Syndrome du choc toxique : la coupe menstruelle désormais innocentée

Imprimer




Suite à l’étude du CHU de Lyon, de nombreux médias ont mis en cause la coupe menstruelle dans le syndrome du choc toxique (SCT).

Une polémique déclenchée par une mauvaise communication de l’équipe de chercheurs qui a depuis fait une mise au point.

«Les coupes menstruelles plus à risque que les tampons».

«Choc toxique : les coupes menstruelles favorisent les chocs toxiques».

L’étude du Centre national de référence des staphylocoques de Lyon sur le Syndrome du choc toxique (SCT) a créé un déferlement d’articles avec des titres accrocheurs incriminant la coupe menstruelle dans le SCT et inquiétée de nombreuses femmes.




> Lire la suite de l’article ici

 

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Syndrome du choc toxique : la coupe menstruelle désormais innocentée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *