Comment stimuler 5 de vos principales hormones et neurotransmetteurs…

Imprimer

Peut-on stimuler nos hormones du plaisir et du bonheur ? Une étude publiée dans la revue Psychological Science démontre que certains gènes héréditaires semblent compter pour 50 % de la création de notre bonheur.







Même si vous avez naturellement tendance à être plus déprimée qu’enthousiaste, vous pouvez faire des choix personnels qui rendront votre vie plus radieuse et plus heureuse. Les hormones et les neurotransmetteurs font partie de ces clés du bonheur. En effet, elles influencent les sensations de bien-être qui sont aussi affectées par le style de vie.

Voici quelles sont les cinq principales hormones et neurotransmetteurs et quels sont les moyens de les stimuler.

Cependant, si vous vous sentez continuellement déprimée, consultez votre médecin.

1. La dopamine

Ce neurotransmetteur commande le système de gratification du cerveau. Si on vous félicite parce que vous faites un bon travail au bureau, vous ressentirez une agréable montée de dopamine, résultant en une sensation de bien-être. La dopamine influence également nos comportements de recherche du bonheur et du plaisir. Stimulez-la en vous fixant des objectifs réalistes et en les respectant : par exemple, ranger votre bureau ou respecter votre programme d’entraînement. Recherchez des activités saines et agréables qui auront un impact positif dans votre vie. Aussi, certaines plantes peuvent stimuler le plaisir.

2. La sérotonine

Ce neurotransmetteur qui stimule l’humeur a été rendu célèbre par les antidépresseurs ISRS (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine) qui fait augmenter le niveau de sérotonine du cerveau. La méthode la plus efficace de stimuler la sérotonine est l’exercice quotidien; c’est pourquoi une marche rapide fait des merveilles sur votre humeur.

3. L’ocytocine

À la fois neurotransmetteur et hormone, l’ocytocine est souvent surnommée « l’hormone de la tendresse ». Les chercheurs de l’Université Claremont en Californie ont fait de nombreuses recherches sur l’impact de cette hormone chez les femmes, établissant un lien entre la libération d’ocytocine et les niveaux de satisfaction. L’ocytocine pourrait avoir plus d’importance dans la physiologie des femmes que celle des hommes. Consacrer du temps à ceux qu’on aime et être gentil avec les autres stimule la production d’ocytocine. Ne vous sentez-vous pas mieux simplement à la lecture de ces mots ? Le stress empêche la production d’ocytocine, alors pensez à gérer votre stress.

4. L’oestrogène

Elle aide la production de sérotonine et vous protège contre l’irritabilité et l’anxiété, préservant la stabilité de votre humeur. La production d’oestrogène décroit à la ménopause et des habitudes de vie comme le tabagisme et l’exercice intense peuvent aussi la faire diminuer. Le déséquilibre entre l’oestrogène et la progestérone qui se produit à la péri-ménopause peut aussi affecter négativement l’humeur. La gestion du stress peut aider à préserver cet équilibre, parce que les hormones du stress comme le cortisol compromettent la production, l’action et les fonctions de ces deux hormones.

5. La progestérone

Cette hormone favorise le sommeil et prévient l’anxiété, l’irritabilité et les sautes d’humeur. Le niveau de progestérone diminue à la péri-ménopause après l’âge de 35 ou 40 ans, et l’excès de stress ou une mauvaise alimentation peuvent accélérer cette tendance. Les spécialistes comme la docteure Sara Gottfried, auteure de The Hormone Cure, affirme que prendre soin de soi et bien manger est la première condition pour atteindre l’équilibre hormonal, avant d’essayer une hormonothérapie substitutive incluant des hormones bio-identiques comme la progestérone et l’oestrogène.

Essayez ces trucs et astuces pour insuffler une dose de bonheur dans votre quotidien

– L’écoute de la musique est un moyen fantastique de provoquer une montée de dopamine : dans une étude publiée en 2011 dans Nature Neuroscience, des chercheurs de l’Université McGill rapportaient que la musique que vous aimez, et en particulier celle qui vous procure des frissons, stimule la production de dopamine et de sensations agréables.

– Les glucides augmentent les niveaux de sérotonine, ce qui explique pourquoi nous avons envie de sucreries ou de féculents lorsque nous nous sentons déprimées. Pour se remonter le moral en provoquant moins d’impacts négatifs, choisissez des sources de glucides saines et à haute teneur en fibres comme le pain à grains entiers ou le quinoa.

– Pour stimuler la production d’ocytocine, passez un moment agréable en faisant un câlin à votre partenaire, à vos enfants ou à vos animaux de compagnie.
Augmentez le niveau d’oestrogène en pratiquant des activités qui soulagent le stress comme le yoga, la méditation, un bon bain chaud ou tout ce qui donne des résultats pour vous.

– Maintenez la progestérone à son niveau optimal en mangeant bien et en évitant les gras saturés et les sucres, en faisant de l’exercice régulier et en évitant le stress.





Source

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *