10 bienfaits des petits pois pour la santé

Imprimer

 


Beaucoup de gens pensent que les petits pois sont juste un accompagnement de «pauvre» ou un plat de restaurant bon marché qui met du «vert» dans votre assiette. Mais les petits pois sont vraiment de petites puissances nutritives, une aubaine pour votre santé et pour toute la planète.

Commençons par découvrir les bienfaits de ce savoureux superaliment.

1. Gestion du poids

Les petits pois sont faibles en gras mais élevés dans tout le reste. Une tasse de petits pois contient moins de 100 calories, mais beaucoup de protéines, de fibres et de micronutriments.

2. Prévention du cancer de l’estomac

Les petits pois contiennent de grandes quantités d’un polyphénol protecteur pour la santé appelé coumestrol. Une étude à Mexico a déterminé que vous n’avez besoin que de 2 milligrammes par jour de ce phytonutriment pour prévenir le cancer de l’estomac. Une tasse de petits pois en contient au moins 10.

3. Anti-vieillissement, système immunitaire fort, et énergie élevée

Cela vient des niveaux élevés d’antioxydants, qui sont :

  • flavonoïdes = catéchine et épicatéchine
  • caroténoïde = alpha-carotène et bêta-carotène
  • acides phénoliques = acide férulique et caféique
  • polyphénols = coumestrol

4. Prévention des rides, maladie d’Alzheimer, arthrite, bronchite, ostéoporose et de la candidose

Les petits pois ont de fortes propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation excessive a également été liée aux maladies cardiaques, le cancer et le vieillissement en général.

Ces propriétés comprennent :

  • Pisumsaponins I et II et les pisomosides A et B sont des phytonutriments anti-inflammatoires trouvés presque exclusivement dans les petits pois.
  • Vitamine C, vitamine E, et une bonne quantité de zinc, minéral antioxydant
  • Gras oméga-3 sous la forme d’acide alpha-linolénique (ALA).

5. Régulation de la glycémie

Les hautes teneurs  en fibres et en protéines ralentissent la vitesse dont les sucres sont digérés. Les aliments antioxydants et anti-inflammatoires préviennent ou inversent la résistance à l’insuline (diabète du type 2). Tous les glucides sont des sucres naturels et des amidons sans sucre blanc ni produits chimiques.

6. Prévention des maladies cardiaques

Les nombreux composés antioxydants et anti-inflammatoires soutiennent les vaisseaux sanguins sains. La formation de plaque le long des parois des vaisseaux sanguins commence par un stress oxydatif chronique et excessif.

Les quantités généreuses de vitamine B1, B2, B3 et B6 et de folate réduisent les niveaux d’homocystéine qui sont des facteurs de risque de maladie cardiaque.

7. Sain pour l’environnement

  • Les petits pois travaillent avec les bactéries dans le sol pour «fixer» l’azote de l’air et le déposer dans le sol. Cela réduit le besoin d’engrais artificiels puisque l’un de leurs principaux ingrédients est l’azote.

  • Une fois les petits pois récoltés, la plante restante se décompose facilement pour créer plus d’engrais organique pour le sol.

  • Les petits pois sont également capables de pousser sur un minimum d’humidité, ce qui en fait une culture parfaite dans de nombreuses régions n’ayant pas besoin d’irrigation ou d’épuisement des réserves d’eau.

8. Prévenir la constipation

La teneur élevée en fibres dans les petits pois améliore la santé intestinale et le péristaltisme (mouvements intestinaux). 

9. Os sains

Juste une tasse de petits pois contient 44% de votre vitamine K qui aide à ancrer le calcium dans les os. Ses vitamines B aident également à prévenir l’ostéoporose.

10. Réduit le mauvais cholestérol

La niacine dans les petits pois aide à réduire la production de triglycérides et de VLDL (lipoprotéines de très basse densité, qui se traduisent par une baisse du mauvais cholestérol, une augmentation du cholestérol HDL («bon») et une diminution des triglycérides.

Lisez notre article sur les bienfaits de la protéine de petits pois

Faits intéressants et histoire

  • Les petits pois, aussi appelés pois potagers, sont l’un des plus vieux légumes cultivés en Europe et en Asie. En Iran, en Palestine, en Grèce ou encore en Suisse, les petits pois étaient déjà présents il y a 10 000 ans.
  • Ils étaient alors consommés secs, et on les concassaient avant de les cuire.
  • Leur consommation fraîche est relativement récente. Ils se sont implantés en France au XVIIe siècle en passant par l’Italie et les Pays-Bas. Ils se développèrent rapidement autour de Paris.
  • Louis XIV adorait les petits pois, il demanda alors à son jardinier, La Quintinie, d’en faire la culture sous les serres à Versailles.
  • Le moine autrichien Mendel s’est servi des petits pois pour établir les premières lois de la génétique. Pendant 18 années, il a réalisé des croisements dans son potager et a constaté les variations de dimension, de forme et de couleur.
  • Si quelques dizaines de variétés étaient recensées au XVIe siècle, on dénombrait déjà 360 appellations en 1925. Ce chiffre n’a pas cessé de croître.
  • Les petits pois contiennent des protéines de si haute qualité que de nombreuses poudres de protéines commerciales commencent à les utiliser. Cela évite les effets secondaires possibles du soja ou des produits laitiers.
  • Le Canada est le plus grand producteur de pois au monde !

Comment les acheter et les cuisiner

  • Les petits pois congelés conservent mieux leur couleur et leur texture et leur contenu nutritionnel que ceux en conserve, et bien sûr, ils sont bien meilleurs.
  • Les pois secs (avec 16 g de protéines par tasse) ont presque deux fois la teneur en protéines que les petits pois et six fois la teneur en protéines des pois mange-tout.
  • Les petits pois en conserve peuvent contenir une quantité importante de sodium (de 300 à 600 milligrammes par tasse) en raison des méthodes de traitement.  Par conséquent, assurez-vous de bien les rincer avant utilisation ou mieux encore … cultiver les vôtres !

Mise en garde

Les petits pois contiennent une substance appelée purines. Les gens qui ont des problèmes comme des troubles rénaux ou la goutte ne devraient pas en consommer. En dehors de ces conditions médicales, il n’y a pas de problème pour les manger.

 


Source

pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :