Les déclencheurs du syndrome du côlon irritable les plus courants

Imprimer

 


Il n’est pas facile de déterminer quels aliments sont responsables du déclenchement du symptôme du syndrome du côlon irritable (SCI), mais beaucoup de personnes souffrant de ce trouble se méfient de plusieurs aliments. Ces coupables très courants dans notre alimentation font des ravages sur les systèmes digestifs de ceux touchés par le avec SCI.

Tout le monde réagit à la nourriture différemment, nous vous recommandons donc d’utiliser un journal alimentaire pour identifier quels sont vos aliments déclencheurs avant d’éliminer complètement quoi que ce soit de votre régime alimentaire.

Les déclencheurs du syndrome du côlon irritable les plus courants

Lait et produits laitiers

Si vous ressentez une gêne après avoir consommé des produits laitiers, évitez le yogourt, le fromage, le fromage cottage, la crème sure, la crème glacée, le yogourt glacé et les aliments préparés contenant des produits laitiers (soupes et sauces crémeuses, purée, pudding, etc.).

Condiments

Il y a beaucoup de condiments savoureux que vous pouvez utiliser pour accompagner un plat. La plupart des condiments n’ont pas grand chose à offrir en matière de nutrition, mais ils peuvent grandement améliorer nos plats. Soyez conscient des condiments que vous décidez d’utiliser, car certains d’entre eux sont plus susceptibles que d’autres de déclencher des symptômes du SCI. On retrouve dans les plus courants le ketchup, la relish aux cornichons, le chutney et la sauce barbecue. Ces condiments peuvent être tolérés s’ils sont consommés en petites quantités.

Chocolat

Le chocolat (spécifiquement le noir) contient des antioxydants puissants qui peuvent aider à abaisser la tension artérielle et améliorer la circulation. Malheureusement, il est également connu pour déclencher des symptômes du SCI (et des migraines) chez certaines personnes. Si manger du chocolat ou d’autres aliments contenant du chocolat semble causer votre malaise digestif, il vaut mieux chercher un autre moyen de se faire plaisir.

Aliments gras et viande rouge

Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les aliments gras ne sont pas bons pour vous, et le fait qu’ils sont un déclencheur du SCI est encore une autre raison. La prochaine fois que vous serez tenté de céder à vos envies de friture, pensez à ce que vous ressentirez après avoir mangé une assiette de frites, du poulet ou poisson frit, ou même un beignet… La viande rouge est un autre déclencheur du syndrome du côlon irritable, donc au lieu de céder à un steak, hamburger, hot-dog, saucisses et autres charcuteries, allez-y plutôt avec de la volaille, du poisson et d’autres viandes maigres pour les protéines.

Boissons gazéifiées, caféinées et alcoolisées

Les appeler «aliments déclencheurs» est un peu trompeur, étant donné que certains aliments déclencheurs sont en fait des boissons. Si vous vous sentez trop ballonné après avoir bu quelque chose de pétillant, vous devriez éviter les boissons gazeuses comme le soda, les eaux pétillantes et autres boissons naturellement effervescentes (y compris les vins mousseux). Si vous semblez toujours avoir une crise de SCI après avoir bu un cocktail ou une soirée au bar alors, l’alcool est susceptible d’être le coupable. Beaucoup de gens souffrent également du syndrome du côlon irritable après avoir bu du café, du thé et des boissons gazeuses caféinées.

Ail et oignons

Il peut être difficile d’imaginer la vie sans ail ou oignons, mais si les légumes de la famille des alliums mettent le feu à votre tube digestif, vous devrez trouver quelques assaisonnements alternatifs. Pensez à assaisonner vos plats avec des ingrédients plus doux, tels que des herbes fraîches et séchées, de l’huile d’olive et des sauces simples qui n’exacerberont pas votre syndrome du côlon irritable.

Haricots et lentilles

Cela peut prêter à rire mais les haricots sont connus pour faire péter, mais si vous souffrez du SCI, les manger n’est pas susceptible de vous donner envie de rire et cela vaut aussi pour les lentilles. Ces aliments ont tendance à être difficiles à digérer pour les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable, et ils provoquent souvent des gaz, des ballonnements, des crampes et de la diarrhée.

Sucres

Quand il s’agit du syndrome du côlon irritable, le sucre et les épices ne sont pas forcément bons. De nombreux types de sucres, que ce soit une source concentrée de fructose (sucre, miel, jus de fruits, fruits secs, agave ou sirop de maïs riche en fructose) ou un édulcorant comme le sorbitol, le malitol ou le mannitol, peuvent vous provoquer des réactions. Faites attention en mangeant des bonbons, en mâchant du chewing-gum ou en consommant toute autre friandise ou boisson contenant ces édulcorants. Évitez également les fruits frais naturellement riches en sorbitol comme les pommes, les poires, les abricots, les pêches, les prunes, les pruneaux, les cerises et les nectarines.

Blé (Gluten)

Certaines personnes ont de la difficulté à digérer les composés du blé et de la farine de blé (sans lien avec les fibres insolubles), qui contiennent toutes deux une protéine appelée gluten qui peut être difficile à digérer pour certaines personnes. Les aliments à éviter comprennent les pains blancs et de blé entier, les craquelins, les pâtes, les céréales et les produits de boulangerie.

Légumes crus et crucifères

Votre estomac commence-t-il à gronder après que vous ayez grignoté des crudités, mangé une salade, ou du brocoli cuit à la vapeur ?  Tous les légumes sont des suspects principaux à identifier pour savoir quels sont ceux pouvant être mauvais pour vos entrailles. Par ailleurs, les légumes crucifères tels que le brocoli, le choufleur, le chou et les choux de Bruxelles sont particulièrement problématiques et peuvent causer des problèmes même lorsqu’ils sont cuits.

Aliments riches en fibres insolubles

Certaines personnes sont sensibles aux aliments très riches en fibres insolubles, en particulier le son de blé, les céréales du petit déjeuner riches en fibres, les pains riches spécialement formulés en fibres et les pâtes de blé entier. D’autres personnes sont extrêmement sensibles et réagissent aux aliments avec des quantités modérées de fibres insolubles, comme les pains et les craquelins de grains entiers, le germe de blé, le maïs soufflé, le boulgour, le quinoa, le millet, l’amarante, les noix et graines entières.

 


Source

pierresetcristaux.com     
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :