10 astuces naturelles contre la couperose et la rosacée

Imprimer





La couperose et la rosacée révèlent une fragilité veineuse qui se cache parfois derrière un engorgement hépatique, c’est pourquoi elles doivent être soignées autant localement que par détoxification générale de l’organisme. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent s’aggraver assez rapidement. Il faut donc agir dès l’apparition des premiers signes en recherchant des alliés naturels aux propriétés apaisantes, calmantes, anti-inflammatoires, antiseptiques, décongestionnantes et tonifiantes.

Voici dix astuces naturelles à découvrir :

1. Plantes

Pour aider notre corps à éliminer les toxines et régénérer les cellules hépatiques, le chardon marie, le radis noir et la calendula sont à privilégier. Pour améliorer l’élasticité du système veineux et la circulation, le ginkgo biloba, la vigne rouge, l’hamamélis, la mélisse et le romarin sont disponibles sous forme de teinture-mère, gemmothérapie, homéopathie et tisane.

Préparez-vous un mélange de mélisse, romarin, calendula. Verser 1 c. à thé du mélange par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes. Buvez 2 tasses par jour, en cure de 21 jours. Cette infusion décongestionne le foie et le visage.


2. Huiles essentielles

Elles contiennent des phyto hormones, des vitamines et des propriétés antibiotiques et antiseptiques naturelles. Les plus efficaces sont la camomille allemande, camomille romaine, camomille bleue du Maroc, cyprès, ciste, géranium rosat, hélichryse, lavande vraie, néroli, patchouli, rose.

Ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle au choix dans votre pot de 50 g de crème hydratante. Mélangez et appliquez quotidiennement.


3. Hydrolats (eaux florales)

L’eau distillée est recueillie lors du processus de distillation des huiles essentielles, elle contient des oligo-éléments et des principes actifs qui soignent en douceur. Camomille allemande, camomille romaine, ciste, hamamélis, hélichryse, néroli et rose peuvent être utilisés sans contre-indication pour la peau sensible.

Vaporisez l’hydrolat sur votre visage matin et soir. En cas de crise, des compresses imbibées d’hydrolat appliquées sur les régions affectées soulageront grandement l’inflammation et les rougeurs.


4. Huiles végétales

Calophylle inophyle, jojoba, argan, avocat, coco, bourrache, onagre, chanvre, rosier muscat, possèdent des propriétés nutritives, anti-inflammatoires, décongestionnantes et calmantes.

Mélangez 10% d’huile végétale de calophylle inophyle à 10% de karité et 80% d’huile végétale de votre choix. Appliquez une petite quantité matin et soir avant votre crème pour le visage. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle si vous le souhaitez.


5. Macérats

Ils sont obtenus à partir de la macération de la plante dans une huile végétale choisie (tournesol, olive, etc.). Millepertuis, arnica, lierre, romarin, camomille, calendula et aloès sont tous d’excellents choix.

30 ml de macérât de millepertuis et 30 ml de macérat de calendula ou autres macérats au choix. Versez dans une bouteille et ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle suggérée précédemment.







6. Hormones bio identiques

Lorsque la couperose apparaît ou s’aggrave à la ménopause, un traitement naturel à base d’hormones bio identiques renforcera vos défenses cutanées. Vos hormones sont-elles en équilibre ? Un test est disponible ici.


7. Vitamine C

Prenez chaque jour de la vitamine C (avec bio flavonoïdes) afin de renforcer les parois des vaisseaux sanguins. On la retrouve aussi en grande quantité dans les baies et les fruits violets ou rouges (raisins, myrtilles, cassis et cerises).


8. Maquillage

Retirez en douceur tout maquillage et fond de teint en utilisant des huiles végétales non grasses. Utilisez les huiles végétales d’avocat, de chanvre ou de jojoba, non comédogènes, elles n’obstrueront pas les pores de votre peau.


9. Nettoyage

Favorisez un lait nettoyant doux ou une eau micellaire. Il faut bien sûr éviter tout ce qui est irritant pour la peau : savons, AHA, alcool, parfum et gommages. Les peaux fragiles ne supportent pas les soins abrasifs.

Un masque calmant anti-rougeurs appliqué 2 fois par semaine calmera le feu et les rougeurs. Mélangez 1 cuillère à table de gel d’aloès (ou hydrolat au choix) à 1 c. à thé d’extrait oléique de calendula et 1/2 c. à thé de miel biologique. Appliquez sur le visage ce gel ultra-frais et doux, laissez agir pendant 15 minutes. Rincez à l’eau tiède.


10. Hydratation et protection

 Appliquez une crème pour le visage, mais pas n’importe laquelle ! Attention aux cosmétiques conventionnels à base de silicones «diméthicone, cyclométhicone, etc.», ils augmentent la sensation de chaleur et fragilisent la peau.

Ajoutez 1 goutte d’huile essentielle de carotte + 1 goutte d’huile essentielle d’hélichryse dans un peu de votre crème pour le visage pour équilibrer votre teint.


Il est à noter que ces astuces sont données à titre suggestif selon les propriétés des plantes traditionnellement reconnues et ne remplacent aucunement l’avis d’un professionnel de la santé.

Soyez bien dans votre peau et rappelez-vous que celle-ci est le reflet de votre hygiène de vie actuelle et passée et que la nature est là, généreuse et abondante, toujours prête à vous offrir le meilleur pour retrouver l’équilibre.







Source (cliquez sur le lien)

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *