Cette parabole bouddhiste nous apprend que pour être heureux, nous devons apprendre à ignorer les gens

Imprimer






Ce que les autres pensent de nous, et les relations interpersonnelles sont une grande source de satisfaction et de bonheur. Ils sont aussi la principale cause d’insatisfaction et de mécontentement. Cela ne doit pas nous étonner  puisque tous les phénomènes et les situations avec lesquelles nous avons affaire ont en général deux faces, et le plus souvent sont antagonistes.

Donc l’une des clés du bonheur est d’apprendre à ignorer les mots, les attitudes et le comportement de beaucoup de gens.

En fait, il y a des moments ou ignorer est une question de santé mentale parce qu’il y a des attitudes qui peuvent nous atteindre, nous déstabiliser ou nous empêcher d’aller de l’avant et atteindre notre potentiel. 

Nous rendre compte que nous alimentons des relations toxiques, et que nous en sommes les principales victimes est le premier pas pour sortir de la toile daraignée dans laquelle nous nous sommes mises.

Ignorer est un art 

On dit quune fois, un homme a approché Bouddha et, sans un mot, lui a craché au visage. Ses disciples étaient en colère.

Ananda, le plus proche disciple de Bouddha a demandé :

– Donnez-moi la permission de donner à cet homme ce qu’il mérite !

Bouddha nettoya son visage avec sérénité et il répondit à Ananda :

– Non, je vais lui parler.

En joignant les paumes de ses mains en signe de respect, il dit à l’homme :

– Je vous remercie. Avec votre geste, vous mavez permis de vérifier que la colère ma abandonnéeJe vous suis extrêmement reconnaissant. Votre geste a également montré qu’Ananda et les autres disciples peuvent encore être envahit par la colère. Merci beaucoup ! Nous vous sommes très reconnaissants ! 

De toute évidence, l’homme ne croyait pas ce qu’il entendait, il était choqué et en détresse.

Cette parabole nous montre que la signification exacte du mot « ignorer » a souvent un sens négatif et peut nous faire sentir « méchant » à ignorer les autres. « Ignorer» est simplement de ne pas permettre que les mots, les attitudes et les comportements nuisibles des autres fassent une entaille dans notre équilibre intérieur. Il nest pas nécessaire de recourir à une violence voilée ni de faire de mauvaises actions, il suffit de créer une couche protectrice autour de vous. Il s’agit d’apprendre à ignorer certaines personnes à certains moments, il n’est même pas nécessaire de s’éloigner d’eux parce que, après tout, nous avons tous des lumières et des ombres. Ignorer n’est pas une forme de vengeance ou un moyen de faire naître chez l’autre un sentiment inférieur, c’est juste une façon de vous protéger.

3 situations que vous devez apprendre à ignorer

1. La critique destructrice

Lorsque la critique n’est pas destinée à vous aider pour vous améliorer, mais seulement à vous décourager ou à vous faire sentir inférieur, vous devriez les ignorer. Ne laissez pas les autres vous juger sans avoir « marché dans vos chaussures». Sans parler des critiques qui vous nuisent.

2. Les actes répréhensibles

Si une personne fait une mauvaise action envers vous, ne la laissez pas modifier votre équilibre psychologique, car elle aura atteint son objectif. Rappelez-vous qu’elle peut vous nuire que si vous lui accordez du pouvoir. Notez que la mauvaise action, restructure vos attentes au sujet de cette personne et continuez votre chemin.

3. Les manipulations

Certaines personnes vont essayer de vous contrôler par la manipulation émotionnelle. Il est important que vous en soyez conscient et que vous appreniez à éviter les commentaires qui sen prennent à votre sens de la responsabilité, vos sentiments de culpabilité ou même votre affection, pour vous faire prendre des décisions que vous ne prendrez pas autrement. Lorsque vous apprenez à ne pas tenir compte de ces commentaires, vous pouvez être vraiment libre de décider à chaque étape de votre vie.

Construire votre bouclier à travers « l’acceptation radicale »

Nous sommes tellement habitués à réagir que nous sommes spontanément contrariés quand quelqu’un nous fait une mauvaise action ou attristés quand nous sommes critiqués. En fait, ces réactions sont normales, et nous ne prétendons pas être comme le Bouddha de l’histoire, le problème est quand elles durent plus longtemps qu’elles ne devraient et finissent par causer des dommages.

Apprendre à ignorer est un processus qui exige une formation et un profond changement d’attitude. Bien que cela puisse paraître comme contre-intuitif, pour l’ignorer effectivement, il n’est pas nécessaire de s’enfermer mais plutôt le contraire : s’ouvrir complètement au monde. Une technique simple et très puissante est d’obtenir « l’acceptation radicale ».

Cette technique fait partie de la thérapie comportementale dialectique, développé par la psychologue à l’Université de Washington Marsha Linehan, et met l’accent sur l’amélioration des compétences de régulation émotionnelles telles que la tolérance à l’anxiété et la pleine conscience, que l’on trouve dans les bases de la philosophie bouddhiste.

L’acceptation radicale implique d’accepter quelque chose complètement, sans jugement. Dans la pratique, beaucoup de choses que d’autres disent nous agacent et nous déséquilibrent parce qu’elles ne correspondent pas à nos attentes, parce que d’une certaine manière nous refusons d’accepter ces mots, attitudes ou comportements. Le déni est la flamme qui nourrit la frustration, le ressentiment, la haine ou la tristesse. Lorsque vous pratiquez l’acceptation radicale, vous assumez simplement ce qui s’est passé, sans entrer dans les jugements de valeur. En supposant une distance psychologique, vous créez un bouclier autour de vous qui vous donne la possibilité de répondre à cette situation afin qu’une facture émotionnelle ne passe pas.






Source

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Cette parabole bouddhiste nous apprend que pour être heureux, nous devons apprendre à ignorer les gens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *