15 remèdes naturels contre la douleur des reins

Temps de lecture : 8 minutes

Imprimer





Si une douleur au bas du dos soudaine fait surface dans votre corps, elle peut être dû à une infection rénale. Bien que tous les maux de dos ne sont pas des douleurs rénales mais oui les maux en bas du dos, sont parfois dus aux organes internes comme les reins, en particulier, des calculs rénaux, infections ou d’autres maladies rénales.

La douleur se produit généralement sur un côté et est généralement forte et vient par vagues.

Cette douleur peut même s’étendre à vos hanches et à l’aine. S’il s’agit d’une douleur rénale, elle peut également être accompagné avec d’autres symptômes tels que des douleurs en urinant, fièvre, frissons ainsi que le sang dans l’urine que l’œil nu peut parfois ne pas voir.

Si vous avez encore un peu de doute que votre mal de dos peut être une douleur rénale, vous devez consulter votre médecin car il peut indiquer un problème de santé sous-jacent grave nécessitant une attention médicale immédiate.

Ces remèdes maison pour les douleurs aux reins sont destinés à être utilisés comme traitement additionnel et sous la supervision d’un professionnel.

15 remèdes naturels contre la douleur des reins

1. Boire beaucoup d’eau 

Rester bien hydraté non seulement empêche des calculs rénaux, mais peut aussi débusquer ceux déjà présents dans votre uretère, le tube mince reliant les reins à la vessie urinaire. L’eau va diluer votre urine en empêchant les minéraux et les sels de s’accumuler et former des calculs rénaux. L’eau évacue également les toxines de votre corps.

Cependant, ce qui est plus important est que la consommation de beaucoup d’eau peut immédiatement calmer les douleurs des reins à chaque fois qu’il se produisent. Dès que vous vous rendez compte que vous êtes sur d’avoir le mal de dos intense, commencer à boire de l’eau pure filtrée. Vous pourriez boire 1 à 1 ½ litres d’eau.

2. Le jus de citron frais 

Le jus de citron est un des meilleurs remèdes pour les calculs rénaux, ainsi que pour les douleurs des reins. L’acide citrique aide de briser et à dissoudre les pierres. Cependant, vous devez utiliser du citron frais pour faire votre boisson et non des boissons aromatisées au citron.

Commencez votre journée avec un verre d’eau pure mélangée avec le jus d’un citron. Au début des douleurs aux reins, mélanger environ 4 cuillères à soupe de jus de citron frais dans un verre d’eau et boire cette eau.

Sinon, si vous pouvez supporter de boire l’huile d’olive brute, mélanger 4 cuillères à soupe de jus de citron avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive et boire. Cependant, le faire que si vous pouvez digérer cette quantité d’huile. Certaines personnes peuvent se sentir malades après avoir bus le jus de citron mélangé avec de l’huile d’olive.

3. Jus de persil

Le persil est un nettoyant naturel important qui maintient des reins en bonne santé, car il aide à éliminer toutes les toxines et les substances nocives du rein.

Le persil contient des vitamines tels que les vitamines A, B, C, et des minéraux, le cuivre, le potassium, la riboflavine, le sodium et la thiamine. Ces vitamines et minéraux, sont des antioxydants. Ils favorisent le développement de la cellule et régule les fluides dans le corps.

La méthode idéale pour incorporer le persil dans votre alimentation quotidienne est de le hacher dans de l’eau bouillante. Après 3 ou 4 minutes d’infusion, laisser refroidir, filtrer le persil et boire l’eau une ou deux fois par jour pour lutter contre les infections des reins.

4. Les graines de pastèque 

Ce n’est pas seulement le fruit à manger qui est bénéfique pour vos reins. Les graines noires de la pastèque sont également utiles pour le nettoyage à la fois de la vessie et des reins et aident à éliminer les calculs.

Mettre 1 cuillère à soupe de graines de pastèque dans 2 tasses d’eau bouillante. Laissez refroidir, filtrer et boire. Buvez cette tisane une fois par jour pendant trois jours dans une semaine. Il est recommandé d’utiliser des graines de pastèque fraîche.

5. Les graines de céleri

Au moins une fois par jour, trois jours par semaine, prendre une tisane de graines de céleri en versant de l’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de graines de céleri (fraîchement moulues). Laisser refroidir, puis filtrer et boire. Si possible, la boire fraîche pour chaque utilisation. Cette tisane est très puissante en cas de calculs rénaux et de maladies rénales chroniques.

Éviter pendant la grossesse car c’est un stimulant utérin !

Les graines de céleri ont une action directe sur les reins, ce qui augmente l’élimination de l’eau et accélère l’évacuation des toxines accumulées, elles sont aussi bénéfiques en cas d’œdème qui accompagne l’arthrite.

6. Les stigmates de maïs

Également appelée cheveux de maïs, la barbe de maïs n’est autre que les stigmates des fleurs femelles de la plante qui se présentent sous forme de filaments jaune dorés.

Efficace contre les maladies urinaires, son infusion soulage les maux et calculs rénaux.

  • Infusion : 1 cuillerée à café de stigmate dans une tasse d’eau. Faire bouillir et laissez infuser 5 minutes.
  • Gélules choisir un dosage de 150 mg d’extraits secs, 2 à 4 par jour.

7. La racine de guimauve

La racine de guimauve est indiquée pour augmenter la sécrétion et l’écoulement de l’urine et est considérée comme un bon diurétique. Pour cette raison, elle est utile contre les calculs rénaux, tout en minimisant l’inconfort. La racine de guimauve est également utilisée en combinaison avec d’autres plantes diurétiques pour les traitements rénaux qui aident à libérer les calculs. Elle fonctionne très bien pour des problèmes urinaires et est un ingrédient indispensable à toute formule.

8. Chanca piedra ( Phyllanthus niruri )

Le Chanca piedra fonctionne aussi bien. En fait, le nom de cette plante connue au  Pérou, vient de son effet sur les calculs rénaux et biliaires. La traduction littérale de son nom est « casseur de cailloux ». Il adoucit efficacement les calculs rénaux et biliaires pour faciliter leurs passage. Il est également réputé pour ses qualités diurétiques et a été montré efficace pour aider à soulager l’œdème et la rétention d’urine. Il fonctionne aussi comme un agent anti-inflammatoire dans les reins et un anti-hépatotoxique dans le foie. C’est-à-dire qu’il s’oppose aux effets de toxines dans le foie.

9. Menthe poivrée ( Mentha piperita )

La menthe poivrée a un effet relaxant sur les muscles de l’appareil digestif et le système urinaire. Elle est utile pour traiter les problèmes de spasmes dans les voies urinaires. Elle dispose également d’une forte propriété antibactérienne et antifongique qui aide à débarrasser les reins de bactéries.

Trois essais à double insu ont constaté que l’huile de menthe poivrée à enrobage entérique réduit la douleur associée à des spasmes intestinaux, communément rencontrées dans l’IBS (syndrome du colon irritable).

10.  Verge d’or ( Solidago virguarea )

La verge d’or est utilisée comme agent aquarétique, ce qui signifie qu’elle favorise la perte d’eau dans le corps (par rapport à un diurétique, qui favorise la perte à la fois de l’eau et des électrolytes tels que le sel).

Elle est fréquemment utilisée pour traiter l’inflammation des voies urinaires et à prévenir ou à traiter les calculs rénaux. En fait, la verge d’or a reçu une reconnaissance officielle en Allemagne pour son efficacité à se débarrasser des calculs rénaux et elle est communément utilisée dans les préparations qui aide à débusquer les calculs rénaux et contre les maladies inflammatoires des voies urinaires.

La verge d’or n’est pas utilisée comme traitement en soi, mais plutôt comme un complément à d’autres traitements. Plusieurs études ont montré que la verge d’or fait augmenter le flux d’urine.

11. Le plantain 

Les Anglo-Saxons dès l’an 450 après JC à 1066 avait énuméré le plantain comme l’une des 9 plantes sacrées en raison de ses grands pouvoirs de guérison, il est utile contre les vers, les troubles rénaux et les hémorroïdes.

Les Amérindiens ont également utilisé des feuilles de plantain pour soulager la douleur des piqûres d’abeilles et les piqûres d’insectes. Ils l’ont également utilisé pour les démangeaisons ainsi que d’autres éruptions cutanées allergiques.

Les Chinois ont utilisé le plantain pour guérir les problèmes rénaux. Les propriétés antibactériennes de cette plante aident à prévenir l’infection, tandis que ses propriétés anti-inflammatoires aident à soulager la douleur, les brûlures et les démangeaisons. Il est un diurétique et laxatif doux, donc utile dans les problèmes rénaux et les problèmes de la vessie.

12. L’ortie 

  • infusion : faire bouillir 1 litre d’eau, ajoutez 60 g de feuilles. Laissez infuser 10 minutes. Filtrez. Réchauffez sans faire bouillir avant de boire.
  • décoction de racines : faire bouillir 1 litre d’eau, ajoutez 60 g de racines. Laissez bouillir 10 minutes. Filtrez avant de boire.

Précautions :

En cas d’usage prolongé les feuilles peuvent causer des allergies. En cas de troubles prostatique l’usage de racine nécessite le suivi d’un médecin.

13. Sauge et menthe

L’huile volatile présente dans la sauge dispose de plusieurs propriétés thérapeutiques. Elle est antiseptique, astringente et possède des effets relaxants. Les propriétés antiseptiques de cette plante sont particulièrement bénéfique dans le traitement d’une infection intestinale, l’acide rosmarinique est responsable de l’effet anti-inflammatoire. Combinée avec la menthe, la tisane de sauge peut apporter un soulagement à la douleur et aux spasmes.

14. Les baies de genièvre ( Juniperus communis )

Les baies de genièvre sont utilisées pour traiter les infections, en particulier au sein de l’appareil urinaire, de la vessie, des reins et de la prostate. Leurs propriétés antiseptiques aident à éliminer les toxines et les déchets acides à partir du corps, une action de stimulation pour lutter contre les infections bactériennes et de levures.

Les baies de genièvre aident aussi à augmenter l’écoulement des fluides digestifs, améliorant la digestion et l’élimination des gaz et les crampes d’estomac. Comme un diurétique, les baies de genièvre éliminent la rétention d’eau en excès et contribuent à la perte de poids. Les propriétés anti-inflammatoires des baies de genièvre sont idéales pour soulager la douleur et l’inflammation associées à l’arthrite et aux rhumatismes.

En outre, elles sont bénéfiques dans la réduction de la congestion, ainsi que le traitement de l’asthme et le rhume.

Les baies de genièvre font un excellent antiseptique en cas de cystite. Mais l’huile essentielle présente dans cette plante est très stimulante pour les néphrons du rein. Certains textes avertissent que l’huile de genévrier peut être un irritant pour les reins à des doses plus élevées, mais il n’y a aucune preuve réelle que ce soit le cas et la posologie dans cette formule est assez faible. Néanmoins, les personnes ayant une maladie rénale grave ne devraient probablement pas prendre de genièvre.

Les herboristes contemporains utilisent principalement le genévrier comme un diurétique et composant dans des formules à base de plantes visant à traiter les infections de la vessie. Les huiles volatiles de genévrier augmentent le flux d’urine et peut aider à éliminer les bactéries. Les huiles volatiles, en particulier le terpinène-4-ol, peut entraîner une augmentation du volume d’urine. Selon certaines sources, le genévrier augmente le volume d’urine sans perte d’électrolytes tels que le potassium. Il est recommandé par la Commission allemande pour les maladies du rein.

15 . La feuille du pissenlit ( Taraxacum officinale )

Les feuilles de pissenlit et les racines ont été utilisés pendant des siècles pour traiter le foie, la vésicule biliaire, les reins et les problèmes articulaires. Dans certains pays, le pissenlit est considéré comme un purificateur de sang et est utilisé pour des affections telles que l’eczéma et le cancer. Il a également été utilisé pour traiter une mauvaise digestion, la rétention d’eau, et les maladies du foie telles que l’hépatite. La feuille du pissenlit est également une bonne source naturelle de potassium, pour remplacer le potassium qui peut être perdu à cause de l’action diurétique des autres plantes.

Des études montrent les effets bénéfiques du pissenlit sur la réduction de calculs des voies urinaires, attribués à l’action désinfectante et peut-être à la présence de saponines. Le pissenlit a également été utilisé traditionnellement pour traiter les troubles respiratoires.

Dr James Duke note dans son livre, « La pharmacie verte » que de nombreux essais cliniques ont démontré l’efficacité des feuilles de pissenlit et de la racine pour traiter la pneumonie, la bronchite et les infections des voies respiratoires supérieures. Dr Duke recommande de boire le jus du pissenlit. La Pharmacopée allemande présente les feuilles du pissenlit et de la racine pour traiter les troubles gastro-intestinaux résultant d’une carence de la bile, ainsi que pour stimuler l’appétit et la diurèse.

Le pissenlit a également été utilisé dans la médecine traditionnelle pour soulager la douleur des problèmes articulaires et osseuses. La tisane réduit la rétention d’eau et est considérée comme un purificateur de sang traditionnel. L’effet diurétique est également utile pour réduire le gonflement.


Sources- Consultés le 06/09/2014
  • http://www.rapidhomeremedies.com/remedies-for-kidney-pain.html
  • http://www.ihomeremedy.net/home-remedies-for-kidney-infection/.
  • http://curezone.com/cleanse/kidney/Celery-seeds.asp
  • http://jonbarron.org/herbal-library/herbs/marshmallow-root
  • http://jonbarron.org/detox/barron-report-kidney-blood-cleansing-4







Source

%d blogueurs aiment cette page :