 

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *