Le biodécodage ou comment décoder et trouver l’origine de chaque maladie

Imprimer






Le bio-décodage ou décodage biologique est une proposition de la médecine alternative qui tente de trouver l’origine métaphysique des maladies ou leur signification émotionnelle pour les traiter, puisquune partie de la base que notre corps, esprit et âme sont étroitement en rapportcest pourquoi il nest donc pas possible guérir des problèmes physiques sans aussi soccuper des émotions.

Chaque maladie a une origine émotionnelle ou métaphysique, cestàdire elle est causée par une sorte de sentiment qui ne se manifeste pas en tant que telle et cest pourquoi qu’elle est projetée sur le plan physique du corps.

Vous pourrez trouver lorigine métaphysique de la majorité des maladies, pour savoir comment les traiter selon le bio-décodage et trouver l’équilibre entre le corps, l’esprit et l’âme.

Acné juvénile : attraction et instinct de peur de la sexualité qui commence à peine à se réveiller. Ne pas s’accepter.

Addictions : cache un sentiment de vide existentiel, manque d’amour, sentiment d’être seul et déconnecté. Masque une profonde souffrance. Blessures, colère avec soi -même, conflit mental et culpabilité.

Affections de la peau : sentiments de peur, d’anxiété, sentiments de menace, problèmes nerveux. Le corps projette nos processus psycho-somatiques. Les éruptions viennent de contact et de problèmes relationnels, frictions, et stress nerveux.

Affections pulmonaires : problèmes relationnels avec les autres ou l’environnement. La respiration nous relie avec l’environnement et avec les autres, cela signifie que les problèmes dans la vie inspirent la peur. La respiration nous maintient en vie. L’impossibilité de respirer signifie la détresse, la dépression profonde ou un sentiment de ne pas être digne de vivre pleinement.

Alzheimer : refus de faire face à la vie, désespoir et impuissance.

Amygdalite : la colère, la peur, les émotions et la créativité réprimée. Apparaît lorsque la personne ne peut pas « être elle-même» et montrer comment elle se sent. Chez les enfants, on peut dire qu’ils se sentent comme un fardeau.

Anémie : liée à un manque de joie dans la vie et un manque d’auto-évaluation.

Anorexie mentale : femmes qui ne veulent pas l’être, répudiation de la sexualité traditionnelle et de la féminité. Peur de la proximité et du sexe. Il peut y avoir un égoïsme caché, l’envie d’attention est atteinte par la maladie. Doit être conscient des désirs à guérir.

Arthrite : personnes ont tendance à être très critique, à la fois avec eux-mêmes et avec les autres. Elles ont une tendance obsessionnelle de se concentrer sur les aspects négatifs de la vie et les gens. En général, ils ne se sentent pas aimés.

Asthme : problèmes relationnels, peur du contact et des heurts avec les autres.

Bronchite : conflit dans la famille. Combats, cris, manque de communication et silence.

Calculs biliaires : amertume et agressivité réprimée, pétrifiée.

Cancer : se produit généralement chez les personnes qui entretiennent une vieille rancune ou des problèmes émotionnels qui traînent du passé et qui n’ont pas été résolus. Souvent, elles se sentent profondément blessées.

Maladie du cœur ou d’une maladie cardiaque : se produisent habituellement chez les personnes qui pour une raison quelconque, ont été fermées à l’amour et à l’intimité. Cœur endurci et rupture. Ce sont généralement des personnes qui sont conduites par la raison et l’esprit et qui oublient d’écouter leur coeur et tombent malade.

Cataracte : ce que vous voyez ne produit pas de joie.

Sciatique : peur de l’avenir, pénuries de matériel, insécurité quant à l’avenir. Peut aussi être le ressentiment ou le rejet de quelque chose ou quelqu’un.

Côlon irritable : peur de se détendre, insécurité.

Conjonctivite : est liée à l’attitude de frustration et de colère à ce qui est vu dans la vie.

Dépression et anxiété : sentiment de désespoir accompagné  dagressivité contenue, surtout envers soi-même. Culpabilité, faible estime de soi.

Maux de gorge : l’enrouement et la laryngite sont causés par une fureur qui empêche de parler ou impulsion énorme pour parler mais une incapacité et une peur de le faire.

Douleurs générales : la faute.

Maladies du sang : personnes qui souffrent et qui ont souvent eu de grands conflits familiaux.

Sclérose en plaques : rigidité mentale, dureté du cœur, inflexibilité.

Constipation : crainte à se détacher, avarice et mesquinerie.

Insuffisance rénale ou douleur aux reins : problèmes de coexistence et relations avec les proches.

Fibromes et kystes : ressentiment contre partenaire affectif, sentiment d’être injustement mal.

La fibrose kystique : sentiment de victime et que la vie ne va pas bien aller.

Grippe, froid, rhume : une situation qui irrite et provoque des conflits, dégoût mental et faiblesse du système immunitaire.

Hémorroïdes : colère sur le passé, peur de se laisser aller.

Hépatite ou problèmes au foie : la colère, la rage, indignation et agression réprimées. Peur et résistance au changement.

Herpès génital : la culpabilité et remords sexuels.

Sueurs froides : la colère, le dégoût et la peur de s’exprimer .

Hyperglycémie (diabète) : les malades peuvent avoir des désirs amoureux qui ne sont pas en mesure d’accepter, ils ne reconnaissent pas leurs sentiments pour s’ouvrir à l’amour. Amour, douceur et plaisir sont étroitement liés. Le manque d’affection peut être « rempli » en consommant des sucres en excès.

Hypertension : évite les conflits et ne fait pas face à un problème.

Hypoglycémie : faible taux de sucre sanguin se produit lorsque la vie est perçue comme un fardeau qui accable la personne.

Hypotension : esquive les conflits, manque d’esprit et de courage.

Jaunisse : préjugés internes et externes. La raison et la pensée sont déséquilibrées.

Infection : la colère, l’irritation, la rage.

Inflammation : la colère, la peur.

Insomnie : la peur, la culpabilité, les pensées négatives et méfiance dans le flux de la vie.

Flatulences (gaz) : s’accrocher à des idées et des positions, peur du nouveau et idées non digérées.

Migraines : elles ont de nombreuses causes et peuvent être produites par des facteurs multiples, allant de la constipation, la tension nerveuse ou le stress, jusqu’aux intolérances et allergies à la nourriture, l’insatisfaction sexuelle, la résistance à l’écoulement de la vie, l’auto-critique excessive, le déni de soi-même ou la peur.

Mononucléose : colère, peur ne pas recevoir la considération et l’amour.

Orgelet : généralement, cela signifie que la vie est regardé avec colère, avec les yeux en colère.

Parodontite (inflammation grave des gencives) : incapacité à prendre des décisions.

Problèmes d’estomac : incapacité à digérer, à assimiler ce qui est nouveau dans la vie. Peur de l’avenir incertain.

Problèmes de dos : sentiment de manque de soutien dans la vie. Trop de pression qui ne peut être supportée. Dans le haut du dos, c’est le manque de soutien affectif. Dans le milieu du dos, c’est porter un fardeau du passé. Dans la partie inférieure du dos, c’est une question matériel ou de l’instabilité économique.

Problèmes de vessie : stress psychologique qui se manifeste physiquement comme la nécessité de vider la vessie.

Problèmes de thyroïde : personne qui ne peut jamais faire ce qu’il veut et peut avoir un sentiment d’humiliation. L’hypothyroïdie est le désespoir, blocage, renoncement à toute tentative. L’hyperthyroïdie est la colère d’être laissé de côté.

Problèmes lors de la ménopause : peur du vieillissement.

Problèmes articulaires : représente la difficulté à accepter des changements qui se produisent dans la vie.

Démangeaisons, irritation : fougue sur des sujets de sexualitéAgressivité.

Psoriasis : peur d’être blessé, la peau devient une coquille.

Pneumonie : blessures émotionnelles non cicatrisées. Colère et lassitude envers la vie.

Grincement des dents pendant le sommeil : agression inconsciente.

Rhumatismes : se produit lorsque les gens se sentent victimes.

Sida : dissociation entre l’amour et la sexualité. Amour non vécu, inconsciemment, détruit les défenses.

Surpoids : sentiments de peur et de vulnérabilité. Carences affectives ou sexuelles qui sont compensées avec de la nourriture. Solitude, ennui, tristesse et rejet. Sentiment dimpuissance, idées négatives, échec. 

Torticolis : inflexibilité.

Toux persistante : désir « d’aboyer » au monde, dêtre écouté et pris en considération.

Troubles menstruels : rejet de la féminité, la culpabilité, la peur. Pensée de la sexualité comme sale ou pécher. Les menstruations abondantes sont liées à un stress excessif, peut avoir la conviction que l’on n’a pas le pouvoir de choix dans la vie ou que l’on est contrôlé par d’autres.

Vertigo : peut être dénégateur (action de nier, de contester un fait, une pensée). Qui ne veut pas voir, parce que ce quil voit ne le satisfait pas. Pensées dispersées qui viennent et vont.

Accidents : incapacité de faire valoir ou rébellion contre lautoritéCe sont des apprentissages inévitables, qui sont liés à notre intérieur même sils paraissent venir de dehors.

Pour en savoir plus sur chaque maladie, la meilleure façon est de toujours garder une écoute attentive aux changements internes  de notre corps et nos émotions pour être en harmonie. 






SOURCES :

 

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *