Le thé d’hibiscus : une boisson qui combat la graisse du ventre et des hanches

Imprimer





Le thé d’hibiscus contrôle le taux de cholestérol, la pression sanguine, empêche l’accumulation de graisse et a une action diurétique. Il est préparé avec le bouton de la fleur séchée appelée roselle, qui  n’est pas le même genre d’hibiscus que l’on trouve couramment dans les jardins.

La boisson a plusieurs antioxydants, tels que les flavonoïdes et en particulier les anthocyanines, qui ont un effet cardio protecteur, vasodilatatrice et aident à prévenir l’accumulation de graisse.

Ce dernier effet se produit parce que le thé réduit adipogenèse, le processus dans lequel il y a production de cellules graisseuses, les adipocytes, ce qui conduit à l’accumulation de l’excès de graisse dans le corps.

Le thé d’hibiscus à mincir également  car il contient un inhibiteur qui bloque la production d’amylase, une enzyme qui transforme l’amidon en sucre. Boire du thé d’hibiscus après les repas aidera à réduire l’absorption des glucides, qui va progressivement conduire à la perte de poids.

Des études montrent que certains flavonoïdes présents dans la boisson ont un effet cardio protecteur et vasodilatateur. Ainsi, ces substances aident à augmenter le cholestérol HDL (considéré comme bon) et réduisent le cholestérol LDL (considéré comme mauvais), les triglycérides et la tension artérielle.

Les principaux nutriments du thé d’hibiscus

hibiscus thé sans sucre – 200 ml
calories 0 kcal
protéines 0 g
matières grasses totales 0 g
hydrates de carbone 0 g
fibres 0 g
sucre total 0 g
fer 0,19 mg
magnésium 7 mg
match 2 mg
potassium 47 mg
sodium 9 mg
acide folique 2 mcg
calcium 19 mg
Source: Tableau de United States Department of Agriculture (USDA)

La fleur utilisée pour préparer le thé d’hibiscus, contient des traces de vitamine B2 (riboflavine), qui aide à la peau saine, les os et les cheveux et de la vitamine B1 (thiamine). Toutes les vitamines appartenant au complexe B aident notre corps à capter l’énergie dans les cellules, en particulier pour aider dans le métabolisme  l’oxygène et le glucose, les principales sources de combustible cellulaire.

Un autre flavonoïde intéressant est la quercétine qui contribue à fournir une action diurétique et anti-inflammatoire. Des acides organiques tels que l’acide citrique, l’acide tartrique et malique ont également une activité antioxydante et ils sont présents dans de bonnes quantités dans le thé d’hibiscus.

La préparation et la consommation de thé d’hibiscus

Si vous utilisez les fleurs en vrac, chauffez-les, au minimum pour éviter de perdre leurs propriétésPorter à ébullition 200 ml d’eau, éteindre le feu et ajouter 5 grammes de fleurs soit l’équivalent d’une cuillère à café de fleurs sèches. Couvrir et laisser reposer pendant 3 à 5 minutes. Ensuite, il suffit de filtrer et de consommer.

Il est recommandé de consommer une à deux tasses de 200 ml de thé d’hibiscus par jour. Pour chaque tasse, il doit être utilisé 4 à 6 grammes de fleurs séchées, ce qui équivaut à une cuillère à café ou deux à trois paquets de thé (chaque sachet contient 1,5 gramme de la fleur).

La combinaison de thé d’hibiscus

Thé hibiscus + aliment thermogénique : les gens qui veulent à perdre du poids peuvent combiner le thé d’hibiscus avec un thé thermogénique. En effet, la premier empêchera la graisse de s’accumuler dans l’abdomen et des hanches tandis que le second sera en mesure d’augmenter la dépense énergétique. Un bon choix de boisson thermogénique est le thé vert ou de maté.

Les contre-indications

Les femmes enceintes et les mères allaitantes doivent éviter le thé d’hibiscus. Certaines études préliminaires ont montré qu’il possède une action mutagène, cestàdire, il peut intervenir dans la structure des gènes du bébé, en apportant des problèmes.

Les risques consommation

En ayant une action diurétique, la consommation excessive du thé d’hibiscus peut entraîner l’élimination d’une grande partie des électrolytes, des nutriments essentiels pour le fonctionnement du corps, composés principalement de calcium, potassium, sodium et magnésium. L’absence de ces substances peut conduire à une déshydratation.






Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *