#Trashtag : le nouveau défi viral pour éliminer les déchets de notre planète

Imprimer




Il semble que les réseaux sociaux aient enfin un impact positif. Il est souvent peu probable qu’un hashtag aussi viral soit-il, ait des répercussions au-delà des réseaux sociaux. Par répercussion, nous faisons référence à l’impact que ce symbole relié à un mot-clé peut avoir sur la vie des gens. Qui sait si c’est la première étape d’une grande vague pour nettoyer notre planète en ruine.

Grâce au défi #Trashtag, d’innombrables personnes nettoient leurs quartiers et partagent des photos avant-après de leur bonne action. Des centaines de photos partagées sur les médias sociaux montrent les bons samaritains remplissant leurs sacs poubelles.

Son nom vient du lien entre le mot anglais garbage (détritus) et la particule que nous utilisons pour étiqueter des personnes ou des lieux, tag. Le défi est devenu viral en très peu de temps grâce au fait que les utilisateurs qui y participent invitent également les autres à le faire.

Jusqu’à présent, des milliers de volontaires se sont engagés à nettoyer les plages, les parcs, les routes, etc., tout en essayant de sensibiliser le public à la quantité énorme de déchets plastiques et toxiques que nous produisons.

L’objectif est donc clair : créer une prise de conscience n’importe où sur la planète et être actif dans toutes sortes de plates-formes afin de faire en sorte que de plus en plus de gens le rejoignent.

À l’heure actuelle, il semble que la chose fonctionne et que, même si le Trashtag Challenge est né en 2015, ce n’est que ces jours-ci qu’il a refait surface, en se développant sur Facebook, Twitter et Instagram, quand Byron Román a publié un message sur Facebook encourageant les “adolescents qui s’ennuient” à ramasser leurs déchets. Byron Román a posté sa propre photo avant et après, montrant une zone boisée remplie de déchets, nettoyée à l’aide de sacs poubelles verts alignés au sol.

La publication de Byron Román a été partagée plus de 332 000 fois et a rassemblé au moins 100 000 «j’aime». Le #Trashtag compte désormais plus de 30 000 publications sur Instagram et des centaines de milliers d’autres sur Facebook et Twitter. Une sensation mondiale, les gens de Belgique à l’Inde participent au défi et partagent les preuves en ligne.

En plus de partager des photos, les utilisateurs des médias sociaux semblent prendre plaisir à participer à un défi qui n’est pas seulement viral, mais qui sert également leurs communautés.

Nous encourageons tous ceux qui nous lisent à faire au moins un petit geste, à le partager et à encourager leur environnement à faire de même. Il est clair que le problème des déchets plastiques ne se terminera pas par des actions comme celle-ci, mais nous pouvons générer de plus en plus de sensibilisation au fil du temps et, accessoirement, nous débarrasser des ordures qui nous entourent.






Source

Source

Découvrez la boutique Sparo

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :