L’ail et l’olivier amis des hypertendus

Imprimer





L ‘hypertension, une pathologie qui touche 15 millions de français, 40 % des plus de 65 % et 90 % des plus de 85 ans dans l’ensemble des pays développés. Mal soignée ou non soignée, elle peut être lourde de conséquences et affecter sérieusement l’espérance de vie des personnes concernées : En cas de pression sanguine trop élevée, les artères chargées de l’irrigation des organes tels que le coeur,les reins, le cerveau et les yeux, se détériorent : les risques d’ AVC, d’infarctus, de troubles de la mémoire, de démences sont alors bien réels et importants. On estime que l’’ espérance de vie de ces personnes est réduite de 7 ans par rapport aux personnes soignées correctement.

Le problème de l’hypertension doit donc être pris très au sérieux .

Il existe bien sûr différentes façons de le traiter : certains changements dans les habitudes de vie ( exercice physique quotidien, consommation modérée de sel, d’alcool, de graisses saturées, perte de poids éventuelle, arrêt du tabac … ) sont parfois suffisants pour un retour à la normale en cas d’hypertension modérée.

Dans le cas contraire un traitement hypotenseur sera prescrit par le médecin mais il n’est pas sans présenter quelques inconvénients ; outre le fait qu’il doit être le plus souvent suivi à vie, il engendre parfois des effets secondaires importants ; de plus il est inefficace pour certains hypertendus.

Il est donc très important de réagir dès les premières manifestations de l’hypertension en adoptant une hygiène de vie différente ou en recourant, après avoir pris l’avis de votre médecin, à des plantes comme l’ail et l’olivier si votre hypertension est modérée et si vous ne suivez pas encore un traitement médical.

L ‘AIL

l'ail ami des hypertendus

L’effet vasodilatateur de l’ail explique son efficacité en cas d’hypertension artérielle modérée.

Les vertus de l’ail pour la santé sont connues depuis des millénaires ; l’ail produit un effet diurétique et, grâce à l’un de ses composés (le trisulfure d’allyle et de méthyle) provoque une dilatation des vaisseaux périphériques qui explique son efficacité en cas d’hypertension artérielle modérée : Grâce à ses vertus diurétiques, l’ail réduit en effet le volume d’eau dans le corps donc la pression artérielle.

Par son effet vasodilatateur, il facilite le passage du sang dans les artères .

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ailleurs admis l’ utilité de l’ail en cas d’hypertension artérielle modérée ». Et une étude récente menée par des chercheurs de l’Université d’Adélaïde en Australie a fait la démonstration de l’efficacité de l’ail en cas d’hypertension artérielle mal contrôlée par des hypotenseurs.

Si l’odeur de l’ail vous répugne sachez qu’il est disponible en gélules ( prendre une gélule gastro-résistante matin, midi et soir au moment des repas ).

Sinon vous pouvez recourir à quelques remèdes maison :

  • préparez une décoction : faites bouillir une gousse d’ail dans un litre d’eau et consommez la préparation
  • ou écrasez une gousse d’ail laissez macérer la nuit dans un verre d’eau ; buvez le matin à jeun
  • Prenez une cuillère . à café d’ail haché 5 fois par jour

CONTRE –INDICATIONS

Evitez de consommer de trop grandes quantités d’ail si vous suivez un traitement anticoagulant ou si vous devez subir une intervention chirurgicale : l’ail a un effet fluidifiant du sang.

Il existe également une possibilité d’interaction avec certains médicaments utilisés en cas de troubles de la thyroïde ou pour le traitement du diabète par exemple :

L’OLIVIER

l'olivier et hypertension

L’olivier est l’un des hypotenseurs végétaux les plus puissants.

Comme l’ail, l’olivier fait partie depuis plus de 5000 ans de la pharmacopée des civilisations du bassin méditerranéen. Il est d’ailleurs abondamment cultivé sur tout le pourtour méditerranéen. S’agissant plus particulièrement de l’hypertension, en entraînant une dilatation des vaisseaux périphériques les feuilles d’olivier permettent une atténuation sensible de cette dernière lorsqu’elle est légère et modérée.

La feuille d’olivier est un des hypotenseurs végétaux les plus intéressants :

Les flavonoïdes qu’elles contiennent protègent la paroi artérielle.

Les feuilles d’olivier contiennent aussi de l’oleuropéoside. Cette substance agit sur les effets de l’hypertension artérielle comme les céphalées, vertiges,bourdonnements d’oreilles.

Les feuilles d’olivier peuvent se consommer sous forme de décoctions quotidiennes à prendre 5 jours par semaine, 3 semaines sur quatre sur une période de 3 ou 4 mois ( faire bouillir à feu doux durant 10 minutes 30 grammes de feuilles dans un litre d’eau et boire la préparation ).

L’olivier existe lui aussi en gélules ( prendre une gélule matin midi et soir au moment des repas.

PRÉCAUTIONS D’UTILISATION

Les plantes sont efficaces à condition de prendre certaines précautions :

Prenez toujours l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant utilisation

Si vous êtes déjà sous traitement contre l’hypertension artérielle ne l’interrompez pas pour y substituer un traitement par des plantes. Ces deux types de traitements pourront éventuellement être cumulés après avoir pris l’avis de votre médecin traitant.






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *