Une seule cigarette par jour augmente les risques de décès prématuré

Imprimer






Selon une étude américaine, qui confirme les dangers du tabagisme, les petits fumeurs sont aussi exposés à une mortalité précoce.

Les petits fumeurs ne sont pas à l’abri d’une mortalité prématurée. C’est le résultat d’une étude (*) des chercheurs de l’Institut national américain du cancer (NCI) publiée dans la revue médicale JAMA Internal Medicine. Fumer une cigarette ou moins en moyenne quotidiennement pendant son existence fait grimper le risque de décès prématuré de 64%, voire de 87% pour ceux fumant entre une et dix cigarettes par jour.

Cinq millions de personnes meurent chaque année dans le monde à cause du tabagisme. « Les résultats de cette étude confirment le bien-fondé des mises en garde contre le tabac et le fait qu’il n’y a pas de niveau sans risque », explique Maki Inoue-Choi, directeur de la division d’épidémiologie du cancer au NCI.

L’étude démontre aussi la diminution des risques de décès prématuré en cas d’arrêt de la cigarette. Et plus les fumeurs arrêtent jeunes, plus le risque diminue. Le risque de mourir de cancers pulmonaires est en effet neuf fois plus important pour les personnes qui fument régulièrement une cigarette par jour ou moins, par rapport à celles n’ayant jamais touché une cigarette. Chez ceux qui fument régulièrement entre une et dix cigarettes par jour, la probabilité de mourir d’un cancer du poumon est près de douze fois plus grande que chez les non-fumeurs.

(*) Étude réalisé par l’analyse des données médicales de plus de 290.000 adultes blancs âgés de 59 à 82 ans, dont 22.337 (7,7%) fumaient, 156.405 (54%) étaient d’anciens fumeurs et 111.473 (38,4%) n’avaient jamais fumé.






Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *