La dépression peut causer des problèmes cardio-vasculaires

Imprimer





A cause de la dépression nous avons l’habitude de nous oublier et de négliger notre bien-être. Il est fondamental que nous fassions attention à notre alimentation, que nous respections les heures de sommeil et que nous fassions un peu d’exercice pour nous sentir mieux.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la dépression est l’une des maladies les plus fréquentes, et qui affecte plus de 350 millions de personnes dans le monde entier.

Autre chose que nous devons également prendre en compte c’est que, selon une étude publiée dans la prestigieuse revue « Journal of the American College of Cardiology« , la dépression est aussi associée à de nombreux troubles cardio-vasculaires.

Nous augmentons le risque de souffrir d’un infarctus et de mourir si nous ne prêtons pas assez attention à cette maladie.

Nous vous encourageons à tenir compte de cette information.

Dépression et problèmes cardiaques

La dépression est, au jour d’aujourd’hui, l’un des problème majeur de la santé publique, et les informations, à long terme, ne sont pas vraiment positives :

  • Pour l’OMS, et selon ses propres études, en 2030 la dépression sera la première cause d’incapacité et de licenciements au travail.
  • La dépression touche le double de femmes que d’hommes.
  • Socialement, la dépression est toujours « banalisée » et on n’arrive pas à comprendre l’impact psychologique qu’elle implique pour chacun.

Si la complexité sociale et personnelle de cette maladie est déjà en soi élevée, nous devons désormais également prendre un compte un autre facteur : la dépression touche notre cœur et peut provoquer de graves problèmes.

Dépression

Les études à ce propos

Une étude réalisée par la Columbia University Medical Center, à New York, laHarvard Medical School de Boston et la Harvard School of Public Health.

    • Ils ont suivi 63 469 femmes qui ne présentaient pas de maladies cardio-vasculaires au début du programme, mais qui étaient diagnostiquées dépressives.
    • L’étude a duré 8 ans, et les résultats ont été sans appel : 49% des femmes qui n’ont pas surmonté la dépression souffraient de problèmes coronaires.
    • L’une des variables qui fut prise en compte par les scientifiques fut de savoir si la consommation d’anti-dépresseurs pouvait conditionner, à long terme, le développement d’un quelconque type de maladie cardio-vasculaire (pour le moment ce facteur n’est pas concluant et il manque des informations).
    • Le développement des infarctus était en lien à son tour avec trois variables qui s’ajoutaient à la dépression : l’hypertension, le cholestérol et la prédisposition génétique devant certains problèmes coronaires.






La dépression chez les hommes

La majorité des études sur la relation entre dépression et maladies cardio-vasculaires ont été faites sur des femmes.

Ce sont elles qui souffrent le plus de cette maladie, même si les hommes sont également nombreux à en souffrir.

C’est pour cela que le docteur Jeffrey F. Scherrer, psychiatre à la Washington School of Medicine et le centre St. Louis Veterans Affairs Medical Center, a mené sa propre étude.

Les résultats furent les suivants :

      • Les hommes ont la même probabilité de développer des maladies du cœur s’ils ont été diagnostiqués dépressifs.
      • La probabilité de souffrir d’insuffisances, d’angines ou d’infarctus est doublée par rapport aux hommes qui ne souffrent pas de cette maladie.

feuile en forme de coeur

Comment aborder les problèmes cardiaques si nous souffrons de dépression

L’une des principales causes qui fasse que les patients dépressifs développent des maladies du cœur est leur arrêt total de prendre soin d’eux.

      • On ne fait plus attention à l’alimentation, au repos et on cesse tout exercice.
      • Nous tombons dans une immobilité très dangereuse, dans laquelle l’apathie et le manque de défense dérive sur une baisse de nos défenses.
      • Beaucoup de gens dépressifs s’isolent socialement et ne font plus les bilans de santé de routine, autant pour la dépression que pour connaître des aspects comme la tension ou le niveau de cholestérol.
      • La dépression peut s’aggraver avec une baisse de poids importante, ou au contraire, avec l’obésité.
      • Les patients dépressifs doivent également être très attentifs aux effets secondaires de leur médication. Un contact régulier avec leur médecin qui contrôle les médicaments qui peuvent être le plus adapté.
      • Il est indispensable que la personne dépressive puisse compter sur un bon soutien familial qui le soutienne à chaque instant, toujours en gardant à l’esprit que cette maladie empire avec une déconnexion de nous-mêmes.

Brève méditation pour faire partir les tensions

Je souffre de dépression… Comment puis-je éviter le développement de problèmes cardiaques ?

    • Concevez votre corps comme un tout : âme-corps-coeur. Vous êtes un tout dont il faut s’occuper et la dépression ne doit pas prendre le contrôle de toute votre existence.
    • Laissez-vous aider : la solitude n’est pas bonne conseillère quand nous souffrons de dépression. Laissez-vous aider par votre médecin, votre psychologue ou psychiatre, écoutez vos amis ou les personnes qui sont déjà passées par là.
    • Sortez marcher tous les jours pendant une demi-heure, et essayez de trouver du plaisir à travers une bonne alimentation saine et équilibrée.
    • Laissez-vous dorer par le soleil, évitez de rester chez vous et essayez quelque chose de nouveau tous les jours, même si ce n’est pas grand chose : acheter un livre, faire un tour, un rendez-vous…
    • Faites attention à votre tension artérielle, programmez des bilans périodiques avec votre médecin.
    • Canalisez vos émotions négatives de n’importe quelle façon : peinture, écriture, sport, musique… Évitez d’accumuler des tensions et de la frustration ou votre cœur le ressentira aussi.







Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *