Comment faire du compost à la maison

Imprimer

 


Faire du compost maison est une activité idéale pour toute la famille, une manière parfaite de ramener la nature à la maison, de transmettre les valeurs de la consommation responsable, le recyclage, le respect de l’environnement, etc.

Mais, en plus, la préparation du compost maison vous donnera une belle récompense : des fruits et légumes avec cette saveur d’antan et cultiver des produits écologiques de qualité. Donc, nous allons vous donner les clés pour préparer un bon compost maison.

Avantages de l’utilisation de compost sur vos cultures

Le compost est un engrais qui améliore la santé de la terre pour la culture et, soit dit en passant, contribue à renforcer les habitudes durables avec l’environnement comme le recyclage et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Voyons quelques-uns de ses avantages les plus remarquables en entrant en contact avec la terre :

  • Améliore la fertilité du sol et augmente la rétention des nutriments
  • Prépare les terres pour les sécheresses et les conditions météorologiques défavorables
  • Il fournit des minéraux tels que l’azote, le phosphore et le potassium
  • Régule le niveau d’humidité de la terre et réduit le risque d’érosion
  • Fournit des bactéries et des microorganismes qui éliminent les substances nocives

Compost maison : 3 étapes de base

Préparer un compost maison n’est pas difficile, mais nous devons respecter trois étapes importantes avant de commencer :

1. Nous aurons besoin d’un composteur pour faire «pousser» notre compost maison, un contenant approprié pour y ajouter la matière première qui, petit à petit, deviendra du compost. Vous pouvez acheter un conteneur ou, mieux encore, donner une seconde vie à des objets qui ont déjà accompli leur travail initial, comme par exemple de vieux tonneaux, des palettes de travail, des caisses de fruits en bois, etc.

2. Le mélange de compost sera composé de différents types de matières premières : coquilles d’œufs, épluchures de fruits et légumes, pelures, brindilles, paille fraîche, herbe humide, marc de café… La clé consiste à mélanger le sucre, la cellulose et de l’azote des divers déchets organiques pour la préparation de compost qui, en substance, est le compost à domicile.

3. Le risque le plus important de préparer du compost maison est la pourriture des déchets et d’obtenir rien de plus qu’un tas de déchets pestilentiels. Nous éviterons ce risque de deux façons :

  • Intercaler des débris secs et humides en couches alternées.
  • Aérer régulièrement le tas de compost.

Recette pour préparer du compost maison

Il existe de nombreuses recettes ou différentes façons de compostage ou de préparation du compost maison, mais celle que nous vous proposons ci-dessous est l’une des plus simples, pour que toute la famille puisse profiter de cette expérience enrichissante.

Les étapes de base pour préparer un compost de qualité à domicile sont : préparer le composteur, ajouter des couches de déchets organiques et, enfin, bien hydrater votre engrais organique.

Étape 1. Préparer le composteur

Comme nous l’avons déjà dit, le composteur est simplement la boîte ou le contenant dans lequel nous ajouterons les différentes couches de déchets qui formeront notre compost maison.

Vous pouvez vraiment utiliser et recycler presque n’importe quoi : une boîte en bois, une base de planches, un pot ou une grande jardinière que vous n’utilisez plus … Tout conteneur vous servira tant qu’il n’est pas en contact direct avec le sol. De cette façon, si vous utilisez un pot ou une boîte en plastique, faites quelques trous dans la base et placez une première couche de terre et une seconde couche de matériaux secs tels que de la paille, des débris de branches, de la sciure, etc. Ces premières couches sèches empêcheront le fond de votre composteur de pourrir et de gâcher le mélange.

Étape 2. Ajouter des déchets organiques

La chose dont vous devez être très clair et transmettre aux enfants de la maison est que le composteur n’est pas une poubelle, mais un conteneur qui servira alors à enrichir la terre de votre jardin ou les plantes en pots.

Dans ce conteneur, vous ajoutez différents produits ou déchets par couches, tels  que des pelures de légumes et de fruits, des brindilles, des feuilles séchées des haies ou des plantes que vous avez taillées, du marc de café, des coquilles d’œufs, etc. Les experts recommandent d’intercaler des couches de différents produits humides, verts ou secs, afin d’atteindre un équilibre optimal pour un compost de qualité.

Étape 3. Arrosez le compost

Votre engrais organique fait maison a besoin d’un certain degré d’humidité pour pouvoir créer cet engrais  artisanal qui enrichira vos cultures biologiques. Ainsi, il est nécessaire de l’arroser de temps en temps sans inonder le récipient, mais en s’assurant que l’humidité pénètre bien dans les différentes couches du compost.

Allez-vous vous encourager à préparer votre propre compost maison ?  Parlez-nous de votre expérience dans la section des commentaires ci-dessous !

Source

 


Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *