Privilégiez les aliments violets pour une importante action antitumorale

Imprimer

 


Il est important d’inclure des aliments violets dans notre alimentation et la nature nous donne une variété de nuances à mettre sur notre table. Nous avons du vert de la chlorophylle à l’arc-en-ciel jaune-orange-rouge-violet des carotènes, riches en propriétés médicinales, antioxydantes et antitumorales. Mais en plus, les anthocyanes, des pigments violets qui peuvent passer du rouge au bleu, sont d’une importance particulière, et devraient occuper une place prépondérante dans nos menus quotidiens.

Propriétés des anthocyanes

En plus d’être des antioxydants puissants, de nombreuses études relient ces pigments avec une inhibition de la croissance de différents types de tumeurs. D’autre part, et entre autres, ils aident à prendre soin de la rétine de l’oeil et du système circulatoire.

Quels aliments en contiennent

Grenade, raisins noirs, cerises, prunes noires, bleuets (myrtilles), mûres, framboises, fraises, carotte violette (heureusement sauvée par certains agriculteurs biologiques), les pommes de terre violettes, betteraves, radis, oignons rouges, chou rouge, betteraves rouges, haricots rouges…

En quelles quantités et comment les consommer

Notre organisme profitera mieux de leurs propriétés si nous consommons ces fruits et légumes avec modération mais régulièrement, dans notre alimentation quotidienne. Une consommation excessive ne servira à rien parce que le corps ne peut assimiler qu’un certain nombre de nutriments en une fois. Il est également important de noter que si nous voulons des aliments riches en anthocyanes et antioxydants, il est préférable qu’ils soient de saison et cultivés par des producteurs locaux, et à proximité de l’endroit où nous vivons. Et, bien sûr, chaque fois qu’il est possible, nous choisissons des produits biologiques parce qu’il n’y aurait aucun sens de rechercher des propriétés médicinales du raisin noir et qu’il soit truffé de traces de pesticides cancérigènes ou neurotoxiques !

EXEMPLES DE REPAS VEGAN TRÈS FACILES A FAIRE

Voici quelques idées simples, pour voir comment vous pouvez facilement incorporer des aliments violets dans vos menus quotidiens.

Petit-déjeuner

Vous pouvez commencer la matinée avec du jus de grenade fraîchement pressé. Fait en une minute avec un presse-agrumes.
Et comme un plat principal pour nous donner de l’énergie un bon bol de flocons d’avoine avec du raisin. Préparez-le en chauffant une tasse d’eau avec deux cuillères à soupe de flocons d’avoine. Laissez le feu doux jusqu’à ce que l’avoine épaississe, normalement en moins de 5 minutes. Ensuite, mélangez l’avoine avec quelques grains de raisins noirs, de raisins secs ou de pruneaux et d’amandes crues au goût. C’est délicieux, n’a pas besoin d’édulcorant supplémentaire, a un bon pouvoir rassasiant et est nutritif.
Et quelle meilleure façon de commencer le repas de midi avec une bonne salade multicolore ? Dans ce cas, choisissez les carottes violettes, des betteraves, du chou rouge, des radis, des tomates noires et quelques grains de raisin.
Et d’autre part, vous pouvez ajouter dans votre menu violet les haricots rouges et noirs.

Dîner

Les crèmes et les soupes de légumes sont une option rapide et facile pour consommer les couleurs de la nature chaque jour dans nos assiettes. On peut les prendre froides ou chaudes, et nous pouvons adapter leur épaisseur à notre goût en fonction de la quantité d’eau que nous ajoutons.
Il suffit de couper plusieurs légumes en morceaux moyens, de les recouvrir d’eau et de les mettre sur le feu. Une fois qu’il commence à bouillir, couvrir et cuire à feu doux pendant une demi-heure. Ensuite, ajoutez une pincée de sel de mer, un trait d’huile d’olive de première pression à froid, et mixez. Comme vous pouvez le voir, c’est très peu de  travail, seulement une demi-heure de cuisine, et nous avons une soupe impossible à battre comparativement à une soupe commerciale vide de nutriments, et chargée d’additifs.
Dans ce cas, vous choisirez de la citrouille, de l’oignon rouge, des carottes violettes et des betteraves.
Si nous voulons un avenir avec un garde-manger plein d’aliments riches en nutriments et avec un impact minimal sur l’environnement de la planète et la santé des êtres vivants, nous devons soutenir les producteurs locaux. Il est irresponsable de consommer des fruits et des légumes qui ont parcouru des milliers de kilomètres alors qu’ils pourraient être cultivés dans les terres fertiles à proximité. Il est urgent de retrouver le bon sens et la souveraineté alimentaire, et cela n’est possible que si nous assumons chacun nos responsabilités.

 


pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :