Éliminez la dépendance au sucre en 10 jours

Imprimer





Avez-vous réellement besoin de vous désintoxiquer du sucre ? Voici 3 tests à effectuer. Si vous répondez « oui » à l’une de ces questions, une cure de désintoxication de sucre est votre passeport pour vous sentir bien et perdre du poids sans douleur.

Le premier est le test du diabète.

  • Êtes-vous prédiabétique ou souffrez-vous du diabète de type 2 ?
  • Avez-vous de la graisse au niveau du ventre ?
  • Avez-vous un surpoids ?
  • Avez-vous envie de sucre et de glucides ?
  • Avez-vous un taux élevé de triglycérides, un faible taux de HDL (« bon cholestérol ») ou vous a-t-on dit que votre taux de sucre dans le sang était un peu élevé ?

Le second est le test de dépendance à la nourriture.

  • Vous arrive-t-il de manger sans avoir faim ?
  • Vous êtes-vous déjà senti mal après avoir mangé ?
  • Vous sentez-vous mal concernant vos habitudes alimentaires ou évitez-vous certaines activités à cause de votre alimentation ?
  • Obtenez-vous des symptômes de sevrage lorsque vous réduisez ou arrêtez de manger du sucre ou de la farine ?

Le troisième est le test de toxicité.

Les symptômes comprennent : des ballonnements, des gaz, des reflux, le symptôme du côlon irritable, des douleurs articulaires ou musculaires, le brouillard du cerveau, des problèmes de mémoire ou des sautes d’humeur, des symptômes d’allergie et plus encore. Nous sommes des millions à avoir ce syndrome et nous ne nous rendons pas compte que nous ne sommes qu’à quelques jours de la santé et du bonheur.


Arrêtez complètement le sucre

Le seul moyen de gérer une véritable dépendance physiologique est de l’arrêter complètement. Les toxicomanes n’ont pas le droit à une seule ligne de cocaïne ou à un verre. Pour vous désintoxiquer du sucre, vous devez arrêter complètement, c’est le seul moyen de remettre vos neurotransmetteurs à zéro. Il est également souhaitable d’éviter au maximum durant ces 10 jours les plats industriels déjà préparés et consommer principalement des aliments frais.

Cessez de consommer toute forme de sucre, les produits à base de farine, et les édulcorants artificiels qui augmentent les envies et ralentissent le métabolisme et provoquent un stockage des graisses. Débarrassez-vous aussi de tout ce qui contient des graisses trans ou hydrogénées et le glutamate monosodique. Idéalement, pendant 10 jours, évitez les aliments en boîte, emballés ou qui ont une étiquette. Tenez-vous-en aux produits frais.

Ne buvez pas vos calories

Toute forme de sucre liquide est pire que de la nourriture solide contenant du sucre ou de la farine. Boire des boissons sucrées revient à envoyer un tir direct de sucre à votre foie. Ce sont des calories vides qui vous conduisent à manger davantage au cours de la journée et vous vous retrouvez avec la fameuse graisse autour du ventre.

Vous ne vous sentez pas rassasié, donc vous mangez plus tout au long de la journée et vous avez envie de plus de sucre et de glucides. C’est également la principale source de calories dans notre alimentation.

Cela inclut les sodas, les jus de fruits autres que les jus verts de légumes, les boissons pour sportifs, et les thés ou les cafés sucrés.

Une canette de soda par jour augmente les risques d’être obèse de 60% et les risques de diabète de type 2 pour un femme de 80%.

Ajoutez des protéines à votre alimentation

Consommer des protéines à chaque repas, et particulièrement au petit-déjeuner est la clé pour maintenir l’indice de glycémie et le niveau d’insuline à des niveaux acceptables, mais aussi pour éviter les fringales. Commencez votre journée avec des œufs fermiers ou une boisson protéinée.

Utilisez des noix, des graines, des œufs, du poisson, du poulet ou de la viande nourrie à l’herbe pour les protéines à chaque repas.

Ne vous limitez pas sur les bons glucides

Oui, vous avez bien lu, il n’est pas nécessaire de limiter votre consommation de glucides… tant que ce sont des bons glucides! Il s’agit ainsi de tous les légumes non féculents comme les légumes verts, la famille des brocolis (chou-fleur, chou frisé, chou) les asperges, les haricots verts, les champignons, les oignons, les courgettes, les tomates, le fenouil, les aubergines, les artichauts, les poivrons, pour n’en citer que quelques-uns.

Évitez les pommes de terre, les patates douces, les courges d’hiver et les betteraves, seulement pendant 10 jours. Éliminez également les céréales et les haricots.

Remplacez le sucre par les matières grasses

Ce ne sont pas les matières grasses qui font grossir, c’est le sucre. Les matières grasses vous rassasient, équilibrent votre taux de sucre dans le sang, et sont nécessaires pour alimenter vos cellules. Avec les protéines, consommez de bonnes bonnes graisses à chaque repas et collation y compris les noix et les graines (qui contiennent aussi des protéines), l’huile d’olive extra-vierge, huile de coco extra-vierge, les avocats et les oméga-3 provenant des poissons.

Soyez prêt pour les urgences

Ayez toujours un petit en-cas sur vous, sain et équilibré qui vous évitera de vous jeter sur le premier aliment sucré venu en cas de coup de barre. Vous pouvez prendre des noix, des amandes, des graines de citrouille, des myrtilles, une conserve de sardine ou de saumon.

Surveillez votre niveau de stress

Lorsque vous êtes stressé, vos hormones deviennent folles. Le cortisol augmente ce qui donne faim, provoque un stockage des graisses au niveau du ventre, et conduit à un diabète de type 2. Des études indiquent que prendre des respirations profondes active un nerf spécial, appelé le nerf vague.

Prenez 5 respirations profondes. C’est quelque chose que vous pouvez faire n’importe où, à tout moment. Il suffit de prendre cinq respirations profondes lentes en comptant jusqu’à cinq. Cinq fois. C’est tout. Faites-le à chaque situation stressante ou vague de panique. Regardez ce qui se passe.

Luttez contre l’inflammation

Des études montrent que l’inflammation provoque des déséquilibres de sucre dans le sang, augmente la résistance à l’insuline et favorise le prédiabète et le diabète de type 2.

Les sensibilités alimentaires cachées, telles que les produits laitiers et le gluten, sont une source importante d’inflammation.

Les coupables les plus courants sont le gluten et les produits laitiers. Nous avons souvent un besoin impérieux d’aliments auxquels nous sommes allergiques.

Arrêtez le gluten et les produits laitiers pendant 10 jours. Ce n’est pas facile d’arrêter, mais après seulement 2 ou 3 jours sans eux vous aurez un regain d’énergie, moins d’envies, et les symptômes les plus courants disparaîtront.

Soignez votre sommeil

Un manque de sommeil entraîne des envies de sucre et glucides en affectant les hormones de l’appétit. Dans une étude réalisée sur des étudiants, seulement deux heures en moins sur les huit heures de sommeil recommandées ont conduit à une augmentation des hormones de la faim, une baisse des hormones coupe-faim, et de grandes envies de sucre et de glucides raffinés.

Alors, que pensez-vous de ces conseils pour se désintoxiquer du sucre? Vous semblent-ils applicables dans votre vie quotidienne? N’hésitez pas à nous donner votre avis dans  les commentaires  et à partager d’autres conseils.






Source : 

Magazine Moi Ultime

The Spirit Science

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *