Faire son liquide vaisselle maison

Imprimer





Fini les liquides vaisselles du commerce !

Cela faisait des années que je n’achetais plus que des liquides estampillés « écologiques », « ecocert », « nature progrès » et compagnie, mais quand on sait que même ceux-là comptent entre 5 % et 15 % d’agents de surface anioniques et entre 0 % et 5 % d’agents de surface non ionique autant le faire soi-même avec 0 % d’agents tensioactifs.

Au fait, c’est quoi les agents tensioactifs ?

Ce sont les produits qui composent l’essentiel de votre produit d’entretien. Ils lui donnent sa capacité à éliminer la saleté des surfaces et à maintenir celle-ci en suspension.

Agents de surface anioniques : effet détergents qui permet également de rendre le produit moussant et facilite le rinçage. Ils sont donc les indispensable des produits de vaisselle industriels (parce qu’on aime quand ça mousse et que ça fait grince sous le doigt une fois notre belle assiette rincée !) Exemples : les phosphates, les sulfonates (sulfonate d’alkylbenzène : LAS) et les sulfates (alkylsulfates et alkylsulfates éthoxylés). Mais, ces agents sont également irritants.

Agents de surface non ioniques : Ceux-là  neutralisent l’effet irritant de leurs petits copains et donnent au produit sont bel aspect savonneux épais. Mais, ils ne sont pas inoffensifs pour autant puisqu’ils sont soupçonnés d’interférer avec le système hormonal. Ce sont les alcools éthoxylés (AEO),  alcanolamides (DEA et CDA) et alkylphénols éthoxylés (APEO).

Les agents de surface cationiques et les agents de surface amphotères sont aussi des agents tensioactifs.

Ces agents de surfaces sont fait à partir de matières premières renouvelables (un moindre risque pour la santé et l’environnement) ou de matière première fossile, hyper toxiques pour l’environnement.

Et là on ne parle que des agents de surface, parce que dans les produits d’entretien il y aussi les acides et bases, les anti-calcaires, les solvants, colorants, les agents désinfectants,…

Bref, de quoi ne pas y réfléchir deux fois avant de se lancer dans la réalisation de son liquide vaisselle maison.






C’est rapide, efficace, écologique et on a la satisfaction de l’avoir fait soi-même.

Quelques infos sur les produits utilisés dans la recette :

  • Les cristaux de soude  appelés également carbonate de soude ou carbone de sodium : élément chimique obtenu naturellement à partir de gisements de natron, mais qui peut également être fabriqué à partir de sel et de craie. Son actif corrosif permet de dégraisser, désinfecter et nettoyer. Ils sont non dangereux pour l’environnement contrairement à la soude caustique qu’il ne faut absolument pas utiliser dans la maison.

  • La gomme de Guar est un additif alimentaire qui agit comme épaississant. Elle est extraite de la graine d’une légumineuse au joli nom de cyamopse à quatre ailes. Généralement elle est utilisé pour la panification et la pâtisserie sans gluten.

  • Le vinaigre blanc désinfecte, nettoie et fait briller.

  • Le savon noir constitue l’élément nettoyant essentiel.

Pour 60 cl de liquide vaisselle – Préparation 5 minutes

Il vous faut :

  • 50 cl d’eau chaude
  • 10 cl de savon noir liquide
  • 10 cl de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de cristaux de soude
  • 1 cuillère à soupe de gomme de guar
  • 8 gouttes d’huile(s) essentielle(s) de votre choix (ex : eucalyptus + citron)

1. Mélangez le savon noir avec la gomme de guar puis diluez le tout dans l’eau chaude en remuant. Ajoutez le vinaigre blanc puis les cristaux de soude et les huiles essentielles.

2. Mélangez le tout avant de versez dans flacon à bec « pompe verseur » récupéré du temps où vous achetiez encore votre produit vaisselle dans le commerce (!) ou dans un joli flacon en porcelaine.  Conservez le reste dans un flacon hermétique.

Mélangez légèrement avant chaque usage.

Attention !!! de bien vérifier que votre savon  ne soit pas glycériné car faute de quoi, vous aurez un dépôt gras sur votre vaisselle.






Source
Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Faire son liquide vaisselle maison

  • novembre 17, 2016 à 02:26
    Permalink

    Pourquoi du savon noir et pas du savon de Marseille ?
    Merci d’avance

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *