Apprenez comment contrôler l’hormone de satiété et de la faim afin de ne pas prendre du poids

Imprimer




La plupart des processus qui se produisent dans notre corps peuvent être attribués à l’action des hormones. Les hormones dirigent nos processus corporels, modulent notre réaction à l’apport alimentaire, guident le métabolisme et l’équilibre.

Nous ne les contrôlons pas consciemment, mais nous pouvons les influencer à travers les choses que nous faisons, le stress dont nous souffrons, ce que nous mangeons, l’exercice que nous faisons, combien de temps nous dormons, etc.

La leptine est la principale hormone de satiété. C’est l’un des responsables d’envoyer une série de messages à notre cerveau pour avertir que nous sommes déjà « plein », que nous n’avons plus faim.

Ce que nous définissons comme «la faim» est un besoin physiologique pour couvrir nos carences nutritionnelles et nous permettre ainsi de survivre.

Quand notre corps exige vraiment une contribution de nutriments sains pour maintenir la structure, les fonctions cellulaires et nous fournir de l’énergie, c’est lorsque les hormones de satiété comme la leptine, répondent mieux à sa fonction.

La perte de poids n’est pas seulement liée à la constance, à l’exercice, à l’alimentation et à la volonté. Il y a un autre facteur très important en ce qui concerne la perte de poids : les hormones. Afin de perdre du poids efficacement, il est très important que vos hormones soient totalement équilibrées.

Comment la leptine influence-t-elle le poids ?

De nombreuses études sur le métabolisme ont révélé que bon nombre des patients en surpoids sont résistants à la leptine. La régulation de la sensibilité à cette hormone serait le point de départ pour équilibrer les niveaux d’hormones, normaliser les dépenses énergétiques et activer le métabolisme.

Lorsque les niveaux de cette hormone commencent à augmenter, le cerveau reçoit le signal pour empêcher l’accumulation de graisse et commence à la brûler. Ce mécanisme a évolué au cours des années pour parvenir à un équilibre dans l’appétit. Le stockage de gras est « désactivé » et le « besoin » d’éliminer la graisse corporelle est activé.

Lorsque les taux de leptine diminuent trop, le cerveau «croit» que le corps a faim et qu’il faudra plus d’énergie, alors il «allume» les mécanismes d’accumulation de graisse. Dans un corps équilibré, les hormones peuvent déterminer le niveau de faim et de graisse qui peuvent s’accumuler de façon proportionnelle.

Que pouvons-nous faire pour réduire la résistance à la leptine ?

  • Mangez des aliments à base de bonnes graisses : huile d’olive et avocats.
  • Éliminer l’apport de sucres raffinés, de farines raffinées, de graisses et d’aliments hautement transformés.
  • Assurez-vous que votre régime alimentaire soit riche en fibres.
  • Dormir entre 7 et 9 heures par jour.
  • Pratiquez un exercice régulier.
  • Évitez les aliments inflammatoires.

Nous savons déjà que l’un des objectifs de cette hormone est d’envoyer des signaux à l’hypothalamus pour avertir que nous avons déjà obtenu suffisamment d’énergie, et que nous pouvons arrêter de manger parce que nous sommes rassasiés.

Cependant, cette hormone également connue sous le nom de protéine PN, a d’autres fonctions : elle inhibe la production d’autres hormones et d’autres peptides qui augmenteraient notre désir de manger, comme le neuropeptide Y.

Il y a des gens qui, lorsqu’ils traversent une période de stress exceptionnel, perdent du poids. Cependant, il est fréquent que quelqu’un soumis à ce qu’on appelle du «stress chronique» produise tout le contraire.

Les raisons qui pourraient expliquer cela :

  • Plus le stress est élevé, plus le niveau de cortisol est élevé dans le sang.
  • Plus le cortisol est élevé, plus la présence de leptine est réduite.
  • Par conséquent, ce qui se passe, c’est quelque chose qu’une bonne partie de la population connaît déjà : plus de faim, plus de plaisir à manger et moins de dépenses énergétiques.

Si nous sommes en surpoids, il est préférable d’aller chez un médecin pour voir s’il y a un problème hormonal. Par ailleurs, si nous voulons vraiment prendre soin de nos niveaux de leptine et de ses fonctionnalités correctes, n’hésitez pas à commencer un bon régime, à pratiquer de l’exercice et à gérer adéquatement le stress et l’anxiété.




Sources :
Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Apprenez comment contrôler l’hormone de satiété et de la faim afin de ne pas prendre du poids

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *