6 Solutions écologiques contre les maladies courantes des plantes

Imprimer




Comme les humains, les plantes font partie du règne du vivant, qui naissent, grandissent, se reproduisent et meurent. Dans cet ordre naturel de la vie, elles peuvent aussi souffrir de certaines maladies qui peuvent être prévenues ou guéries si nous interprétons leurs signaux.

Les plantes sont aussi stressées et vous devez comprendre leur problème

Les symptômes se manifestent généralement par un manque de nutriments ou lors d’une maladie. Parfois, on remarque que les feuilles deviennent brunes sur les bords, parfois elles peuvent avoir des taches ou les fleurs fanent.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Pour chaque problème il y a une solution écologique à appliquer et certaines considérations sont à prendre en compte pour apprendre à comprendre nos plantes et leur fournir ce dont elles ont besoin au bon moment.

Ci-dessous, nous décrivons les six problèmes les plus courants rencontrés par les plantes avec toujours des solutions respectueuses de l’environnement.

Problème 1 : L’excès d’eau

Une erreur qui est souvent commise quand on commence à avoir un jardin, est de noyer les plantes de peur qu’elles manquent d’eau. Si les feuilles jaunissent et se dessèchent, vous arrosez vos plantes plus que nécessaire. Cependant, si vous ne les arrosez pas plus qu’il ne faut alors, il peut également y avoir un problème de drainage du sol.

Comment savoir si vous avez un excès d’humidité ? Si vous avez votre plante dans un pot, une simple astuce pour savoir si la terre est encore humide sous la surface bien qu’elle soit sèche sur la surface est de soulever le récipient et de sentir son poids. Si vous avez du mal à le faire, cela signifie que le pot est plein d’eau car il ne se vidange pas bien.

Pour améliorer le drainage, ajoutez du sable au sol. Si votre plante est plantée directement dans le sol et présente ces symptômes, essayez de la transplanter dans une zone plus élevée, car toute l’eau du jardin pourrait y être drainée.

Problème 2 : Les parasites et les ravageurs

Si votre plante est attaquée par un insecte nuisible, vous remarquerez que ses feuilles ont de petits trous puisqu’elles les mangent.  Les pucerons, par exemple, aiment se nourrir de la sève des jeunes feuilles.

Pour résoudre ce problème, n’utilisez pas d’insecticide avec des produits chimiques car dans ce cas, le remède sera pire que la maladie, car ceux-ci, d’accord, tueraient les insectes nuisibles mais également ceux bénéfiques pour votre jardin.

D’autre part, l’utilisation des engrais organiques et naturels, redonnera la santé à vos plantes et les insectes nuisibles ne trouveront pas un environnement adéquat pour se nourrir et se reproduire, sans éliminer les bons insectes.

Problème 3 : Manque de soleil

Si votre plante a l’air fanée et perd ses feuilles, il se peut qu’elle manque de la lumière du soleil pour la photosynthèse. Dans ce cas, placez-la dans un endroit plus lumineux. Si vous devez vous absenter de chez vous pendant une longue période, ne fermez pas tous les stores lorsque vous partez si vous avez des plantes ou déplacez-les près d’une fenêtre ou d’un balcon pour plus de lumière.

Problème 4 : Manque d’eau ou déshydratation

Si les feuilles de votre plante semblent foncées, sèches et cassantes au toucher, vous devriez l’arroser plus souvent et détacher ces feuilles abîmées. Essayez une fois par semaine l’humus liquide, un produit organique appliqué par voie foliaire.

Problème 5 : Soleil excessif

Bien que le soleil soit essentiel pour les plantes, lorsqu’elles y sont très exposées pendant l’été, elles peuvent être brûlées et nous devons modifier notre mode d’irrigation.

Il n’est pas bon d’arroser lorsque la terre est très chaude, car cela créerait une atmosphère similaire à celle d’une casserole et l’eau pourrait rapidement se transformer en vapeur et cuire les racines.

Le meilleur moment pour arroser est tôt le matin, en début de soirée ou le soir, lorsque les rayons du soleil ne peuvent pas brûler les plantes, au cas où ils passeraient à travers les gouttes d’eau, ce qui ferait l’effet d’une loupe. Et, il est important de se rappeler que ce sont les racines qui cherchent l’eau donc, ne les noyez pas. Arrosez bien la terre mais pas la tige.

Problème 6 : Carence en nutriments

Selon les nutriments qui leur manquent, les feuilles de votre plante peuvent avoir une couleur différente.

  • Des taches jaunes ou les bords de cette couleur signifient qu’elles manquent de potassium. Ajoutez du compost de fruits ou enfouissez des restes d’agrumes à sa base.
  • Des lignes blanches sur les nervures : la plante manque de magnésium. Ajoutez du compost riche en magnésium.
  • Des lignes jaunes sur les bords et les nervures signalent un manque d’azote. En tant que solution écologique, vous pouvez ajouter du marc de café au sol.
  • Des feuilles jaunes et petites nervures vertes, signifie manque de fer. Pour le résoudre, il faut abaisser le pH du sol à moins de 7, puis réduire le niveau de phosphore. Il peut être plus facile de transplanter.

Dans tous les cas, il est également conseillé de verser au moins une fois par semaine de l’humus liquide dilué dans de l’eau et d’appliquer avec un pulvérisateur. Cet engrais contient une grande abondance et diversité de micro-organismes bénéfiques. Il n’est pas considéré comme un pesticide car il est totalement organique et naturel, et il enrichit également le sol.

Les produits phytosanitaires comme l’humus liquide sont d’excellents alliés pour récupérer les plantes malades, leur redonner leur fraîcheur, et leur coloration. De cette façon, vous pouvez continuer à maintenir la santé de vos plantes et fleurs afin qu’elles puissent continuer à fournir des espaces d’air pur et de beauté.



.

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :