5 Conseils pour vous aider à restaurer et maintenir votre santé intestinale

Imprimer
Les bactéries dans votre intestin peuvent vous sembler une mauvaise chose, mais celui-ci utilise réellement des bactéries pour transformer les aliments en énergie. [ 1 ] Nous appelons ces bactéries utiles des probiotiques. La plupart des gens ont entendu le terme dans les publicités de yaourt, mais c’est à peu près tout. Que sont les probiotiques et que signifient-ils pour votre corps ?

Tout commence dans votre intestin, le système de votre corps responsable de la digestion. Une bonne digestion est essentielle à votre santé et les probiotiques sont essentiels à votre intestin.

Lorsque les bactéries sont déséquilibrées, cela peut entraîner des complications telles que :

  • Gaz [ 2 ]
  • Ballonnements [ 3 ]
  • Diarrhée [ 4 ]
  • Constipation [ 5 ]
  • Douleurs abdominales et crampes [ 6 ]
  • Maladies auto-immunes telles que la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique et le diabète [ 7 ]
  • Maladies neuromusculaires [ 8 ]
  • Carence en vitamine B12 [ 9 ]

Si l’une de ces choses vous semble familière, il est temps de rétablir la santé de vos intestins.

5 astuces pour promouvoir la santé et le bien-être de votre intestin

1. Prenez un probiotique de qualité

En 1907, Elie Metchnikoff, lauréat du prix Nobel, a introduit le concept de probiotique. Il a publié une étude novatrice établissant un lien entre la longévité et la consommation de lait fermenté contenant des lactobacilles, une souche bactérienne qui produit de l’acide lactique et aide à maintenir une microflore intestinale saine. [ 10 , 11 ] Aujourd’hui, les suppléments de probiotiques sont disponibles dans les magasins d’aliments naturels, d’épiceries et en ligne.

Lorsque vous choisissez un probiotique, recherchez les qualités suivantes :

  • Les suppléments probiotiques devraient contenir de 5 à 10 milliards d’UFC (unités formant des colonies).
  • Les pilules encapsulées sont meilleures que les liquides car elles aident les bactéries à survivre dans l’environnement acide de l’estomac.
  • De multiples souches de bactéries car leurs diversités offrent différents bienfaits car certaines aident à la digestion des fibres, d’autres aident à l’absorption de vitamines et il y en a qui aident à promouvoir la régularité de l’intestin.

2. Évitez la surutilisation d’antibiotiques

Les antibiotiques tuent les bactéries. Bien que cela inclue les mauvaises bactéries qui peuvent vous rendre malade, cela inclut également les bonnes bactéries dont votre corps a besoin. Cette perturbation de l’harmonie intestinale peut entraîner un manque de diversité parmi les bactéries pouvant nuire à votre santé. [ 12 ]

3. Incorporez les aliments fermentés dans votre alimentation

Les aliments fermentés peuvent introduire de bonnes bactéries dans votre intestin, mais sachez qu’il est préférable de créer les vôtres. Les options achetées en magasin sont généralement pasteurisées, ce qui tue les bonnes bactéries. Certains des meilleurs aliments fermentés pour la promotion de la santé intestinale incluent :

  • Choucroute
  • Yaourt
  • Kéfir
  • Kimchi
  • Sauce soja
  • Tempeh
  • Tofu fermenté
  • Kombucha

4. mangez moins de sucre raffiné

Parmi les nombreux problèmes causés par le sucre raffiné (inflammation, prise de poids, déséquilibre hormonal, etc.), il favorise également la croissance de mauvaises bactéries et perturbe l’équilibre de la flore intestinale. [ 13 ]

5. Réduisez vos niveaux de stress

Tout comme la moelle épinière, les neurones recouvrent votre paroi intestinale où ils transmettent des informations à travers votre corps. L’existence d’une connexion cerveau/intestin montre clairement que le stress peut être lié à la santé intestinale. [ 14 ] [ 15 ] En cas de stress, votre cerveau envoie des messages à votre intestin sous forme de produits chimiques. Ces produits chimiques affectent le bon fonctionnement de votre intestin.

5 tactiques pour réduire le stress et favoriser la santé intestinale

1. Méditation

C’est incroyable de voir à quel point vous pouvez vous sentir mieux si vous prenez le temps de vous arrêter, de respirer et de vous concentrer. Si vous devez utiliser un mantra, allez-y !

2. Aromathérapie

L’aromathérapie exploite le pouvoir des huiles essentielles d’origine végétale. De nombreuses personnes attestent que cette ancienne pratique traditionnelle les aide à gérer leur stress.

3. Exercice

L’activité physique influe sur le stress et l’humeur. [ 16 ] Si vous vous sentez stressé, être actif peut vous aider à surmonter cet état !

4. Régime

Ce que vous mangez peut avoir un impact significatif sur votre santé intestinale. Les aliments anti-stress peuvent aider.

5. Rire

Le rire peut soulager le stress en produisant des endorphines et en abaissant le cortisol, une hormone du stress. [ 17 ] Passez du bon temps avec des amis drôles ou regardez un film comédie pour obtenir les bienfaits du rire. Votre intestin vous remerciera !

Que faites-vous pour maintenir un intestin en santé ? Avez-vous des conseils pour soulager le stress ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.


Références 

  1. Phys.org. Explorer le rôle des bactéries intestinales dans la digestion. Phys.org, 19 août 2010. Web. 29 février 2016.
  2. Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales. Gaz dans le tube digestif. Département américain de la santé et des services sociaux, janvier 2013. Web. 29 février 2016.
  3. Brown, Kirsty et al. Dysbiose Induite Par Le Régime Du Microbiote Intestinal Et Les Effets Sur L’immunité Et La Maladie. Nutrients 4.8 (2012): 1095–1119. PMC. Web. 29 février 2016.
  4. Zhang, Yu-Jie et al. Impacts des bactéries intestinales sur la santé humaine et les maladies. Ed. Manickam Sugumaran. Journal international des sciences moléculaires 16.4 (2015): 7493–7519. PMC. Web. 29 février 2016.
  5. Adams, James B et al. Flore gastro-intestinale et statut gastro-intestinal chez les enfants atteints d’autisme – Comparaisons avec des enfants typiques et corrélation avec la gravité de l’autisme. BMC Gastroenterology 11 (2011): 22. PMC. Web. 29 février 2016.
  6. Lakhan, Shaheen E et Annette Kirchgessner. Inflammation de l’intestin dans le syndrome de fatigue chronique. Nutrition & Metabolism 7 (2010): 79. PMC. Web. 29 février 2016.
  7. Round, June L. et Sarkis K. Mazmanian. Le microbiome intestinal façonne les réponses immunitaires intestinales au cours de la santé et de la maladie. Revues de la nature. Immunology 9.5 (2009): 313–323. PMC. Web. 29 février 2016.
  8. Quigley, Eamonn MM Bactéries intestinales dans la santé et la maladie. Gastroenterology & Hepatology 9,9 (2013): 560–569.
  9. Murphy, MF et al. Anémie mégaloblastique due à une carence en vitamine B12 due à une prolifération bactérienne dans l’intestin grêle: rôle possible des analogues de la vitamine B12. Centre national d’information sur la biotechnologie. Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, sd Web. 29 février 2016.
  10. Mackowiak, Philip A. Recyclage Metchnikoff: Les probiotiques, le microbiome intestinal et la quête d’une longue vie. Frontiers in Public Health 1 (2013): 52. PMC. Web. 29 février 2016.
  11. Lebeer, Sarah, Jos Vanderleyden et le juge en chef Sigrid De Keersmaecker. Gènes et molécules de lactobacilles soutenant l’action probiotique. Microbiologie et revues de biologie moléculaire: MMBR 72.4 (2008): 728–764. PMC. Web. 29 février 2016.
  12. Llor, Carl et Lars Bjerrum. Résistance antimicrobienne: Risque associé à la surutilisation d’antibiotiques et initiatives visant à réduire le problème. Progrès thérapeutiques en matière d’innocuité des médicaments 5.6 (2014): 229–241. PMC. Web. 29 février 2016.
  13. Kruis, W et al. Effet des régimes faibles et élevés en sucres raffinés sur le transit intestinal, le métabolisme des acides biliaires et la fermentation bactérienne. Gut 32,4 (1991): 367–371. Impression.
  14. Konturek, PC, T. Brzozowski et SJ Konturek. Stress et intestin: physiopathologie, conséquences cliniques, approche diagnostique et options de traitement. PubMed.gov. US National Library of Medicine, décembre 2011. Web. 29 février 2016.
  15. Mayer, Emeran A. Gut Feelings: La biologie émergente de la communication intestin-cerveau. Revues de la nature. Neuroscience 12.8 (2011): 10.1038 / nrn3071.PMC. Web. 29 février 2016.
  16. Hamer, M., R. Endrighi et L. Poole. Activité physique, réduction du stress et humeur: aperçu des mécanismes immunologiques. PubMed.gov. Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, 2012. Web. 29 février 2016.
  17. Strean, William B. Laughter Prescription. Médecin de famille canadien 55.10 (2009): 965–967. Impression.

Source

pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :