Les causes du cancer du sein par le Professeur Henri Joyeux

Imprimer





Les causes du cancer du seinDéterminer les causes du cancer du sein doit devenir une priorité

Le cancer du sein représente la forme de cancer féminin la plus répandue, c’est un véritable  fléau social qui touche chaque année en France près de 30 000 nouvelles femmes, les causes sont connues, il suffit d’appliquer quelques règles de bases pour éviter au maximum cette maladie.

 

Les causes du cancer du sein sont maintenant connues

Mesdames, voici un petit résumé de la conférence du Pr Joyeux que vous trouverez en bas de cet article sur les causes du cancer du sein et comment l’éviter.

Cancer du sein du à l’hérédité

Dans 5 à 8% des cas c’est génétique, c’est à dire que certaines femmes sont porteuses d’un gène  qui va faire grimper à 80 % le risque de développer un cancer du sein entre 20 et 80 ans. Pour cette catégorie, et c’est très contradictoire,  très peu de cancer vont aboutir pour la simple et bonne raison que ces femmes vont agir en prévention plus que d’autres car elles connaissent le risque héréditaire.

Alimentation, une des causes principales du cancer du sein

La consommation excessive de certains aliments riches en sucre et en lactose va augmenter le risque du cancer du sein chez les femmes jeunes en particulier avant la ménopause. Il faut donc éviter une alimentation trop riche en graisses, viandes grasses et alcool. Pour éliminer le surplus de ce gras qui s’accumule, pratiquez une activité physique qui vous fait transpirer, la transpiration favorise également l’élimination des pesticides, et autres additifs de l’alimentation moderne.

Les hormones, ne pas en prendre pour rien

La cause du cancer du sein la mieux connue est sans nul doute l’exposition aux œstrogènes. Majoritairement pour des raisons de confort et non pour des raisons médicales, une consommation d’hormones exogènes (extérieur) vont s’ajouter aux hormones endogènes (intérieur) de la puberté précoce et de la ménopause tardive. Seules les hormones présentes dans les végétaux paraissent utiles et un régime de type méditerranéen sera fortement conseillé.

Les médicaments peuvent également agir sur la formation d’une tumeur

Une consommation régulière sur du long terme de médicaments du type anxiolytique, antidépresseur, somnifères et même de traitement contre l’hypertension vont s’avérer dangereux et augmenter encore d’avantage le risque de voir évoluer en cancer une tumeur mammaire. Ces types de médicament doivent être utilisés «comme une béquille» et non comme traitement de confort durant des années, voir des dizaines d’années au grand bonheur des labos.

Le tabagisme reste toujours une des grandes causes du cancer du sein

La nicotine affecte l’hypothalamus de façon à ce qu’il sécrète une quantité plus importante de dopamine qui va agir sur la synthèse de la prolactine, l’hypophyse va sécréter une quantité beaucoup moins importante de prolactine par rapport à la quantité nécessaire. La prolactine, essentiel à la lactation, ne va pas pouvoir être synthétiser correctement, avec comme résultat un développement des tumeurs mammaires et des métastases.






La contraception va jouer un rôle important dans ce type de cancer

Tout comme les traitements hormonaux, la contraception est un facteur de risque et va jouer un rôle important dans le cancer du sein. Même si certaines études sont contradictoire le risque semble plus important chez les femmes ayant pris une pilule œstroprogestative peu de temps après les premières règles et sur une longue période avant la première grossesse.

Précarité et mondanité, 2 autres causes reconnues du cancer du sein

Le manque d’accès aux soins dans un cas et l’excès d’examens dans l’autre, font que dans ces deux cas un stress supplémentaire s’installe et augmente le facteur de risque. Les femmes doivent bien évidemment se soumettre à une surveillance régulière dès la trentième année, à condition qu’elles appartiennent à une population à risque.

Mais attention de ne pas tomber dans le piège du dépistage du cancer du sein avec le DMO (Dépistage de Masse Organisé) qui ne sert strictement à rien d’autre que de pouvoir traiter des femmes qui n’ont pas de cancer et enrichir les labos. Il ne faut pas dépister le cancer, il faut le prévenir…

Conférence sur le cancer par le Pr Henri Joyeux


 Le site officiel du Pr. Henri Joyeux – Suivez Henri Joyeux sur Twitter

 

Tout ce que vous voulez savoir sur le cancer du sein, comment avoir le maximum de chances de l’éviter, les conséquences des traitements, les recherches les plus récentes et celles à venir, tout est dans ces quelques livres :







Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *