Comment faire un yaourt végétalien à la noix de coco

Imprimer





Le lait de coco :

Il faut une conserve de lait de coco non allégé de préférence sans additifs.

Le minimum étant 60%, en dessous, il n’y aurait pas assez de gras et le yaourt serait trop liquide.

Pas de lait de coco « à boire » non plus, que l’on peut trouver au rayon frais des supermarchés bio.

Évitez de prendre du lait de coco avec de la carraghénane appelé aussi E407.

Les ferments :

Le yaourt fermente grâce à des ferments lactiques, sans eux le yaourt reste au stade « lait de coco » et n’a pas ce petit goût acidulé caractéristique du yaourt.

Pour fermenter des yaourts, plusieurs choix s’offre à nous :

1- Les probiotiques (vegan ou non) en poudre contenant les bactéries lactiques Lactobacillus bulgaricus, Streprococcus thermophilus, Bifidobacterium lactis or Lactobacillus acidophilus (ou au moins une de celles là)

Il faut 0.5 gr de probiotiques en poudre pour une conserve de 400ml de lait de coco.

2- Du yaourt (végétale ou non)

On peut aussi utiliser du yaourt d’une précédente tournée.

Avec seulement 2 gélules de probiotiques au départ, on peut faire jusqu’à 14 tournées de yaourt en réutilisant comme base de ferment les yaourts déjà réalisé. Donc le coût des gélules de probiotiques est vite amortit.

3- Du kéfir 

yaourt lait de coco

Un épaississant :

Chaque épaississant donne une texture différente. Par exemple, le tapioca donne un effet yaourt brassé délicieusement onctueux.

Pourquoi ajouter un épaississant ?

Le lait de vache contient de la caséine qui permet d’avoir cet effet gel dans le yaourt. Les laits végétaux n’en ayant pas, on doit donc le remplacer par un épaississant.

Il est possible de ne pas utiliser d’épaississant en utilisant uniquement de la crème de coco (voir recette version sans épaississant en fin de recette).

Quel est le winner des épaississants ?

-Tapioca    Tenue : ++             Onctuosité : +++

-Agar-agar Tenue : +++         Onctuosité : +++

-Chia           Tenue : ++            Onctuosité : +++

-Psyllium    Tenue : ++           Onctuosité :+

-Crème coco Tenue : +++      Onctuosité +++

+++=Magnifique
++= ça va
+ = Bof






Du –bon– sucre (facultatif)

Le sucre va nourrir nos gentilles bactéries et les aider à se fermenter le lait de coco. Sucre complet, de coco, miel, agave, érable ou même stévia, le choix est large.

Si vous souhaitez utiliser ce yaourt dans une préparation salé, n’ajoutez pas de sucre et laisser le fermenter minimum 16 h. Oui, oui salé, vous avez bien lu. Le yaourt, une fois fermenté à un goût très proche du yaourt nature.

À vous les délicieuses sauces salé au yaourt…..

Faut-il une yaourtière ?

Eh non ! Un four suffit .. Préchauffer le four 5 minutes puis l’éteindre. Puis laisser fermenter vos bocaux fermés de yaourt minimum 12 H dans le four ÉTEINT.

Si vous avez une yaourtière, procédez comme décrit dans la recette.

yaourt lait de coco


Temps de préparation : 10 minutes + 12 heures de fermentation

Ingrédients :

  • 8OO ml de lait de coco minimum 60 % (2 conserves)
  • 4 gélules (1gr) de poudre de probiotiques OU 4 cuil à soupe de yaourt bio (végétal ou non)
  • Un épaississant au choix : 1 gr d’agar-agar OU 2 cuil à café de tapioca OU 1 cuil à café de graines de chia OU 1 cuil à café de psyllium
  • 2 cuil. à soupe de sucre complet, miel, stévia, sirop d’érable…(facultatif )

Préparation :

  1. Préchauffer le four 5 minutes puis l’éteindre (sauter cette étape si vous utilisez une yaourtière).
  2. Faire chauffer le lait de coco dans une casserole. Si vous utilisez l’agar-agar OU le tapioca, ajoutez les au lait de coco et faire bouillir à feu doux pendant 1 ou 2 minutes. Remuer de temps à autre. En cas de grumeaux, mixer à l’aide d’un mixeur plongeur.
  3. Laissez le lait tiédir (environ 40°), ajoutez les graines de chia OU le psyllium , le ferment et le sucre.
  4. Versez dans des bocaux/pots parfaitement propres et secs puis refermer-les.
  5. Laissez fermenter dans le four ÉTEINT ou dans la yaourtière 12 H à 24 H (minimum 16 H pour une recette salé). Plus on laisse le yaourt fermenté plus il devient acidulé.
    À ce stade, le yaourt est encore un peu liquide, placez au réfrigérateur minimum 4 heures.
  6. Le yaourt est prêt …DÉGUSTEZ !

Version sans épaississant :

  1. La veille, mettre les conserves de lait de coco au réfrigérateur.
  2. Le jour même prélevé, la partie solide du lait de coco, réservez le liquide pour une autre préparation (comme lait végétal dans un gâteau par exemple).
  3. Procédez selon la recette, en utilisant que la crème de coco et en ajoutant aucun épaississant.

Notes :

Si le yaourt devient gris ou rose et/ou sent mauvais, jetez-le. Cela veut dire qu’il a été contaminé par une mauvaise bactérie d’où l’importance d’avoir des pots bien propres.

Vous pouvez stériliser vos pots/bocaux dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes avant de verser votre préparation, afin d’éliminer tout risque de contamination.

 FAQ :

  • Mon yaourt est tout liquide après la fermentation, pourquoi ?

Après avoir fermenter dans le four ou la yaourtière, le yaourt est tiède, il ne durcira qu’après l’avoir mis au réfrigérateur pendant quelques heures.

  • Le yaourt à une couche liquide en dessous et solide sur le dessus, que dois-je faire ?

Remuer le yaourt plusieurs fois puis replacer le au réfrigérateur. Si besoin répétez l’opération.

 

yaourt lait de coco






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *