10 ingrédients santé à utiliser dans votre cuisine

Imprimer




Sur mon comptoir de cuisine, j’ai souvent de la racine de curcuma (Curcuma longa), de l’ail (Allium sativa) et de la racine de gingembre (Zingiber officinale) à utiliser dans la cuisine quotidienne. Peut-être que vous utilisez ces ingrédients végétaux dans vos préparations culinaires pour la couleur, la beauté ou la saveur. Mais saviez-vous que chacun de ces éléments a également un effet médicinal ? Lorsque pressé, haché, râpé ou sauté, l’impact de ces plantes sur votre corps équivaut à prendre un anti-inflammatoire pour le curcuma, un léger anticoagulant pour l’ail et une aide digestive pour le gingembre, tous faciles à absorber.

Aliments qui soignent

Non seulement de nombreux produits pharmaceutiques sont dérivés de plantes, mais nombre des aliments et des épices que nous utilisons dans nos cuisines sont utiles pour prévenir ou traiter les maladies. Un nombre croissant de médecins, tels que des naturopathes agréés, «prescrivent» des aliments non seulement pour la gestion du poids, mais également pour prévenir et traiter les maladies chroniques. Des études ont montré que des changements alimentaires pouvaient par exemple ralentir l’inflammation ou rendre le corps  moins hospitalier aux cellules cancéreuses.

Enseigner aux gens quels sont les aliments nutritifs et comment les préparer peut réellement transformer leur santé. C’est pourquoi je passe du temps à aider les personnes à en apprendre davantage sur les bienfaits de nombreuses herbes cultivées dans leurs jardins et des aliments bien stockés dans leurs placards. J’encourage tout le monde à intégrer des ingrédients à la fois culinaires et médicinaux dans son menu du jour. En fonction de vos symptômes, la nourriture est souvent votre meilleur médicament.

Voici ce que vous voudrez peut-être stocker dans votre cuisine avant d’aller dans l’armoire à pharmacie.

10 ingrédients santé à utiliser dans votre cuisine

  1. Ressentez-vous vraiment des douleurs après une longue course à pieds ou une journée dans le jardin ? Essayez un verre de jus de grenade (Punica granata) pour son pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire.
  2. Essayez-vous de renforcer votre fonction immunitaire ? Les champignons sautés (Agaricus bisporus) comme plat principal ou en garniture sont remplis de composants de soutien du système immunitaire étudiés pour leur capacité à lutter contre le cancer.
  3. Si vous avez besoin d’un apport en fer ou en calcium, les légumes à feuilles foncées comme le chou frisé (Brassica oleracea) ou les épinards (Spinacia oleracea), légèrement cuits à la vapeur ou intégrés dans d’autres plats comme des smoothies ou des salades, contiennent de nombreux minéraux et fibres absorbables.
  4. Une tisane composée de menthe poivrée (Mentha piperita), camomille (Matricaria recutita) et de fenouil (Foeniculum vulgare) est l’un des meilleurs médicaments pour soulager les maux d’estomac.
  5. Essayez une tisane faite avec de la racine de gingembre (Zingiber officinale) avec un peu de poivre de Cayenne (Capsicum annuum) et un filet de citron (Citrus limon) pour un rhume lorsqu’il est difficile de respirer par le nez. Cela ouvrira les passages des sinus pour faciliter la respiration.
  6. Êtes-vous une personne qui présente des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire ? Des études montrent que l’ail (Allium sativa) protège de la raideur et de l’inflammation artérielles. Vous pouvez manger de l’ail cru, cuit ou sous forme d’extrait pour en retirer des bienfaits.
  7. Le curcuma (Curcuma longa) a de nombreux bienfaits médicinaux, allant de la régulation de la glycémie à la suppression des  infections, à la réduction de la douleur et de l’inflammation causées par l’arthrose.
  8. Manger de la racine de raifort (Amoracia rusticana), râpée et prise crue, ouvrira les sinus obstrués. Prenez seulement une petite quantité pour commencer, car il peut être assez fort.
  9. Au tout premier signe d’infection de la vessie, avant d’essayer d’obtenir un antibiotique sur ordonnance, essayez du jus de canneberge non sucré (Vaccinum macrocarpon) qui, selon des études, aide à éliminer les bactéries responsables des infections.
  10. Pour les personnes ayant tendance à la goutte, le jus de cerise a démontré une capacité préventive positive. Le jus de cerise aide à contrôler les niveaux d’acide urique.

Les naturopathes passent beaucoup de temps à étudier la médecine botanique et à se renseigner sur la nutrition thérapeutique afin de prescrire les aliments comme médicament et d’informer les patients de l’impact des ingrédients sur leur système corporel. Ainsi que des conseils sur les interactions aliments/herbes avec des produits pharmaceutiques.

Même avec des décennies de progrès dans les médicaments pharmaceutiques, dont beaucoup sont vraiment innovants et qui sauvent la vie, la première tendance d’un praticien en naturopathie sera de s’appuyer sur la médecine botanique et alimentaire. Alors que beaucoup de gens pensent que la nourriture ne peut pas être aussi puissante que les médicaments, nous pouvons souvent constater tous ses puissants bienfaits.


Vous aimerez aussi : 5 couleurs de phytonutriments : mangez l’arc-en-ciel !





Source

.

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :