Frelon, taon, abeille, ces insectes qui pourrissent notre été ! comment éviter et soulager leurs piqûres ?

Imprimer





Les moustiques, les mouches et les tiques ne sont hélas pas les seuls à nous pourrir l’été ! Jetons un petit coup d’œil sur ces autres ennemis volants à craindre et voyons comment éviter leurs piqûres.

Le frelon

Avec le taon, le frelon (européen ou asiatique) est un des insectes estivaux les plus diabolisés et redoutés. Et pour cause : il fait deux fois la taille d’une abeille et sa piqûre n’est pas des plus agréables!

Comment éviter les morsures ? Concrètement, le frelon n’attaque pas les humains. Il le fera que s’il se sent menacé. Donc généralement, à moins que vous soyez à proximité de son nid, il prendra la fuite. Aussi, comme la guêpe, il piquera s’il est enfermé et n’a pas d’issue. C’est pour ça qu’il ne faut pas l’emprisonner sous un bol ou un verre! Une seule piqûre n’est pas grave mais plusieurs peuvent conduire à une réaction allergique plus dangereuse. Pour détruire un nid de frelons gênant, surtout ne le faites pas vous-même mais faites appel à un expert.

Que faire en cas de piqûre? Nettoyez et désinfectez la zone touchée. Vous pouvez également tamponner la plaie avec du bicarbonate de soude mélangé à de l’eau et imbibé sur un coton. Pour soulager, pensez également à placer la piqûre près d’une source de chaleur ou à l’enrouler avec une serviette humidifiée avec de l’eau chaude. Pour retirer le venin, vous pouvez appliquer une pâte à base d’eau et d’aspirine. Enfin, si la douleur est forte, rendez-vous en pharmacie pour vous procurer une crème apaisante anti-inflammatoire.

Le taon

Le taon, c’est cette espèce de grosse mouche aux yeux composés. Il vole durant les mois chauds, de mai à fin août. Seule la femelle pique et ses proies se limitent aux animaux et à l’homme. Elle a besoin de sucer du sang pour que ses œufs se développent. Si sa taille impressionne souvent, ce sont surtout ses piqûres qu’on redoute. Elles sont douloureuses et entraînent un gonflement et rougissement de la peau. Elles peuvent être aussi à l’origine d’inflammations ou d’allergies.

Comment éviter les morsures ? Parce que les taons préfèrent se poser sur des tissus foncés pour ne pas être repérés, portez des vêtements de couleurs claires. Choisissez des couleurs comme le vert, le blanc ou le jaune. Comme les guêpes, ils sont attirés par le mouvement, donc restez immobile si l’un d’entre eux s’approche de vous. Des produits répulsifs disponibles en pharmacie sont souvent une solution efficace. Enfin, sachez que vous avez plus de chance de croiser des taons par temps chaud et humide.

Que faire en cas de piqûre ? Il faut tout de suite retirer le dard, à l’aide d’une pince à épiler puis désinfecter avec de l’alcool ou un désinfectant. Pour apaiser la douleur, l’eau froide ou de la glace, appliqués pendant quelques minutes, peuvent aider. Ensuite, faites pénétrer une crème anti-inflammatoire et antiprurigineuse.

L’abeille

L’abeille est moins agressive que les deux précédents. Elle pique rarement et si elle le fait, elle meurt ensuite. L’installation de pièges et la prévention ne sont donc pas indispensables.

Que faire en cas de piqûre? Elle laisse son dard dans la peau, il faut donc le retirer très rapidement et délicatement avec une pince. Pour soigner, utilisez les mêmes conseils que pour le frelon ou le taon ! Par précaution, appliquez une crème antiseptique et anti-inflammatoire.

Enfin, pour les 3 insectes : retenez qu’en cas de piqûres, l’utilisation de corticoïdes ou d’antihistaminiques peut s’avérer nécessaire. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de renseignements.





Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *