Les bienfaits médicinaux du chèvrefeuille pour votre santé

Imprimer
Le chèvrefeuille (Lonicera caprifolium) est une plante médicinale appartenant à la famille botanique Caprifoliaceae qui pousse dans les régions chaudes et tempérées de l’hémisphère nord. On peut le trouver dans des zones à climat méditerranéen en Europe.

Tant l’écorce que les feuilles de chèvrefeuille ont de nombreuses propriétés, mais leurs baies sont toxiques et ne doivent pas être utilisées.

Le chèvrefeuille offre de nombreux bienfaits pour notre corps qui permettent de lutter contre diverses affections telles que l’asthme, le rhume, la grippe, les problèmes de peau ou la rétention d’eau, mais ce ne sont pas toutes ses propriétés. Nous allons vous montrer tous les intérêts de cette plante médicinale, ses utilisations ainsi que ses contre-indications possibles.

Action médicinale du chèvrefeuille

La plante de chèvrefeuille a des propriétés naturelles qui sont utilisées pour diverses maladies. Bon nombre d’entre elles concernent le système respiratoire. Ceci est également dû à la richesse en ingrédients actifs tels que :

  • Carvacrol (un composé à effet analgésique et antioxydant)
  • Géraniol (sédatif et antibactérien)
  • Acide chlorogénique (antioxydant et anti-inflammatoire)
  • Lutéoline (antiallergique et antibactérien)

Tous ces composants ont également des propriétés anti-inflammatoires, ce qui aide à lutter contre les problèmes respiratoires  susmentionnés.

Les autres propriétés du chèvrefeuille sont hépatoprotectrices, c’est-à-dire qu’il possède une série de qualités qui protègent des organes comme le foie en améliorant le fonctionnement des cellules du foie.

Par ailleurs, il faut mentionner la fonction diurétique du chèvrefeuille. Cette caractéristique permet d’éliminer les fluides en excès dans le corps. Le travail se fait grâce à sa richesse en calcium, magnésium, potassium, lutéoline et acide chlorogénique.

Pour finir, il faut indiquer les propriétés des tanins et du zinc présents dans le chèvrefeuille. Ce sont des nutriments qui, associés à l’acide chlorogénique, apportent des qualités contre les affections externes de la peau telles que les brûlures, les plaies, les coupures, les plaies, les irritations, etc. Ajoutons que des études récentes parlent de l’acide vanillique (antigiogénique et antiprolifératif) trouvé dans le chèvrefeuille. Un composant chimique utilisé dans les études contre le cancer.

Bienfaits médicinaux du chèvrefeuille pour votre santé

Grâce à ses nombreuses propriétés, les bienfaits du chèvrefeuille sont nombreux pour lutter contre diverses maladies.

Tout d’abord, il est utilisé pour le traitement des maladies respiratoires : toux, asthme, bronchite, grippe, tuberculose et rhume. En ce sens, ajoutez que le chèvrefeuille contient des éléments sédatifs tels que le géraniol qui est utilisé dans les traitements des nerfs, de l’anxiété, des troubles du sommeil et des arythmies.

Deuxièmement, ses caractéristiques hépatoprotectrices ont été utilisées pour lutter contre les maladies du foie telles que l’hépatite ou la jaunisse.

Troisièmement, le chèvrefeuille agit pour la rétention d’eau, l’arthrite et les calculs rénaux en raison de ses qualités diurétiques.

Enfin, un autre des bienfaits du chèvrefeuille est lié aux blessures et aux problèmes de peau : plaies, ulcérations, angine, rides ou saignements des gencives.


⇒ Rejoignez le groupe privé Facebook : Les HEssentielles de Plus Saine La Vie ⇐


Comment le chèvrefeuille est utilisé

  • Usage interne du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est généralement utilisé en infusion.

Les parties de la plante utilisées sont la fleur et les feuilles du chèvrefeuille. Rappelez-vous que ses graines sont toxiques et, leur utilisation n’est donc pas recommandée.

Pour préparer une infusion de chèvrefeuille, il faut des fleurs et / ou des feuilles sèches. La dose la plus utilisée est de 10 grammes de chèvrefeuille pour un litre d’eau. Une fois mélangé, chauffez le mélange environ 5 minutes jusqu’à ce que l’eau commence à bouillir. Vous pouvez le prendre tel quel ou l’adoucir avec de la stévia.

Il est conseillé de ne pas boire plus de 3 tasses par jour.

  • Usage externe du chèvrefeuille

Pour préparer de l’huile de chèvrefeuille, il faut collecter au moins une tasse de fleurs. Les fleurs sont ensuite placées dans un sac scellé sans air et sur une surface dure et lisse. Avec un rouleau à pâtisserie vous écraserez les fleurs et mettrez dans un bocal en verre.

L’étape suivante consiste à chauffer un verre d’huile de tournesol, d’amande douce ou d’huile d’argan jusqu’à ce qu’elle atteigne une température de 65 °C. Versez l’huile dans le bocal en verre où se trouvent les fleurs et fermez-le.

Le bocal doit être placé dans un endroit frais et sombre pendant environ 6 à 8 semaines. Une fois prêt, filtrez l’huile pour enlever les parties solides. Ce mélange sera utilisé pour les affections externes telles que les plaies cutanées, les ulcérations, les coupures, les brûlures, les rides, etc.

Contre-indications du chèvrefeuille

Comme pour toute plante médicinale, il est recommandé de l’utiliser sous la supervision d’un professionnel de la santé.

La tige et les feuilles du chèvrefeuille rampant contiennent des saponines, un élément qui peut avoir des effets toxiques.

L’effet principal de la saponine est d’endommager le taux de cholestérol dans le foie et le sang. Cela provoque moins d’absorption des nutriments dans le corps. Son effet n’est pas confirmé par voie orale, bien qu’il soit hautement toxique lorsqu’il est administré par voie intraveineuse. Pour cette raison, l’utilisation du chèvrefeuille n’est pas recommandée chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes.

De même, il faut tenir compte des allergies des composants du chèvrefeuille afin de ne pas souffrir de dermatite due à leur contact ou à des problèmes digestifs lors de leur consommation.

Ceci est une information générale et ne remplace pas un avis médical. Demandez l’avis d’un professionnel capable de vous dire si cette plante vous convient et il pourra vous conseiller un traitement adapté à vos besoins et en fonction de vos antécédents médicaux.


Source

pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :