Faire du sport à 40 ans, c’est moins de risque d’AVC à 65

Imprimer





Une étude portant sur près de 20.000 adultes âgés de 45 à 50 ans montre que les plus actifs réduisent de 37 % leur risque d’AVC à 65 ans. Une bonne raison de continuer à faire du sport après 40 ans. Ou de s’y mettre !

Une étude observationnelle menée sur 19.812 adultes âgés de 45 et 50 ans (une majorité d’hommes) s’est basée sur la capacité respiratoire et pulmonaire de chacun. Les données avaient été récoltées auprès de la Cooper Center Longitudinal Study, établie entre 1999 et 2009. Les participants ont ainsi pu être répartis par les chercheurs en trois catégories : faible niveau de forme physique, niveau moyen ou élevé.

Les auteurs ont constaté que les plus sportifs présentaient un risque d’accident vasculaire cérébral(AVC) à l’âge de 65 ans réduit de 37 % par rapport au groupe en faible forme physique. Ces résultats ont même été confirmés après élimination des facteurs confondants que sont le diabète de type 2, la fibrillation atriale et l’hypertension artérielle.

« Cette étude confirme l’intérêt d’une activité physique régulière pour la santé cardiovasculaire, même en présence d’une maladie chronique », souligne Benjamin Willis, principal auteur. L’American Heart Association et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommandent de pratiquer chaque semaine 150 minutes d’exercice modéré ou 75 minutes plus intenses.

Cette étude est parue dans la revue Stroke.






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *