Un colon en bonne santé !

Imprimer







Le mot «nettoyer» est partout aujourd’hui. Tout comme le mot «naturel», il a été galvaudé tant dans le marketing et la promotion qu’il a apparemment perdu son intégrité. Chaque compagnie de suppléments, blogs, podcasts, magazines et célébrités vantent les avantages d’un nettoyage pour améliorer l’énergie, détoxifier le corps, améliorer l’humeur et même déclencher la perte de poids.

Le nettoyage est-il un outil thérapeutique utile qui devrait faire partie de notre régime, comme prendre un mécanicien pour notre voiture pour une mise au point annuelle ou tout simplement un gadget pour vendre des suppléments et des services ?

Pourquoi faire un nettoyage ?

Lorsque l’équilibre des «bonnes» et «mauvaises» bactéries de l’intestin est hors de contrôle dû à une mauvaise alimentation, l’inactivité, le stress, le manque de sommeil, un nettoyage peut être très thérapeutique pour rétablir un microbiome intestinal sain. Si vous souffrez de gaz, ballonnements, brûlures d’estomac, constipation, selles molles, brouillard du cerveau, douleurs articulaires, baisse d’immunité, eczéma, psoriasis, fatigue ou autre inconfort digestif, faire un nettoyage digestif ou du côlon peut être très thérapeutique.

Règle 1 : ne jamais démarrer un nettoyage dans le but de perdre du poids. La plupart du poids perdu pendant un nettoyage est de l’eau, de la masse musculaire maigre et les glucides dans nos muscles.

Cependant, nous ne devrions jamais commencer un nettoyage dans le but de perdre du poids. En dépit des affirmations de la plupart des produits de nettoyage que nous allons perdre du poids, car cela ne sera pas le  genre de poids que nous voudrions perdre. Pratiquement tout le poids perdu pendant un nettoyage est de l’eau, masse musculaire maigre et du glycogène (les glucides dans votre muscle) alors pas de quoi impressionner nos amis avec notre perte de poids !.

Le seul but du nettoyage devrait être d’améliorer la fonction digestive, pure et simple.

En fait, le nettoyage remonte à des millénaires à travers les cultures du monde entier dans le but de soutenir la santé du système digestif. Notre système digestif est vraiment la fondation pour la santé globale car elle est intimement liée à notre système immunitaire, voies de détoxication, l’inflammation, etc. Alors, comment devrions-nous effectuer un nettoyage ?

Qu’est-ce qu’un nettoyage ?

Si nous pensons nettoyage, nous pensons probablement à deux choses : la thérapie de l’irrigation du côlon, ou prendre des  suppléments pour aider nos intestins à éliminer.

L’irrigation du colon est une procédure dans laquelle un cathéter est inséré dans notre rectum et de l’eau chaude infiltrée dans notre côlon avec l’idée de débusquer les excréments accumulés ; des cellules et des toxines mortes dans les muqueuses intestinales. La revendication des pratiquants d’irrigation colique est qu’aujourd’hui nos corps sont bombardés avec des toxines et à moins que nous fournissons un certain soutien à notre côlon, le corps ne peut pas se débarrasser adéquatement de l’excès toxique.

La plupart du temps, notre régime alimentaire fera le «nettoyage».

À l’heure actuelle, il n’y a pas de recherche pour appuyer l’affirmation que l’irrigation du côlon est un outil efficace pour améliorer la santé de l’intestin. Cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas fournir des avantages, en particulier chez les patients ayant des problèmes gastro-intestinaux chroniques et tenaces, mais il y a des risques impliqués.

La Mayo Clinic indique que l’irrigation du côlon peut augmenter le risque de déshydratation, des perforations de l’intestin, infection et un déséquilibre électrolytique. Il est également contre-indiqué si vous avez la diverticulite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, ou des hémorroïdes. Cela dit, il est très sûr si vous visitez un praticien certifié, la recherche montrant quelques événements indésirables dans les cliniques pratiquant plus de 5000 visites par mois. (Il suffit de ne pas effectuer nous-même un lavement et de laisser faire les professionnels).

Les suppléments sont l’autre option la plus courante pour nettoyer le côlon. Différentes formules existent contenant des laxatifs pour purger l’intestin, des enzymes pour soutenir la répartition des aliments et des herbes pour calmer l’inflammation. Les kits nettoyeurs sont généralement disponibles dans les magasins d’aliments naturels et les supermarchés.

Est-ce que ce genre de chose fonctionne vraiment ? Certains bénéfices peuvent être obtenus avec les diverses formules de nettoyants intestinales mais ils ne touchent pas le problème à la racine.

Pourquoi notre système digestif est dans le désarroi en premier lieu ? La plupart du temps, notre régime alimentaire a besoin d’être «nettoyé» et nos intestins vont récolter les fruits à long terme.

Commencer par éliminer la malbouffe.

Pour la plupart des gens, le problème avec le dysfonctionnement digestif réside dans notre alimentation. La nourriture que nous mangeons fournit les blocs de construction pour votre santé intestinale. Si nous mangeons des choses qui ne sont pas en accord avec notre système, les mauvaises bactéries de l’intestin vont proliférer, notre intestin va devenir enflammé et la santé de nos tissus  vont se détériorer.

Avant de parler de ce qu’il faut ajouter à notre alimentation pour améliorer notre fonction digestive, passons en revue les principales choses à supprimer. Pendant 4 semaines, nous devons éliminer tous les sucres, le café, l’alcool, et les glucides acellulaires  issus de transformations industrielles comme la farine, l’amidon et les sucres divers. L’alimentation moderne basée sur les glucides acellulaires détériore le microbiote intestinal du fait de son action inflammatoire, ce qui serait une cause principale de la résistance à la leptine et de l’obésité.

1. café

Tasse de café

Le café et la caféine peuvent irriter la membrane muqueuse de l’estomac et des intestins, conduisant à des lésions tissulaires, de l’inflammation et de l’inconfort. Éliminez le café, le thé noir et le chocolat pendant 4 semaines. (Le thé vert est autorisé).

2. Sucre

Sucre

Les bactéries et les mauvaises levures intestinales se nourrissent de sucre. Une personne consomme en moyenne un énorme (72.5 kg) soit 160 livres de sucre par an et il est l’une des véritables causes profondes de la mauvaise fonction digestive. Beaucoup de ces sucres sont cachés dans les aliments transformés, les pains, les céréales et les soi-disant barres «saines» et les grignotines. Éliminer tout cela pendant 4 semaines.

3. L’alcool

Guide de l'alcool

Alors qu’une quantité modérée d’alcool est considérée comme un digestif et contribue à une bonne fonction digestive, tout dépend de la dose  et la plupart des gens surconsomment. L’alcool peut également irriter les muqueuses et les sucres qu’il contient fournissent un terrain fertile pour les levures et les mauvaises bactéries de l’ intestin. Évitez tout alcool, bière, vin, spiritueux  pendant 4 semaines.

4. Glucides acellulaires

Bread sain?

Les glucides acellulaires ne sont généralement pas dans la nature et sont faites lorsque le glucose naturel est «pulvérisé» de la matrice cellulaire. Tel est le cas dans les farines, céréales, gâteaux, pains, barres de fruits secs et des gels d’entraînement. (En revanche, un carb « cellulaire » est celui où le glucose est stocké à l’intérieur d’une structure cellulaire fibreuse intacte, comme les racines, les tubercules, les légumes, les fruits et la quasi-totalité des aliments entiers.)

Les mauvaises bactéries de l’intestin prospèrent par les glucides acellulaires parce que les sucres sont libérés beaucoup plus rapidement dans l’intestin que les glucides cellulaires. Si nous souffrons de gaz, de ballonnements ou d’autres problèmes digestifs, consommer des glucides acellulaires rendra nos symptômes bien pires. Malheureusement, pour les pro-paléo les farine de noix de coco et d’amande sont inclus dans cette catégorie. Pas d’inquiétude, une fois que notre moteur digestif sera de retour sur la bonne voie, nous pourrons céder à la tentation à l’occasion.

Ensuite, ajouter de bonnes choses

Le retrait des facteurs aggravants cités ci-dessus est une première étape cruciale, mais maintenant nous avons besoin de calmer les muqueuses enflammées de notre intestin et ajouter des aliments de soutien pour rééquilibrer notre microflore digestive. Regardons les aides de nettoyage clés que nous devrions consommer pendant notre période de nettoyage.

1.  Nourriture émolliente

graines de lin huile

Un émollient est une substance qui forme un film apaisant sur les muqueuses et soulage la douleur et  l’inflammation légère à travers les intestins. Les émollients réduisent également la sensibilité aux acides gastriques et  l’incidence des spasmes musculaires digestifs.

Les grands choix d’aliments qui agissent comme émollient sont l’avoine crue, plantain et graines de lin moulues. Les ajouter un peu dans notre alimentation au petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner. Pour plus de soutien, des herbes comme la guimauve, l’orme rouge et la réglisse sont fantastiques pour calmer un tube digestif irrité. Utilisez 2-3 fois par jour loin des repas.

2. Probiotiques

Quels sont les Probiotiques

Notre matière fécale est composée de bactéries et si nous souffrons de problèmes gastro-intestinaux, nous avons certainement besoin de repeupler notre côlon et notre intestin avec de bonnes bactéries probiotiques qui ont une relation symbiotique avec le corps, ce qui entraîne la production de vitamines et de nutriments essentiels pour le maintien en bonne santé de notre intestin.

Aux fins d’un nettoyage, l’ajout d’un supplément probiotique d’au moins 100 milliards de cellules par capsule est crucial pour le ciblage du côlon. Prendre 2-3 capsules par jour pendant 4 semaines pour ajouter un support à court terme et une dose thérapeutique de bactéries probiotiques.

Inclure des aliments naturellement fermentés comme le yogourt nature et le kéfir, choucroute et kimchi, sauce tamari et vinaigres fermentés naturellement pour soutenir la reconstruction d’un côlon sain. En cas d’intolérance  aux produits laitiers, la choucroute est la meilleure option.)

3. Fibres

Patates douces

Les fibres jouent un rôle crucial dans un intestin sain. Le régime américain standard contient seulement 8-10 g de fibres contre 40-50 g par jour pour nos ancêtres paléolithiques. Inclure des glucides « cellulaires » aidera à atteindre cet apport. Les légumes racines, tubercules, légumes, légumes verts à feuilles et des quantités modestes de fruits vont considérablement augmenter votre consommation de fibres et soutenir une microflore intestinale saine.

4. Exercice

Exercices Low et High Intensity

Enfin, bougeons ! Le mouvement est une façon naturelle de garder nos intestins mobiles. Il favorise également un environnement plus oxygéné dans notre intestin de sorte que les «mauvaises» bactéries intestinales ne peuvent pas prospérer. Ajoutons de la marche, de la course, du cyclisme, du levage, de la danse ou d’autres activités que nous aimons pour que nos intestins bougent et gardent notre côlon heureux pour le long terme.

Le nettoyage du côlon avec des suppléments ou des procédures invasives n’est pas susceptible de corriger nos affections digestives. Ce que nous mangeons (et ce que nous évitons de manger), de loin, joue le plus grand rôle dans le maintien de notre côlon heureux et en santé.

Les bases sont importantes : éliminer les sucres, la caféine, l’alcool et les glucides acellulaire, puis ajouter des aliments calmants et des herbes apaisantes, avec le soutien de probiotiques ; notre santé digestive et notre énergie seront à la hausse.




Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *