Le charbon de bois de bambou, un désodorisant naturel et efficace

Imprimer





Pour désodoriser votre intérieur, le charbon de bois de bambou est la solution écologique idéale, sans pollution atmosphérique ni danger pour la santé.

«Une bonne claque aux petites mauvaises odeurs», ce slogan des années 80, marque de fabrique d’une grande gamme de désodorisants, tous les Français le connaissent. A l’époque, l’objectif de ces produits était bien de masquer les odeurs désagréables. Aujourd’hui, désodoriser son intérieur est devenu comme une seconde nature, on ne parle d’ailleurs plus de désodorisants mais de parfums d’intérieur, comme si cet intérieur devait avoir une personnalité bien reconnaissable: fruitée, boisée, florale ou encore exotique, peu importe du moment qu’elle soit saisissable. Malheureusement, ces désodorisants ne sont pas sans conséquence sur l’environnement et la santé.

En 2008, l’UFC-Que Choisir a réalisé une étude mesurant leurs niveaux d’émissions dans l’air, à la fois en composés organiques volatils, en substances chimiques, cancérigènes, irritantes ou allergènes, et a montré que malgré une amélioration, ils restaient encore dangereux. Il est temps peut-être de se tourner vers d’autres solutions plus naturelles et moins sophistiquées. L’utilisation du charbon de bois de bambou pourrait être l’une d’elles.

Des cavités microscopiques pour une absorption incroyable

En effet, le charbon de bois de bambou, encore appelé «diamant noir» dans certains pays asiatiques, possède des propriétés désodorisantes remarquables et tout à fait naturelles. Il les doit en fait aux parois de ses cavités microscopiques, qui sont capables de fixer différentes substances pour les libérer au moment opportun. Et il faut dire qu’en termes de cavités microscopiques, il est gâté: si l’on déployait un gramme de charbon de bois de bambou, on obtiendrait une surface d’environ 250 m2, ce qui le place loin devant le charbon de bois ordinaire. Cette propriété hyper absorbante et active est la résultante d’une réaction physico-chimique rapide entre le produit absorbant et le produit absorbé, qui n’altère ni l’un ni l’autre. Une des premières applications possibles, pour ce morceau de charbon, concerne alors la neutralisation des odeurs d’aliments, notamment ceux du réfrigérateur. Les anions (ions négatifs) qu’il produit, garantissent une fraîcheur naturelle et durable, puisqu’il peut absorber les gaz comme l’éthylène ou l’ammoniac, et ceci sur une durée de quatre mois.

Une ressource dynamisante

Mais les effets du charbon de bois de bambou ne s’arrêtent pas là, il est également un parfait régulateur hydrostatique: les parois de ses cavités microscopiques peuvent encore absorber l’humidité de l’air ambiant pour la libérer lorsque celui-ci redevient sec. Utilisé ainsi comme assainissant de pièce à vivre, il permet la désintoxication, en prévenant par exemple le syndrome des logements malsains, en luttant contre les odeurs toxiques comme le formaldéhyde ou le toluène. Les ions négatifs émergents auraient également la capacité de renvoyer les infra-rouges produits par le corps humain et ainsi d’améliorer la circulation sanguine.

Des applications intelligentes

Actuellement sous la loupe des chercheurs japonais, le charbon de bois de bambou a un avenir prometteur. L’industrie des cosmétiques et des textiles commencent à utiliser ses vertus. On voit surgir par exemple des vêtements de sports, dont les tissus contiennent ce charbon, et s’auto-entretiennent en permettant simultanément l’absorption de l’humidité et la disparition de la prolifération des bactéries. Véritable matériau écologique, biodégradable, le charbon de bois de bambou s’inscrit parfaitement dans une perspective de protection environnementale.

Alors, place à l’air pur !

Un désodorisant facile à fabriquer

Comment faire ?

1. Récupérez un morceau de charbon dans votre cheminée ou poêle à bois.

2. Enroulez-le dans un tissu.

3. Placez-le dans la pièce ou le lieu que vous souhaitez désodoriser : cuisine, réfrigérateur,  meuble à chaussures, vestiaire de sport, ou même dans votre voiture.

Ce désodorisant est très économique car sa durée de vie est d’environ 4 mois.

Source et Source





Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *