Débarrassez-vous de vos mécanismes intérieurs d’auto-sabotage

Imprimer






Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains problèmes dans votre vie reviennent en boucle ?

Voudriez-vous en connaitre les raisons principales ?

La réponse à ces questions est essentielle, car si vous comprenez d’où viennent ces problèmes, vous saurez aussi comment y mettre fin.

« Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel » – Dalaï Lama

 

83244732_o

Les problèmes qui se cachent derrière la peur de réussir est le besoin de répéter des schémas destructeurs quand vous êtes à deux doigts d’obtenir ce dont vous avez toujours rêvé (promotion, changement de carrière, succès, réussite financière..),vous empêchent véritablement l’accès à l’abondance !

Il faut savoir que vous avez vous-même créé ces schémas destructeurs appelés mécanismes intérieurs d’auto-sabotage, en général pendant votre enfance, souvent par vos parents quand ils vous disaient des « Tu dois… », « Tu ne peux pas faire… », « Tu te dois de… », « Il faut que tu… », … ou parfois à l’école « T’es moche », « Tu es nul »,… et ils sont très certainement la principale cause de vos échecs répétés.

auto-sabotage2-271x280

Apprenez déjà à les identifier et la façon de vous en débarrasser, pour cela prenons trois exemples de situations pour mieux comprendre :

1) Vous êtes en surpoids et vous faites très attention à ce que vous mangez. Mais à la moindre contrariété, vous mangez tout ce qui n’est pas conseillé pour atteindre votre poids idéal (paquet de chips, chocolat, …)

2) Vous êtes sans emploi depuis un certain temps, et quand vous arrivez enfin à décrocher un entretien d’embauche, vous arrivez en retard « à cause » du bus qui s’est retrouvé bloqué en chemin dans un embouteillage. Ou alors, vous avez obtenu le job, tout semble bien se passer et pourtant, il n’est pas donné de suite à votre période d’essai.

3) Cela fait des mois que vous vous efforcez d’avoir plus d’argent. Quand enfin, vous avez réussi à rassembler cette somme, à ce moment-là, comme « par hasard », votre lave-vaisselle ne fonctionne plus et l’achat d’un nouveau lave-vaisselle coûte à peu près la somme d’argent que vous avez eu du mal à économiser.

Qu’est-ce que l’auto-sabotage ?

C’est un problème au niveau du subconscient dont la raison se trouve dans le système énergétique corporel et appelé plus couramment en psychologie « l’inversion psychologique ». On peut le définir de plusieurs façons :

L’auto-sabotage est le fait de toujours gâcher les actions que vous avez entreprises par un ensemble de comportements, d’attitudes ou d’habitudes, dans l’anticipation d’un potentiel danger (le cerveau surestime les menaces et sous-estime les ressources dont nous disposons).

C’est un mécanisme déclenché par la peur qui vise à se protéger du risque de ressentir de la douleur en cas d’échec (nous gardons en mémoire nos besoins non satisfaits du passé et les projetons dans le présent bien qu’ils ne soient plus une réponse adéquate à la réalité de la situation).

C’est également la voix de la peur, vous savez ce discours intérieur négatif et automatique fondé sur vos croyances qui empêche la réalisation d’actions indispensables à la résolution d’un problème. Ce discours que vous vous dites intérieurement vous empêche alors d’avoir ce que vous voulez. Et même si vous avez eu ce que vous vouliez, vous êtes alors totalement insatisfait.

Pour finir, c’est un mécanisme mental qui s’oppose au changement et en particulier à votre évolution en vous maintenant dans votre zone de confort.

Exemple typique : « Si je perds du poids, je vais le reprendre et je devrai trop dépenser pour m’acheter de nouveaux vêtements ». Ou bien, « Si je perds du poids, mon mari va recommencer ses crises de jalousie »

Avant, on attribuait l’empêchement qu’avaient les gens de réussir dans les domaines qui leur tenaient à cœur, à un manque de volonté, un manque de motivation, de la distraction ou d’autres faiblesses de caractère. Mais c’est totalement faux !

Nous n’avons souvent pas conscience de l’impact de nos actions (ou inactions) sur nos vies. La seule chose que nous savons faire, c’est nous plaindre que les choses ne fonctionnent pas, qu’on n’a pas de chance dans la vie ou tout simplement pas ce qu’il faut pour réussir. Alors nous agissons de manière à nous assurer de notre échec par inversion psychologique.

Nous ne réussissons pas non plus à comprendre que nous créons notre propre situation à travers des actions destructrices comme la procrastination, la compulsion, l’addiction… et qu’il ne faut en aucun cas culpabiliser de cet état de fait mais bien corriger le mécanisme déclencheur en cause.

auto-sabotage

Comment identifier vos mécanismes d’auto-sabotage ?

Il existe 3 facteurs permettant d’identifier un mécanisme d’auto-sabotage :

Quand vous avez un dialogue intérieur négatif avec de la critique, des jugements, que vous vous inventez des excuses… Chez certaines personnes, ce phénomène est constamment présent. Il les arrête dans tout ce qu’elles entreprennent et rien ne semble jamais leur réussir dans leur vie.

Au niveau émotionnel : vous vous sentez frustré, inquiet, insatisfait, vous avez peur ou bien vous doutez, de sorte que vous n’arrivez plus à prendre de décisions.
Quand une situation problématique revient encore et encore… cela n’est sûrement pas dû au hasard.

Si vous avez un seul de ces facteurs, cela indique la présence d’un auto-saboteur ! Le plus vicieux, c’est qu’ils interagissent entre eux : ainsi avoir un discours intérieur négatif va entretenir le sentiment désagréable (celui qui fait que vous ne vous sentez pas bien émotionnellement), et va contribuer à ce qu’une situation problématique se répète à plusieurs reprises.

Comment éliminer les mécanismes d’auto-sabotage ?

La première chose à faire pour se débarrasser d’un auto-saboteur étant de l’identifier et de sortir du déni le concernant, il faut également retenir qu’ils sont des mécanismes automatiques et ne représentent en rien ce que vous êtes mais bien vos fausses croyances sur vous, sur les autres et sur la vie.

Tant que vous leur donnerez de l’importance, votre vie ne sera qu’une succession de problèmes à régler. Il faut écouter votre vrai « vous » et non vos auto-saboteurs. Il est également important de savoir pourquoi ils vous faussent votre perception de la réalité.

Pour éliminer ces mécanismes destructeurs, vous devez commencer par utiliser votre conscient pour découvrir vos émotions et vos peurs, et aussi pour comprendre de quelle façon ils influencent vos actions.

Quand vous aurez déterminé la cause de ces comportements destructeurs, vous pourrez alors prendre des mesures pour empêcher que cela se produise à l’avenir.

mood-girl-is-running-holding-colorful-balloons

Techniques de libération des auto-saboteurs

Il y a de nombreuses techniques pour se libérer des mécanismes d’auto-sabotage tels que l’EFT (Emotional Freedom Techniques), la méditation, l’écoute de l’intuition, la méthode Ho’oponopono , l’hypnose, le coaching personnel… Voyons-en deux autres qui sont à la portée de tous :

positive-affirmations-to-enhance-your-life-word-cloud

1° Affirmation positive

Si vous ne réussissez pas à identifier et vous souvenir d’où provient l’un de vos mécanismes d’auto-sabotage, vous pouvez alors travailler sur vous d’une manière plus globale à l’aide d’une affirmation que vous allez vous répéter aussi souvent que possible.

Affirmez précisément et sincèrement (en le sentant à l’intérieur de vous) une phrase comme: « Même si j’ai *ce problème*, je m’aime et je m’accepte complètement… ».

Cette affirmation positive déconnecte le subconscient dans lequel tournent les affirmations négatives ou fausses croyances qui vous bloquent et permettent d’attirer ce que vous voulez réellement dans votre vie.

Il peut être difficile de se libérer

Ce n’est pas simple, surtout quand ils sont ancrés en vous depuis de nombreuses années. Même si vous savez comment en finir avec l’auto-sabotage, l’auto-saboteur peut être très actif pour saboter votre volonté à vous libérer de son emprise !

Vous devrez également apprendre à vous pardonner d’avoir fonctionné ainsi « à l’insu de votre plein gré », vous aimer davantage, respecter votre rythme de progression et vous accueillir intérieurement avec vos forces et vos faiblesses.

N’hésitez donc pas à vous faire aider par un ou plusieurs spécialistes si vous ne réussissez pas à vous libérer par vous-même via les moyens simples énoncés ci-dessus.




triangle-Karpman

2° Le Triangle de Karpman

Quand vous avez identifié un mécanisme d’auto-sabotage, utilisez la technique d’analyse transactionnelle dite Triangle de Karpman ». Cette figure est basée sur le scénario relationnel typique Victime-Persécuteur et Sauveur qui sont étroitement liés. Ainsi vous pourrez déterminer le(s) type(s) d’auto-saboteur(s) qui est/sont ancré(s) en vous.

Posez-vous ce genre de questions :

* Est-ce un auto-saboteur de type « victime » ? Avez-vous l’impression qu’on vous en veut ? Que vous n’avez pas de chance ? D’être la victime des autres ou d’événements particuliers ?

* Est-ce un auto-saboteur de type « persécuteur » ? Avez-vous l’impression de toujours vouloir avoir raison ? Etes-vous en colère ? En voulez-vous à quelqu’un pour ce qui vous arrive ? Êtes-vous dans la critique ?

* Est-ce un auto-saboteur de type « sauveur » ? Vous sentez-vous supérieur aux autres ? Êtes-vous gentil ou sympathique pour plaire aux autres ?

Plus vous saurez à quel type appartient cet auto-saboteur, dans quelle situation il se manifeste et comment il fonctionne, moins il aura d’emprise sur vous !

A partir de ce moment-là, vous pourrez l’observer. Si vous réussissez simplement à « le voir » consciemment, alors vous aurez déjà effectué la moitié du travail de libération car vous arrêterez alors de vous identifier à lui.

Il faut simplement « l’écouter » en restant passif quand il se manifeste et ne plus l’alimenter en voulant systématiquement entretenir la conversation. Vous verrez alors que ce dialogue interne destructeur s’arrête de lui-même.

Vous pouvez également donner un nom humoristique à chaque type d’auto-saboteur que vous identifiez, cela vous aidera à les repérer la prochaine fois qu’ils se manifesteront et de ce fait, vous ne les prendrez plus du tout au sérieux. Ils auront beaucoup moins d’emprise sur vous.

Par exemple : pour un auto-saboteur de type « victime », nommez-le « Caliméro ». Ainsi quand il se manifestera, vous pourrez vous dire « Tiens v’la le Caliméro, c’est trop injuste ! ». Difficile de le prendre encore au sérieux de cette manière.

Il peut arriver qu’il n’y ait qu’un seul mécanisme d’auto-sabotage mais l’auto-saboteur en question peut avoir plusieurs « facettes de personnalité » ! D’où l’importance de bien approfondir les questions « Victime-Persécuteur-Sauveur » pour déterminer si vous en avez plusieurs liés entre eux.

shutterstock_80918662

Pour conclure

L’auto-sabotage est probablement l’obstacle n°1 qui vous empêche d’obtenir de l’abondance dans votre vie. Et pourtant, si vous retournez le problème dans l’autre sens, vous pourrez vous rendre compte que les auto-saboteurs ont leur utilité : celle de mettre au grand jour les croyances qui vous empêchent de vous épanouir. Ils peuvent être un excellent atout pour souligner ces barrières qui se sont formées au fil du temps ! Rien que pour cela, ils méritent toute votre gratitude.

Quand vous comprendrez enfin que vous êtes maître de votre propre succès, vous serez libéré de toutes les limitations qui vous bloquent l’accès à l’abondance !

En développant la clarté et la perspicacité quant aux résultats que vous voulez créer, et la prise de conscience des revers éventuels, vous pourrez arrêter de vous auto-saboter et concentrer votre énergie vers de nouveaux objectifs que vous soutiendrez pleinement dans tous les sens.

Si cet article sur l’auto-sabotage vous a plu, n’hésitez pas à le partager!
Source : http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *