Témoignage : « Pourquoi je suis devenu végan ? »

Imprimer

 


(Écrit par : Quentin du blog merci vegan et auteur-rédacteur à Plus Saine La Vie).

Pendant toute mon enfance, j’ai eu une alimentation classique, constituée de viande, de poisson et autres produits d’origine animale. Je me rendais souvent au zoo.

Lorsque j’ai commencé à apprendre les conditions de vie dans lesquelles étaient élevés les animaux de la production agricole, j’ai commencé à me renseigner davantage sur la thématique des animaux dans le monde actuel.

Et c’est en 2015, suite au visionnage de plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux que j’ai décidé de franchir le pas : devenir végan, pour définitivement dire non à l’exploitation animale.

J’ai donc adopté une alimentation végétalienne, et adopté un mode de vie respectueux de la vie animale. J’explique en détail les raisons pour lesquelles je suis aujourd’hui végan.

1 – Le bien-être animal

Je me renseigne régulièrement sur les conditions de vie dans lesquelles les animaux se trouvent. Et les animaux élevés par la grande industrie pour la production de nourriture ont des conditions de vie difficiles.

Les vidéos de l’association L214 l’illustrent bien : peu d’espace, aucune lumière du jour (seulement de la lumière artificielle).

Le transport est aussi très compliqué puisque les animaux se trouvent dans des camions pendant plusieurs heures voire plusieurs jours, pour arriver souvent blessés à leur lieu de destination qui est l’abattoir.

Face à cette situation, j’ai décidé d’arrêter définitivement les produits d’origine animale pour ne consommer plus que des produits d’origine végétale, comme du tofu, des légumineuses, des fruits secs ou plus simplement des fruits et légumes.

Dans la vie de tous les jours, pour lutter contre la violence fait envers les animaux, je ne choisis de ne porter plus que des vêtements  végans, c’est-à-dire ne contenant pas de matière animale. La question de l’habillement est pour moi essentielle ! Je ne porte donc plus de laine ou de soie, ou j’achète principalement des vêtements ayant un label végan.

J’ai également décidé d’arrêter d’aller au zoo, au cirque ou dans les aquariums pour ne pas soutenir les animaux retenus dans des petits espaces fermés, non appropriés à leur style de vie naturel.

Je me sens ainsi beaucoup plus responsable et épanoui, en ayant cette attitude plus en adéquation avec le respect de la condition animale.

2 – La protection de l’environnement

Lorsque j’ai commencé à comprendre les enjeux du véganisme vis-à-vis des animaux, je me suis parallèlement demandé les conséquences de cette production massive de produits animaux, tout particulièrement de viande, sur la planète. Beaucoup de ressources naturelles s’épuisent, et je pense que notre environnement est notre avenir, celui de nos enfants et celui de nos petits-enfants.

La production de viande, surtout de viande rouge, est une catastrophe écologique : 1 kilo du bœuf produit environ 30 fois plus de kilogrammes de dioxyde de carbone qu’un kilo de légumineuses pour la production.

De plus, face à la demande croissante de viande dans le monde, de plus en plus de forêts sont sacrifiées afin d’ouvrir des espaces propices au bétail.

Le résultat est le phénomène de déforestation, surtout dans la forêt de l’Amazonie en Amérique du Sud où autour de 80% de la forêt a été tailladée pour le bétail.

Je suis un grand fan de la nature et des promenades en forêt. Et je n’accepte plus de consommer de viande, connaissant les conséquences que cela peut avoir sur notre écosystème.

Enfin, l’élevage consomme de grandes quantités d’eau, qui est maintenant une ressource rare.

Un kilo de bœuf consomme 5 fois plus de litres d’eau qu’un kilo de soja pour sa production. Et le soja comprend différents types d’aliments, dont le tofu.

Pour toutes ces raisons environnementales, j’avais décidé d’arrêter la viande début 2015, pour ensuite arrêter tous les produits animaux sans exception courant 2015.

3 – Les bienfaits nutritionnels

Depuis que j’ai arrêté la viande et tous les produits animaux, je me sens beaucoup mieux. Je me sens beaucoup plus léger, car la viande exige un long processus de digestion. Cela utilise beaucoup d’énergie. Par exemple, le bœuf et le porc sont les deux aliments qui nécessitent le temps de digestion le plus long : autour de 4 heures.

En outre, arrêter de consommer de la viande signifie diminuer tous les risques de maladies :  cancers et maladies cardio-vasculaires. La viande rouge en particulier est responsable de plusieurs maladies cardio-vasculaires, sans mentionner tous les pesticides qu’elle contient (bien plus que les fruits et légumes !).

J’ai également eu de grands problèmes de digestion liés au lactose, depuis mon adolescence. Un verre de lait ou un yaourt se traduisait par d’importants maux de ventre. Après m’être renseigné, j’ai appris que l’intolérance au lactose était une pathologie qui touchait beaucoup de gens.

Elle est en fait causée par un déficit, dans le système digestif, d’une enzyme : la lactase. Le grand problème est que dans le cas des hommes, cette enzyme décroît de 90 % à 95 % durant l’enfance.

Enfin, j’ai aussi appris que le poisson comprenait beaucoup de métaux lourds, tout particulièrement les gros poissons. C’est le cas du mercure qui est très dangereux pour notre santé.

Étant un grand fan de la nutrition, j’ai choisi de me tourner vers une alimentation végétale. Et je souhaite le dire : je n’ai aucune carence.

Cela s’explique par une raison simple : presque tous les nutriments dont notre organisme a besoin se trouvent dans l’alimentation végétalienne. C’est le cas des protéines végétales qui sont riches et diversifiées. Pour expliquer en quoi les protéines végétales sont riches, j’ai rédigé cet article.

La seule vitamine que je consomme sous forme de compléments alimentaires est la vitamine B12. Cette question est essentielle pour les végans dans la mesure où c’est la seule vitamine qui est présente dans les produits d’origine animale et non dans les végétaux.

Par ailleurs, en tant que grand fan de sport, l’alimentation végane me permet de bien réguler mon poids sur la balance. Plusieurs aliments d’origine végétale sont riches en fibres, et c’est pour moi essentiel d’avoir une alimentation riche en fibres, et diminuer au maximum les graisses saturées, que l’on retrouve notamment dans la viande.

Enfin, j’ai décidé de consommer à 80% des fruits et des légumes qui sont les types d’aliments les plus naturels. Et par leur forte teneur en antioxydants, ils permettent de lutter contre le vieillissement et sont un grand allié pour le bon fonctionnement de l’organisme.

En conclusion, je ne regrette absolument mon choix d’être devenu végan il y a maintenant 3 ans. Je me sens beaucoup mieux physiquement, et surtout, je me sens plus en harmonie avec mon environnement extérieur qui est essentiel pour mon équilibre.

 


pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :