Ce déodorant populaire contient 4 substances dangereuses et cancérigènes pour les hommes

Imprimer





Le marketing de chez Axe a fait croire aux hommes qu’après avoir utilisé leur déodorant que les femmes sous «l’effet Axe» les adulent. Et bien, pas tout à fait ! La plupart des femmes détesteraient l’odeur du Axe.

Les pulvérisations d’Axe contiennent des charges de perturbateurs endocriniens. Ce sont des produits chimiques qui imitent la fonction hormonale humaine et que le corps confond.

La société endocrine aux États-Unis déclare (Source) :

Les perturbateurs endocriniens ont des effets sur la reproduction masculine et féminine, le développement et le cancer des seins, le cancer de la prostate, la neuroendocrinologie, la thyroïde, le métabolisme et l’obésité, l’endocrinologie cardiovasculaire.

Les 4 substances 

  • Aluminium hydrate de chloral, zirconium tetrachlorohydrex gly 

C’est l’ingrédient anti-transpirant actif chez Axe. Il s’accroche à l’aisselle pour assurer une protection contre l’humidité 24 heures sur 24. Les composés d’aluminium dans les déodorants agissent comme un bouchon dans les canaux sudoripares et arrêtent temporairement le flux de sueur. La peau absorbe facilement ces composés et au fil du temps, l’accumulation de ces ions d’aluminium peut entraîner des lésions nerveuses, des lésions rénales, la maladie d’Alzheimer et le cancer du sein.

  • Cocamidopropyl bétaïne

La cocamidopropyl bétaïne est l’ingrédient qui donne la mousse de certains produits Axe. Le problème est qu’il interagit avec d’autres produits chimiques dans les cosmétiques pour produire des nitrosamines. La plupart des nitrosamines sont hautement cancérogènes. Des études ont montré qu’elles provoquaient plus de 40 types de cancer chez les animaux et les humains.

  • PPG-14 Bustyl Ether

Anormalement, les aisselles sèches ont tendance à accumuler l’électricité statique et l’éther bustylique PPG-14 produit un environnement moins collant. C’est un paraben qui peut être trouvé dans 99% de tous les tissus de cancer du sein. L’éther bustylique PPG-14 est également un dérivé du toluène – une classe de produits chimiques liés à la toxicité pour le développement et le développement.

  • BHT – butylhydroxytoluène

Le BHT est un conservateur antimicrobien. Le problème est que le corps absorbe le BHT assez facilement. Une fois à l’intérieur du corps, même à faible dose, le produit chimique provoque des dommages aux organes comme des allergies de contact et la dermatite de contact, le cancer, des troubles de reproduction. Une fois absorbé, le BHT peut accélérer la décomposition des nutriments essentiels comme la vitamine D.

Alors…

Que pensez-vous du véritable effet Axe ? Super, n’est-ce pas ? Au lieu d’utiliser des désodorisants remplis de produits chimiques et toxiques, pourquoi ne pas chercher d’autres options naturelles…






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *