60 Millions de consommateurs : résidus de glyphosate et autres pesticides retrouvés dans trois-quarts des bières

Imprimer

 


60 Millions de consommateurs a analysé 45 bières différentes (39 blondes et six blanches) et, a découvert des résidus de pesticides ou de glyphosate, l’herbicide controversé RoundUp. Ce test démontre une fois de plus l’omniprésence des herbicides dans l’environnement.

En cette période estivale et de Coupe du monde de football, la bière est souvent une des boissons préférées. Mais savez-vous que la majorité des marques que vous consommez contiennent des traces de pesticides ? C’est ce que révèle 60 millions de consommateurs dans son numéro de juillet 2018, après avoir réalisé une grande étude comparative.

Bières bio contaminées

Si 11 sont exemptes de produits phytosanitaires, 34 en contiennent, et les grandes marques ne sont pas épargnées : l’Affligem blonde (9,32 µg/L de glyphosate), la Hoegaarden (3 résidus) , la « bière blonde de caractère » d’Itinéraire des saveurs (4 résidus de pesticides), Reflets de France (Carrefour)… Deux bières bio sont même concernées.

Du côté des bons élèves : la 33 Export, la Carlsberg et la Heineken ne présentent pas de traces de pesticides…mais qui sont loin d’être les plus appréciées par les spécialistes.

Quels sont les risques pour la santé ?

Les concentrations de glyphosate observées dépassent parfois largement la teneur maximale autorisée pour l’eau (0,1 µg/L). Mais la bière n’est en général pas consommée dans les mêmes proportions. 60 millions de consommateurs a calculé qu’il faudrait ingérer près de 2 000 litres par jour de la bière la plus contaminée, l’Affligem, pour dépasser la dose admissible.« On est donc bien loin d’une exposition dangereuse », conclut le magazine.

« Le problème tient plus aux multiples expositions de glyphosate que nous subissons quotidiennement via notre alimentation », poursuit-il. D’autres produits contiennent en effet des traces de pesticides et que ces concentrations observées dans la bière viennent s’ajouter aux autres que nous ingérons déjà quotidiennement. En septembre dernier, l’association Générations futures avait fait analyser 30 produits de consommation courante et avait trouvé des traces de l’herbicide dans 16 d’entre eux : des céréales, des lentilles, des pâtes ou encore des pois chiches.

Ces substances pourraient avoir des effets cancérogènes et perturber le fonctionnement endocrinien selon les autorités sanitaires comme l’OMS.

60 Millions de consommateur tient toutefois à rassurer les amateurs de houblon. Sur les 250 molécules de pesticides recherchées, seules quatre (dont du glyphosate) ont été découvertes.

Retrouvez l’intégralité de l’étude de 60 Millions de consommateurs sur leur site internet (version payante)

 


Source

Source

Source

 

pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :