Manger des pépins pour améliorer sa santé

Imprimer





Courge, raisin, pamplemousse

Les pépins de ces trois végétaux renferment des agents actifs aux actions différentes, mais qui ont tous en commun l’amélioration de la santé. Confort urinaire, circulation sanguine, amincissement, lutte contre les infections, etc. Découvrez les vertus cachées dans les pépins.

Les pépins de courge, pour le confort urinaire

En médecine traditionnelle, le pépin de courge fut d’abord utilisé comme vermifuge. On lui reconnaît notamment une action contre les parasites intestinaux comme le vers solitaire. Cela est dû à la curcubitine qu’il contient.

Depuis, d’autres principes actifs ont été mis en exergue dans ce petit noyau de 2 centimètres : acide linoléique (le « bon gras »), acide alpha-linoléique, vitamines B, C et E, oligo-éléments comme le zinc.

Le pépin de courge contient également des phytostérols, qui aident à lutter contre le mauvais cholestérol.

Consommés sous forme d’huile de pépin de courge (particulièrement en capsule), ils fournissent notamment un apport en vitamine E naturelle qui n’est pas, rappelons-le, produite par l’organisme. Outre son effet antioxydant, cette vitamine E lutte contre le vieillissement, joue un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires et agit sur les prostaglandines pour limiter les inflammations.

Ses phytostérols inhibent en outre la croissance du tissu prostatique. Pour ces raisons, l’huile de pépin de courge est utilisée aujourd’hui pour lutter contre l’hypertrophie bénigne de la prostate chez l’homme, mais aussi contre les infections urinaires chez la femme. Quant aux oligo-éléments du pépin de courge, ils peuvent être utiles en cas de fatigue ou au moment de la ménopause.


Les pépins de raisin, pour le cœur et les artères

Le secret des pépins de raisin réside dans les oligomères procyanidoliques (ou OPC), des polyphénols à l’action antioxydante beaucoup plus forte que celle de la vitamine E ou de la vitamine C et qui ont pour particularité d’être à la fois liposolubles et hydrosolubles.

Toutes les cellules sont ainsi protégées des radicaux libres. Les OPC favorisent la circulation sanguine, et particulièrement vers le cœur, en renforçant la résistance et l’élasticité des parois des vaisseaux sanguins par la consolidation du collagène et de l’élastine, permettant ainsi un meilleur retour veineux.

Il a été de plus démontré qu’ils réduisaient la pression artérielle. Les pépins de raisin ont ainsi une action efficace sur l’insuffisance veineuse, comme pour la protection des artères et du cœur.

Autre vertu du pépin de raisin, l’aide à l’amincissement. Il contient en effet des mucilages aux effets laxatifs, des flavones, des tanins et des anticyanosides qui améliorent la circulation veineuse, on l’a dit, mais libèrent également les amas graisseux, empêchant notamment l’apparition de la cellulite.


L’extrait de pépins de pamplemousse, contre les microbes

D’autres pépins de fruits ou légumes ont démontré leur efficacité. C’est le cas du pépin de pamplemousse, tel qu’on le trouve dans le gel purifiant pour les mains : c’est un antimicrobien de premier ordre, utilisé contre les mycoses comme les infections de la sphère ORL, les aphtes ou les ulcères.

Riche en flavonoïdes, l’extrait de pépin de pamplemousse (ou EPP) est donc un antibiotique naturel qui a en outre pour particularité de renforcer le système immunitaire. Il peut également être utilisé en prévention et comme purifiant.

Contre-indications :

L’extrait de pépins de pamplemousse est contre-indiqué en cas de prise de médicaments en particulier les médicaments contre le cholestérol ou l’hypertension.

Prudence aussi si on se connaît une allergie aux agrumes, il est préférable de faire des essais à toutes petites doses.

Demandez l’avis de votre médecin surtout si vous voulez en donner à un enfant de moins d’un an. Par précaution, tenir hors de portée des enfants.

Il n’y a aucune contre-indication connue en cas de grossesse mais il est toujours prudent de demander l’avis due votre médecin.

Source (cliquez sur le lien)






Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *