Le jardinage comme antidépresseur

Imprimer





Saviez-vous qu’un antidépresseur naturel se trouvait dans le sol ?

Selon une recherche neuroscientifique britannique, le mycobactérium vaccae, une bactérie qui se trouve dans la terre, active naturellement la sérotonine, un élément essentiel dans le traitement de la dépression.

Des activités comme le jardinage, qui assurent un contact direct avec la terre, favoriseraient donc le traitement de la dépression. En augmentant la production de sérotonine dans le cerveau, la bactérie mycobactérium vaccae agit de la même façon que les antidépresseurs, en augmentent la capacité du cerveau à libérer ce neurotransmetteur, régulateur essentiel de l’humeur.

12928408_1240436589318574_6575131459501279188_n

L’étude ne précise pas si le contact avec cette bactérie suffirait à lui seul à traiter les différents types de dépression, mais assure qu’il y a un effet marqué sur l’humeur des patients.

Des niveaux bas de sérotonine sont liés à un nombre élevé de troubles de l’humeur, dont l’anxiété, la dépression, les troubles obsessifs compulsifs, les désordres bipolaires et la fibromyalgie.

La bactérie jouerait également un rôle dans l’immunothérapie en contribuant à traiter différentes maladies dont la tuberculose, l’asthme allergique, le cancer et même l’eczéma.






Source

Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *