Le Chili bannit les «Happy Meals» de McDonald’s et les œufs de Kinder

Imprimer






Afin de lutter contre l’obésité, le gouvernement du Chili a jugé que les «Happy Meals» de McDonald’s et les œufs surprises de Kinder n’ont rien de joyeux d’un point de vue nutritionnel et vient de les interdire…
A l’origine de cette interdiction nationale, Guido Girardi, un sénateur médecin qui s’est lancé dans une croisade contre la malbouffe touchant particulièrement les enfants chiliens. Selon les médias locaux, le responsable politique veut, à travers cette décision, donner un exemple au monde.

La présidente du Chili, Michelle Bachelet, devant le Congrès

tweet chili 1

Selon le ministère chilien de la santé, les œufs surprises de Kinder et les Happy Meals de McDonald’s contiennent des taux élevés de sel, de sucre, et de graisses saturées.

Notons que Michelle Bachelet, la présidente chilienne elle-même pédiatre, a promis de vaincre l’obésité car le pays compte le taux d’obèses le plus plus élevé de toute l’Amérique du Sud. Il faut dire qu’il y a urgence. Selon l’OMS, 32% des femmes et 23% des hommes sont obèses au Chili. Pour ce qui est de l’obésité infantile, le pays occupe la deuxième place sur le continent sud-américain.

Et à en croire les médias locaux, la population semble soutenir les efforts de son gouvernement.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *