Les grands-parents ne meurent jamais, ils deviennent invisibles, tout le monde doit lire ceci, c’est réconfortant !

Imprimer

 


Nos grands-parents, même quand ils meurent, restent pour toujours dans nos cœurs.

Ils nous manquent tous les jours, et parfois nous sommes prêts à tout donner pour entendre leurs histoires, pour les sentir à nos côtés et pour regarder leurs yeux remplis de tendresse.

Même si nos grands-parents ont la joie de nous voir venir au monde et grandir aussi, le fait est que nous sommes ceux qui les regardent dire au revoir au monde. Le premier adieu auquel chaque enfant doit faire face dans l’enfance est généralement la mort d’un grand-parent.

Les grands-parents jouent un rôle très actif dans notre enfance, ils façonnent nos esprits, et nous transmettent leur héritage qui nous accompagnera pour le reste de notre vie, bien après qu’ils soient devenus invisibles.

De nos jours, il est très courant de voir les grands-parents jouer un rôle actif dans l’éducation de leurs petits-enfants. Dans beaucoup de familles d’aujourd’hui, ils représentent le soutien inestimable. Et les enfants sont ceux qui sentent très bien que le rôle de leurs grands-parents est différent de celui de leurs parents.

C’est assez commun, mais nous mentionnerons que les grands-parents et leurs petits-enfants développent un lien très spécial entre eux, qui est aussi profond et intime, et en tant que tel, la mort d’un grand-parent peut être dévastatrice et délicate pour l’enfant.

1. La première expérience de gestion de la perte – dire au revoir à un grand-parent

Ceux qui sont arrivés à l’âge adulte avec leurs grands-parents à leurs côtés sont en réalité vraiment privilégiés, mais ceux qui ne l’ont pas vécu ont connu la mort de ces proches quand ils n’étaient que des enfants, et c’est pourquoi ils ne comprennent toujours pas l’ampleur de la situation.

Dans de tels cas, les adultes ne savent pas comment adoucir la situation, afin de leur faire moins de mal ou même de leur faire sentir et mieux comprendre.

C’est la raison pour laquelle les adultes devraient dire la vérité à leurs enfants. Ceci est un conseil donné par beaucoup de pédagogues psychologues. Il est évidemment de la plus haute importance d’adapter les nouvelles à leur âge.

Ce que les parents devraient également éviter est l’erreur d’empêcher l’enfant de faire ses derniers adieux à ses grands-parents, ou de commettre l’erreur de dire à leurs enfants comment leurs grands-parents sont maintenant une étoile dans le ciel ou peut-être dorment dans le ciel.

Tout d’abord, nous devrions faire comprendre à nos enfants le concept de la mort, sans aucune métaphore, afin de ne pas les confondre ou d’éviter toute idée fausse.

Si nous disons à nos enfants que leur grand-père est parti, la première question que l’enfant va poser est quand il reviendra. La deuxième chose est que si nous essayons de leur expliquer le concept de la mort du point de vue religieux, il est très important de souligner le fait que le défunt ne reviendra pas.

Ces types d’explications doivent être brefs, simples et précis, car le cerveau d’un enfant ne peut couvrir qu’une partie de l’information.

Une autre chose très importante est que les adultes ne devraient pas cacher leurs sentiments, ainsi que leurs larmes de leurs enfants. Ils doivent savoir que la mort n’est pas un tabou. Pour traverser une perte, vous devez parler ouvertement avec eux de la douleur et de la personne que vous avez perdue.

Quand ils auront une meilleure compréhension de ces événements malheureux, ils commenceront à parler au bon moment de ce sujet, mais d’ici là, nous devons être leurs guides.

Enfin, nous devrions être très attentifs car nos enfants nous poseront beaucoup de questions, et les questions nécessiteront des réponses précises et intelligentes.

La perte d’un grand-parent sera toujours une question complexe, alors la meilleure chose sera d’être très prudent sur toutes les questions que vos enfants vous poseront.

2. Même s’ils ne le sont pas, les grands-parents sont très présents

Même quand ils sont partis depuis longtemps, ils feront toujours partie de nos vies, surtout dans les situations particulières que nous partageons avec notre famille, ainsi que dans le patrimoine oral que nous partageons avec les générations qui viennent après nous.

Nos grands-parents étaient en fait ceux qui tenaient nos mains pendant que nous apprenions à marcher, mais ils garderont nos cœurs pour toujours, et ils y résideront éternellement, nous donnant leur lumière et leur énergie.

Leur présence est dans ces vieilles photos jaunes, mais pas dans les téléphones portables. Ils sont également présents dans l’arbre qui a déjà semé, ou peut-être dans une robe que votre grand-mère a déjà cousue.

Ils sont aussi présents dans l’odeur des gâteaux qui restera dans notre mémoire pour toujours, ou peut-être dans un conseil que nous leur avons donné, une histoire qu’ils nous ont racontée, dans la façon dont ils nous ont appris à lacer nos chaussures, ou même dans la fossette du menton dont nous avons hérité.

Ils sont réellement présents dans un mode délicat et profond. Ils ne meurent jamais, et cela est dû à la génétique simple. Ils nous montrent comment marcher plus lentement, comment profiter d’un après-midi à la campagne, apprendre l’odeur d’un bon vieux livre, car ils ont leur propre langue qui peut aller au-delà des mots.

C’est une langue de câlin, une caresse douce, une promenade d’après-midi partagée dans le silence ou un sourire complice, et tout cela durera pour toujours. C’est ainsi que se déroule la véritable éternité des gens ;  dans l’héritage affectueux de ceux qui non seulement nous aiment vraiment, mais qui nous honorent vraiment en nous souvenant d’eux chaque jour.

 


Source

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Les grands-parents ne meurent jamais, ils deviennent invisibles, tout le monde doit lire ceci, c’est réconfortant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *