Un additif alimentaire très toxique trouvé dans les « aliments santé »

Imprimer




Si vous lisez les étiquettes des produits alimentaires que vous achetez, vous avez probablement rencontré le mot carraghénane. C’est un additif alimentaire très toxique (E 407) utilisé couramment dans les aliments biologiques et conventionnels.

Vous trouverez cet additif alimentaire dans les crèmes, les glaces, le yogourt, le lait d’amande et le lait de coco, etc.

Cet additif alimentaire toxique est extrait d’une algue rouge, des familles GigartinaceaeSolieriaceaeHypneaceae et Furcellariaceae de la classe des Rhodophyceae et donc supposé être sûr. La recherche menée par le Dr Joanne K. Tobacman MD a montré que le carraghénane est extrêmement toxique et enflamme les voies digestives. À tel point que l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer (une partie de l’Organisation mondiale de la santé) l’a qualifiée de cancérogène humain potentiel.

Dr. Tobacman souligne que la recherche utilise maintenant le carraghénane pour tester le fonctionnement des anti-inflammatoires.

D’autres effets secondaires ont été observés, le plus souvent sur des cobayes et à diverses doses :

  • ulcères
  • complications gastro-intestinales diverses
  • affaiblissement du système immunitaire et de l’activité macrophage
  • symptômes cutanéo-muqueux, allergies
  • diminution de l’absorption de certains minéraux (calcium et potassium)

Les risques

Quelques chercheurs soupçonnent la carraghénane de propager des ulcères dans l’intestin et même d’aggraver le cancer du sein. De plus, des expériences en éprouvette ont donné le soupçon que le carraghénane pourrait être aussi responsable de la formation du cancer du sein.

La carraghénane (E 407) est généralement autorisé dans tous les aliments, en quantité illimitée. On l’utilise principalement dans des produits sucrés, comme par exemple la confiture, la crème glacée, les boissons au lait et les desserts. De plus, on le trouve dans le lait sec et la crème sucrée, dans la nourriture pour bébés et dans les sauces de salades. Le carraghénane donne aux produits allégés ou diététiques plus de volume sans augmenter la valeur nutritive. En tant que stabilisateur, on l’utilise dans la crème en bombe, dans la mousse de bière et dans la glace, mais aussi en tant que stabilisateur dans les sauces et les soupes, en tant que gélifiant dans les poudings et les gelées, ainsi qu’en tant qu’émulsifiant dans le cacao et dans d’autres boissons au lait. Le carraghénane est souvent utilisé en relation avec la farine de graines de caroube (E 410).

Maintenant, pourquoi est-il donné à nos enfants ? Les enfants seraient les plus vulnérables, il peut provoquer des dégâts sur leur paroi intestinale et l’additif est autorisé par l’UE dans des aliments à leur intention, à dose réduite.

A ce jour dans l’Union Européenne, la carraghénane est autorisée notamment dans les laits déshydratés, les crèmes pasteurisées et produits à base de crème fermentée, les confitures, gelées et marmelades, les édulcorants de table liquides ou en poudre, ainsi que certains aliments pour enfants en bas âge (ici limitée à 300 mg/kg).

Dans l’Union Européenne comme aux Etats-Unis, elle fait partie des exceptions à éviter dans la filière d’alimentation biologique.

On la trouve aussi dans les produits pharmaceutiques et cosmétiques

Synonymes

On peut trouver la carraghénane sous divers noms :

  • Mousse d’Irlande,
  • Eucheuman (à partir d’Eucheuma spp.),
  • Iridophycan (à partir d’Iridaea spp.),
  • Hypnean (à partir d’Hypnea spp.),
  • Furcellaran ou mousse du Danemark (à partir de Furcellaria fastigiata),
  • Carraghénane (à partir de Chondrus et de Gigartina spp.)
  • Carraghénine

Regardez dans votre réfrigérateur et votre garde-manger pour voir si vous avez des produits contenant de la carraghénane.


References

American Journal of Physiology – Gastrointestinal and Liver PhysiologyPublished 1 March 2007Vol. 292no. G829-G838

Prolongation of carrageenan-induced inflammation in human colonic epithelial cells by activation of an NFκB-BCL10 loop
Biochim Biophys Acta. 2012 Aug;1822(8):1300-7.

Carrageenan Induces Cell Cycle Arrest in Human Intestinal Epithelial Cells in Vitro
J. Nutr, March 2008, vol 138, no. 3469-475

Review of Harmful Gastrointestinal Effects of Carrageenan in Animal Experiments
Environ Health Perspect. Oct 2001; 109(10): 983–99

Toxicology Letters, Volume 211, Issue 3, 20 June 2012, Pages 289–295



Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Un additif alimentaire très toxique trouvé dans les « aliments santé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *