Les meilleures solutions pour limiter l’accumulation de toxines : Comment limiter l’exposition permanente aux toxines (Partie 2)

Imprimer




Ceci est la suite du premier article (ici) sur les moyens de limiter l’accumulation des toxines suite notre exposition quotidienne à celles-ci.

CONSOMMATION

PROBLÈMES ET SOLUTIONS

Conditions diététiques spécifiques

Selon votre état, une période de concentration sur votre alimentation pour inverser ou arrêter d’autres effets négatifs peut être très bénéfique. Par exemple :

  • Régime antiinflammatoire.
  • Régime hypoallergénique et réintroduction.
  • Anti-Candida.
  • Protocoles antiparasitaires.
  • Aliments très nutritifs ou suppléments alimentaires pour la malnutrition.
  • Antidiabétique.
  • Anti cancer.

ABSORPTION PHYSIQUE

PROBLÈMES ET SOLUTIONS

Produits de nettoyage et détergents

Les produits de nettoyage génériques pour vos cuisines, salles de bains, voitures, vêtements, et nettoyage à sec contiennent souvent des produits chimiques dangereux que vous mangez et absorbez indirectement dans votre peau.

  • Éviter les ingrédients de la « douzaine sale » : bisphénol A, colorants de goudron de houille, DEA, phtalate de dibutyle, agents libérant du formaldéhyde, parfum, parabènes, composés de PEG, gelée de pétrole, siloxanes, laurelsulfate de sodium, et triclosan.
  • Utilisez des marques plus sures, telles que Green Beaver, JASON, Kiss My Face, Earth Science, Burts Bees, Pure + Simple, ou Living Libation.

Produits de beauté

Les produits cosmétiques couvrent votre visage toute la journée et sont absorbés directement par votre peau.

  • Vérifiez le niveau de sureté de vos produits : s’ils obtiennent plus de 5 sur 10 sur l’échelle de toxicité, trouvez des solutions de rechange saines en visitant la Base de données Cosmétique.
  • Concentrez-vous sur les produits sains de rouge à lèvres et de maquillage des yeux, en raison de leur proximité à votre bouche et vos yeux, respectivement.
  • Évitez les ingrédients de la « douzaine sale ».
  • Utilisez des marques plus sures, telles que Green Beaver, JASON, Kiss My Face, Earth Science, Burts Bees, Pure + Simple, ou Living Libation.

Produits de toilette (shampoings, dentifrices, crèmes, déodorants, parfums)

Ce sont des produits que vous utilisez tous les jours, parfois plusieurs fois par jour, et qui vont directement sur votre peau ou dans des zones à forte absorption (ex. bouche, aisselles). La plupart contiennent des parabènes qui agissent comme des xénoestrogènes faibles.

  • Vérifiez le niveau de sureté de vos produits : s’ils obtiennent plus de 5 sur 10 sur l’échelle de toxicité, trouvez des solutions de rechange saines en visitant la Base de données Cosmétique.
  • Concentrez-vous sur les dentifrices et les déodorants sans parabènes.
  • Évitez les ingrédients de la « douzaine sale ».
  • Utilisez des marques plus sures, telles que Green Beaver, JASON, Kiss My Face, Earth Science, Burts Bees, Pure + Simple, ou Living Libation

Désinfectants

Les désinfectants pour les mains et les lingettes sanitaires peuvent contenir des parabènes qui agissent comme des xénoestrogènes faibles.

  • Lavez-vous les mains avec de l’eau chaude et du savon pendant 30 secondes.
  • Limitez votre utilisation de désinfectants contenant du triclosan.
  • Essayez d’utiliser des lingettes de bébé naturelles si vous avez l’habitude d’utiliser des lingettes de toilette ou si vous avez besoin de lingettes en voyage.

Champs électromagnétiques (CEM)

Certaines personnes signalent une grande sensibilité aux CEM de radiofréquences (RF), malgré des résultats non concluants pour les effets négatifs de l’exposition chronique aux CEM à basse fréquence.

  • Réduisez au minimum votre utilisation quotidienne de téléphones cellulaires et sans fil avec leurs stations de base, d’appareils wifi, de fours à microondes, de télévision, et d’émetteurs radio.
  • Évitez le contact étroit à long terme entre vos appareils et votre corps (ex. téléphone portable dans votre poche).
  • Débranchez tous les appareils électroniques dans votre chambre (ou sortez-les de la pièce) avant de vous coucher, pour une hygiène de sommeil saine.

Obturations dentaires au mercure

Si vous avez une obturation dentaire (« plombage ») au mercure, vous risquez d’avoir une exposition très lente et faible au mercure entrainée par la dégradation du produit. Des études ont démontré que l’exposition quotidienne au mercure dentaire est bien inférieure à la valeur limite de 300 à 500 μg par jour établie par l’OMS. Des recherches ont démontré des quantités variables d’absorption de mercure allant de 0,3 à 24,8 μg/j. Il est important de ne pas se précipiter pour les faire enlever tout de suite. Gardez ces conseils en tête :

  • Mieux vaut les conserver. Si l’obturation date de plus de 30 ans, la majorité du mercure a probablement déjà été éliminé, et conserver l’obturation dans votre bouche ne devrait pas causer plus de mal.
  • Une nouvelle exposition lors de l’enlèvement de l’obturation peut être plus toxique que de le garder. Si vous décidez de faire retirer l’obturation, assurez-vous d’aller chez un dentiste dument formé avec de l’équipement pour minimiser la libération de mercure lorsque votre obturation est enlevée.
  • Limitez le grincement nocturne des dents et les aliments acides, qui augmentent le taux de libération de mercure.
  • Évitez d’obtenir des obturations au mercure, surtout si vous êtes un enfant ou si vous êtes enceinte.

Produits chimiques dans les vêtements neufs

Les nouveaux vêtements contiennent de nombreux colorants et produits chimiques composant les matériaux avant d’être portés.

  • Lavez les nouveaux vêtements pendant au moins deux cycles avant de porter.
  • Magasinez dans les magasins d’occasion pour trouver des offres intéressantes et des vêtements déjà portés qui ont éliminé beaucoup de ces nouveaux produits chimiques.

Jouets

Certains jouets pour enfants ne sont pas fabriqués de manière responsable. Surtout que les enfants lèchent, mordent, ou mettent dans leur bouche les ours en peluche et balles de caoutchouc. Utilisez les ressources suivantes pour vérifier la sécurité de leurs jouets.

  • Trucs sains : informez-vous sur les produits chimiques toxiques dans les articles quotidiens.
  • Produits de consommation générale : la Commission de la sécurité des produits de consommation des États-Unis publie un rapport sur les produits dangereux ; il en va de même pour le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec, ainsi qu’avec des revues comme Protégez-vous.
  • Véhicules et sièges d’auto : SaferCar.gov est le site de la NHTSA où vous pouvez identifier et signaler les problèmes que vous pourriez avoir avec votre véhicule, vos pneus, votre équipement, ou vos sièges d’auto.

Moquettes

Les nouveaux tapis sont chargés de produits chimiques qui peuvent se libérer lentement lorsque les fibres sont piétinées. Ces produits chimiques potentiellement dangereux peuvent rester dans le tapis pendant de nombreuses années. Ceci est sans parler de la saleté, des squames d’animaux de compagnie, et des déversements qui peuvent être emprisonnés sous plusieurs couches…

  • Remplacez vos tapis par du bois dur, du stratifié, des tuiles, ou d’autres matériaux autres que le tissu.
  • Utilisez des tapis qui peuvent être lavés sur place.
  • Nettoyez vos tapis à la vapeur tous les quelques mois.

PRODUITS CHIMIQUES INHALÉS

PROBLÈMES ET SOLUTIONS

Pollution atmosphérique

La poussière, le pollen, les squames d’animaux domestiques, les moisissures, et les excréments d’acariens peuvent être des allergènes, tandis que les particules de fumée et les composés organiques volatils (COV) peuvent présenter un risque pour la santé. Il est difficile de contrôler la quantité de pollution atmosphérique lorsque nous sommes dans notre voiture ou au travail, mais il existe des façons d’augmenter la qualité de l’air dans notre maison :

  • En utilisant des purificateurs d’air tels que les filtres HEPA/HVAC, la stérilisation thermodynamique, l’irradiation germicide aux ultraviolets, le charbon actif, etc.
  • Obtenez plus d’air frais en faisant des voyages réguliers hors de la ville.
  • Pratiquez des exercices de respiration profonde pour effacer le CO2résiduel au fond de vos poumons.
  • Cultivez plus de plantes et d’arbres pour augmenter la quantité d’oxygène.
  • Ne laissez pas rouler votre moteur à l’arrêt, pour aider à limiter votre production d’ozone au niveau du sol.
  • Utilisez des moyens de transport publics et non polluants.
  • Obtenez un détecteur de monoxyde de carbone pour ce gaz dangereux mais inodore, sans saveur, et incolore.

Fumée de cigarette ou autres produits inhalés nuisibles

Tout le monde sait que le tabagisme est mauvais, mais c’est une addiction très difficile à la briser, même pour ceux qui le veulent désespérément.

  • Cessez de fumer ou réduisez votre tabagisme avec des programmes tels que Easyway de Allen Carr.
  • Fumez de façon responsable loin des autres gens, en particulier les bébés et les enfants.
  • Ne commencez pas.

Moisissures

La plupart des ménages ont une forme de moisissure dans leur salle de bains et leur sous-sol. Cela peut conduire à des infections fongiques ou à levure, des infections chroniques des sinus, et à de l’écoulement nasal.

  • Vérifiez le calfeutrage et le plafond de votre salle de bain à la recherche de taches noires et faites-les enlever et calfeutrer à nouveau.
  • Ouvrez les fenêtres ainsi que les portes et allumez le ventilateur pendant et après la douche.
  • Achetez un déshumidificateur.
  • Utilisez les vaporisateurs nasaux et inhalations de vapeur.





Source

Merci pour votre partage !

Une pensée sur “Les meilleures solutions pour limiter l’accumulation de toxines : Comment limiter l’exposition permanente aux toxines (Partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *