6 Meilleures huiles pour frire et les pires huiles à éviter pour votre santé

Imprimer

 


Occasionnellement, nous aimons les aliments frits et les manger avec modération est tout a fait correct.

Dans de nombreux plats, l’huile de friture utilisée est la partie malsaine, alors il est important d’opter pour des huiles plus saines.

Les aliments frits font partie de toutes les cuisines du monde et ils ne devraient pas être un risque pour votre santé.

Cet article vous aidera à choisir les huiles les plus saines pour les aliments à frire et vous indiquera quelles huiles vous devriez absolument éviter afin de préserver votre santé.

Comment les aliments frits affectent votre santé

Comme toutes les méthodes de cuisson, la friture a ses avantages qui ne devraient pas être négligés.

Bien qu’il ne soit pas sain de manger des aliments frits régulièrement, frire certains aliments peut réellement améliorer leur valeur nutritive, en plus d’être plus savoureux.

Voyons d’abord ce qui se passe lorsque vous faites frire des aliments.

Avant de condamner complètement la friture comme méthode de cuisson, considérons ces avantages ( 1 ):

  • La friture de certains aliments, comme les pommes de terre, augmente réellement leur teneur en fibres alimentaires.
  • Il y a une certaine valeur nutritive dans les huiles de cuisson. Par exemple, vous pouvez obtenir de la vitamine E à partir d’aliments frits.
  • La friture est un processus de cuisson relativement rapide, ce qui signifie, moins de nutriments perdus à cause de la cuisson par rapport à d’autres méthodes de cuisson.

Bien que ce soit une bonne raison d’apprécier les aliments frits de temps en temps, rappelez-vous que ces aliments sont plus riches en gras et en calories que ceux qui ne sont pas frits. Vous devriez donc utiliser cette méthode de cuisson avec modération.

Si vous voulez déguster des aliments frits, il est essentiel d’utiliser une huile stable à haute température.

Comprendre la friture et la cuisson à la poêle

Lorsque la nourriture est frit, elle est submergée dans de l’huile chaude, idéalement entre 176-190 ° C (350 et 175 ° F).

Lorsque la surface de la nourriture touche l’huile chaude, elle cuit presque instantanément, formant un joint autour de la nourriture évitant que trop d’huile supplémentaire ne puisse pénétrer.

La nourriture continue à être chauffée quand même et de la vapeur est créée à l’intérieur de la croûte, ce qui cuit l’intérieur de la nourriture.

Cette vapeur aide également à garder l’huile hors de la nourriture.

Lorsque la température de l’huile est trop basse et que vous essayez de frire des aliments, l’huile s’infiltre et rend le produit final gras et peut-être pas assez cuit.

Une huile qui a une température trop élevée produit des aliments desséchés et peut provoquer une oxydation de l’huile qui confère des radicaux libres malsains à votre nourriture.

La cuisson à la poêle ne submerge pas complètement la nourriture dans l’huile.

Au lieu de cela, l’huile est utilisée pour graisser la poêle, et un côté de la nourriture est cuit à la fois.

Bien que le mécanisme de cuisson soit similaire, la cuisson à la poêle repose sur une régulation thermique appropriée pour s’assurer que l’extérieur ne soit pas brûlé, alors que l’intérieur est cuit par la vapeur créée.

Bien que l’on utilise moins d’huile que dans la friture, il y a plus de chances que l’huile s’infiltre dans la nourriture et la rende grasse à moins que vous ne surveilliez attentivement votre température.

Qu’est-ce que la stabilité de l’huile de cuisson ?

Lorsque vous choisissez de faire frire vos aliments, il est important que vous utilisiez une huile avec une valeur nutritive élevée et qui soit stable à des chaleurs élevées.

Lorsque vous faites frire des aliments, vous devez utiliser une chaleur élevée pour créer les conditions nécessaires.

La cuisson à la poêle atteint des températures de 120 ° C (248 ° F), tandis que la friture peut atteindre des températures allant jusqu’à 180 ° C (356 ° F).

À ces températures, certaines huiles s’oxydent, libérant les radicaux libres nocifs qui peuvent nuire à votre santé.

Il a été démontré que les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres peuvent causer des maladies cardiovasculaires, des cancers et contribuer à la démence et à d’autres problèmes de santé chroniques ( 2 ).

Il est donc important si vous voulez frire des aliments, savoir quelles huiles résistent à l’oxydation et qui sont moins susceptibles de rancir à haute température.

Les graisses sont classées comme étant saturées ou insaturées, et les graisses ayant le moins de liaisons entre les molécules d’acides gras seront les moins réactives.

Alors que les graisses saturées régulières ont des liaisons simples entre les molécules d’acides gras, les graisses monoinsaturées ont des doubles liaisons, et les graisses polyinsaturées ont au moins deux liaisons et parfois plus.

Plus il y a de liaisons, plus l’huile devient réactive, ce qui la fait s’oxyder plus rapidement et devenir plus rance plus facilement.

Les graisses saturées et monoinsaturées sont les meilleures pour la friture, et ces huiles ont aussi des points de fumée plus élevés, ce qui signifie que votre friture ne créera pas de fumée dans votre cuisine.

Un point de fumée élevé indique également qu’une huile est plus stable pour la friture.

Huiles à éviter lors de la friture

Il est autant important de savoir quelles sont les meilleures huiles pour la friture que de savoir quelles sont les huiles à éviter entièrement avec cette méthode de cuisson.

Les pires huiles pour la friture comprennent :

  • huile de pépins de raisin
  • huile de sésame
  • huile de tournesol
  • huile de carthame
  • huile de son de riz
  • huile de coton
  • huile de canola
  • huile de maïs
  • huile de soja

Ces huiles sont problématiques car elles :

  • contiennent des niveaux élevés de graisses polyinsaturées.
  • sont riches en acides gras oméga-6, qui sont malsains pour votre cœur.
  • sont faibles en acides gras oméga-3, qui sont bons pour votre coeur.
  • peut contenir des gras trans, qui contribuent de façon importante aux maladies cardiaques et à d’autres problèmes cardiovasculaires.

Dans la mesure du possible, n’utilisez pas ces huiles à frire, car une alimentation riche en oméga-6 et pauvre en acides gras oméga-3 contribue aux maladies cardiovasculaires, à l’hypercholestérolémie et à d’autres problèmes de santé ( 3 ).

Un régime alimentaire riche en acides gras oméga-6, tel qu’il se trouve dans les aliments frits dans les huiles ci-dessus, augmente le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’autres problèmes cardiaques ( 4 ).

Les huiles dans cette liste sont non seulement mauvaises pour votre coeur, mais elles peuvent également contenir des cancérigènes et d’autres composés malsains.

L’huile de pépins de raisin, par exemple, est faite en utilisant des hydrocarbures aromatiques polycycliques, ou HAP, qui sont des cancérogènes connus ( 5 ).

Les huiles de soja et de canola sont également des sources de gras trans, ce qui peut augmenter considérablement le risque de maladies cardiovasculaires et d’autres problèmes ( 6 ).

Cette information peut vous aider à choisir les meilleures huiles à utiliser pour la friture à la maison, en évitant les huiles ci-dessus ; ce qui  aura un impact positif sur votre santé globale.

Manger des aliments frits de temps en temps en utilisant des huiles saines minimise les risques pour la santé associés à ces types d’huiles.

Meilleures huiles pour la friture

Rappelez-vous, manger des aliments frits doit toujours être fait avec modération dans le cadre d’une alimentation saine.

Voici nos huiles préférées pour les fritures à la maison.

Huile de noix de coco

L’huile de noix de coco arrive fréquemment en tête de liste des huiles les plus saines pour plusieurs raisons.

Avec un point de fumée de 204 ° C (400 ° F), l’huile de coco est extrêmement stable.

Cette huile conserve sa qualité à des températures élevées pendant des périodes prolongées, de sorte qu’elle n’est pas susceptible de provoquer un stress oxydatif comme les autres types de graisses ( 7 ).

L’huile de noix de coco est composée de 90% de graisses saturées, ce qui en fait le meilleur choix pour résister à l’oxydation.

Alors que les professionnels de la santé mettaient en garde contre l’utilisation de graisses saturées dans le régime alimentaire, de nouvelles preuves suggèrent que les graisses saturées elles-mêmes n’augmentent pas le risque de maladie coronarienne ou de problèmes cardiovasculaires ( 8 ).

L’huile de noix de coco est non seulement un excellent choix en raison de sa teneur en gras saturés mais elle a également d’autres bienfaits pour la santé qui la font figurer en tête de liste.

  • Les bienfaits de l’huile de coco pour la santé

L’huile de noix de coco améliore le métabolisme, ce qui peut vous aider à brûler des calories plus rapidement.

Si vous cherchez à perdre quelques kilos en trop, les triglycérides à chaîne moyenne (MCT) dans l’huile de coco peuvent augmenter votre métabolisme ( 9 ).

Les graisses contenues dans l’huile de noix de coco sont efficaces pour améliorer la sensation de satiété, ce qui vous permettra de vous sentir rassasié plus longtemps, réduisant ainsi votre envie de manger ( 10 ).

L’huile de noix de coco est également une bonne option si vous essayez d’augmenter votre HDL ou votre bon cholestérol.

Avoir des niveaux plus élevés de HDL est bon pour votre cœur, car cela peut aider à équilibrer les niveaux élevés de LDL, également connu sous le nom de mauvais cholestérol ( 11 ).

En essayant de perdre du poids, peut-être le plus difficile obstacle à surmonter est la graisse viscérale, également connu comme la graisse du ventre.

Ce tissu graisseux dans votre abdomen augmente considérablement votre risque de diabète de type 2, ainsi que les maladies cardiovasculaires ( 12 ).

L’huile de noix de coco dans le cadre de votre régime alimentaire peut réduire la graisse viscérale et réduire le risque de ces maladies chroniques ( 13 , 14 ).

Les graisses saines trouvées dans l’huile de coco sont également utiles dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, en utilisant un régime cétogène ( 15 ).

En outre, les propriétés anti-inflammatoires de l’huile de noix de coco la rendent idéale pour réduire l’inflammation à l’intérieur du corps en raison d’un certain nombre de troubles chroniques et aigus ( 16 ).

  • Quel type d’huile de noix de coco est le meilleur ?

Maintenant que vous comprenez les avantages pour la santé de l’huile de noix de coco par rapport aux autres huiles couramment utilisées dans la friture, il est ensuite essentiel de choisir le type optimal d’huile de noix de coco au profit de votre santé.

L’huile de coco vierge ou non raffinée est la meilleure sur le plan nutritionnel.

L’huile de noix de coco vierge a un léger arôme et un goût de noix de coco, ce qui peut affecter votre nourriture, donc si vous n’aimez pas ce goût, vous pouvez choisir une variété plus raffinée, mais vous perdrez certains de ces bienfaits pour la santé.

  • L’huile de noix de coco en chiffres

L’huile de noix de coco contient 91,9% de graisses saturées, 6,2% de graisses monoinsaturées et 1,9% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile de coco est votre meilleur choix pour la friture.

Avec des concentrations élevées de graisses saturées et de nombreux bienfaits pour la santé, il est difficile de se tromper avec cette option riche en nutriments.


Huile d’olive

L’huile d’olive est également en tête de liste des huiles saines depuis plusieurs années, et il existe de nombreuses bonnes raisons de choisir cette huile pour vos besoins en fritures.

Avec un point de fumée de 210 ° C (410 ° F), l’huile d’olive extra vierge est non seulement pauvre en acides gras polyinsaturés, mais aussi riche en vitamines E et K et présente d’autres bienfaits pour la santé.

Alors que l’huile d’olive a un rapport plus élevé d’acides gras oméga-6 aux oméga-3, elle est faible en gras polyinsaturés.

En raison de sa haute teneur en antioxydants, l’huile d’olive résiste également à l’oxydation pendant de longues périodes à haute température, ce qui en fait un excellent choix pour la cuisson des aliments ( 17 ).

  • Bienfaits de l’huile d’olive pour la santé

Un composé sain trouvé dans l’huile d’olive est l’oléocanthal, qui est un antioxydant puissant connu pour réduire l’inflammation dans le corps ( 18 ).

Réduire l’inflammation empêche l’oxydation, et contrôle également vos taux de cholestérol LDL, ce qui aide votre cœur à rester en bonne santé.

Cette inflammation réduite peut même réduire la douleur, fournissant un soulagement comparable aux analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ( 19 ).

L’huile d’olive est riche en polyphénols, qui peuvent réguler l’expression de gènes spécifiques liés à la santé cardiovasculaire et aux maladies.

L’effet anti-inflammatoire de l’huile d’olive sur votre cœur signifie que même si vous avez une prédisposition génétique aux maladies cardiaques, une alimentation saine incluant l’huile d’olive peut aider à atténuer ce risque ( 20 ).

Cependant, les bienfaits de l’huile d’olive pour votre cœur ne s’arrêtent pas là.

Les composés contenus dans l’huile d’olive peuvent aider à abaisser votre tension artérielle, à détendre vos vaisseaux sanguins et à améliorer la coagulation de votre sang ( 21 , 22 ).

Le régime méditerranéen est devenu populaire au cours des dernières années, et l’un des nombreux composants de cette façon de manger qui contribue à améliorer la santé est l’utilisation de l’huile d’olive comme principale source de graisse.

  • Quel type d’huile d’olive est le meilleur ?

Sélectionnez l’huile d’olive qui provient d’une seule source, car elle donnera la plus haute qualité et pureté.

Alors que l’huile d’olive extra vierge a un point de fumée inférieur à celui des versions plus raffinées de cette huile, vous récolterez les bienfaits énumérés ci-dessus lorsque vous opterez pour des variétés extra vierges.

  • L’huile d’olive en chiffres

L’huile d’olive contient 14,2% de graisses saturées, 75% de graisses monoinsaturées et 10,8% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile d’olive est constamment considérée comme une source de graisses saines.

Vous pourrez profiter des nombreux bienfaits pour la santé de l’huile d’olive, et c’est une bonne option pour la friture.


Huile d’avocat

L’huile d’avocat est une excellente alternative à l’huile d’olive, et partage même une composition similaire.

L’avocat a un point de fumée élevé de près de 270 ° C (520 ° F), ce qui en fait une huile de friture parfaite. De plus, elle a une saveur douce qui confère peu ou pas d’arrière-goût aux aliments frits.

L’huile d’avocat, comme le fruit dont elle est dérivée, est riche en acides gras monoinsaturés et pauvre en acides gras saturés et polyinsaturés.

Cela en fait un bon choix pour faire frire les aliments de tous types. En outre, les bienfaits pour la santé de l’huile d’avocat ne peuvent pas être négligés.

  • Bienfaits de l’huile d’avocat pour la santé

L’avocat est riche en acide oléique, un acide gras oméga-9 monoinsaturé que l’on trouve également dans l’huile d’olive.

Ce composé aide à réduire l’hypertension artérielle, ce qui favorise votre santé cardiovasculaire ( 23 ).

L’huile d’avocat augmente également le HDL tout en abaissant le cholestérol LDL et les triglycérides. Ceci est également bénéfique pour la santé de votre cœur ( 24 ).

L’huile d’avocat est non seulement bonne pour votre coeur mais est également riche en composés qui favorisent la santé des yeux.

La lutéine, présente dans l’huile d’avocat, diminue le risque de cataracte et de dégénérescence maculaire ( 25 , 26 ).

Parce que votre corps ne peut pas produire de la lutéine seul, vous devez obtenir cet élément nutritif essentiel à travers des sources alimentaires, comme l’huile d’avocat.

Si vous souffrez d’arthrite, l’huile d’avocat peut avoir des bienfaits supplémentaires pour vous.

L’extrait d’huile d’avocat a été utilisé pour traiter l’arthrose, la douleur et la raideur qui l’accompagnent ( 27 ).

Consommer de l’huile d’avocat peut également vous aider à absorber les nutriments des autres végétaux.

Les graisses contenues dans les avocats sont nécessaires à l’absorption de nombreux nutriments, y compris les antioxydants caroténoïdes, donc manger de petites quantités de ces graisses avec vos légumes peut améliorer considérablement la capacité de votre organisme à absorber les nutriments contenus dans ces aliments ( 28 ).

  • L’huile d’avocat en chiffres

L’huile d’avocat contient 12,1% de graisses saturées, 73,8% de graisses monoinsaturées et 14,1% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile d’avocat contient des acides gras oméga-9 sains qui peuvent favoriser une meilleure santé.

L’utilisation de l’huile d’avocat pour faire frire vos aliments, ainsi que dans d’autres recettes, est un choix santé qui procure à votre cœur, à vos yeux et à d’autres systèmes corporels d’excellents bienfaits pour la santé.


Beurre et Ghee

Si vous faites frire de la nourriture, le beurre n’est pas votre meilleur choix, mais si vous préparez de la nourriture en le faisant frire, le beurre clarifié est une excellente option.

À des températures élevées, comme le type nécessaire pour la friture, le beurre brûle et devient rance.

Le beurre clarifié, qui est essentiellement de la graisse de beurre sans eau ni matière sèche de lait, a un point de fumée plus élevé et constitue une excellente option de cuisson dans votre cuisine.

Le beurre a un point de fumée relativement bas de 175 ° C (350 ° F), tandis que le point de fumée du beurre clarifié est beaucoup plus élevé, à 252 ° C (485 ° F).

Bien que vous ne vouliez pas choisir le beurre pour toutes vos fritures ou mode de cuisson, utilisé avec modération, le beurre et le beurre clarifié, également appelé ghee, ont de nombreux avantages pour la santé.

  • Les bienfait du beurre et du ghee pour la santé

En plus d’être riche en vitamines A, E et K2, le beurre contient également deux acides gras essentiels, connus sous le nom d’acide linoléique conjugué (CLA) et de butyrate.

Ces deux composés offrent de nombreux avantages pour la santé qui font du beurre un excellent choix pour cuisiner.

Le CLA a été démontré pour aider à combattre le cancer, ainsi que la graisse corporelle ( 29 ).

Pour les personnes atteintes de diabète ou qui sont résistantes à l’insuline, le beurre est une bonne option de cuisson pour améliorer votre sensibilité à l’insuline, en raison de sa teneur en CLA.

Mais vous devriez toujours opter pour le beurre plutôt que la margarine, car la margarine contient des gras trans et d’autres composés nocifs qui peuvent augmenter le risque de maladies cardiovasculaires ( 30 ).

Le butyrate améliore la sensibilité à l’insuline et réduit l’inflammation ( 31 , 32 ).

Si vous essayez de perdre de la graisse, le butyrate peut augmenter votre métabolisme, vous aidant à brûler les graisses plus rapidement.

Si vous êtes préoccupé par le point de fumée inférieur du beurre, vous pouvez opter pour du beurre clarifié, ou ghee, à la place.

Vous pouvez trouver du ghee dans la plupart des épiceries aujourd’hui, ou vous pouvez faire du beurre clarifié vous-même.

Le beurre clarifié ne contient plus les matières solides du lait qui sont susceptibles de brûler à des températures plus élevées, ce qui signifie que vous pouvez en faire frire facilement.

  • Fabriquez votre propre beurre clarifié

La méthode suivante donnera 3/4 tasse soit, 190 ml de beurre clarifié ou ghee.

La clé d’un ghee exceptionnel est de commencer avec du beurre de haute qualité.

Choisissez une variété non salée, de préférence celle qui provient de vaches nourries à l’herbe.

Placez une tasse (250 ml) de beurre dans une casserole.

Faire fondre à feu doux, quand vous remarquerez que les solides commencent à se séparer de la graisse claire et d’autres liquides.

Continuez à mijoter doucement, en chauffant votre beurre jusqu’à ce qu’il commence à bouillonner.

Bientôt, la mousse se formera à travers la surface du liquide, et vous devriez voir des grumeaux autour des bords, ainsi que le brunissement des solides du lait.

Continuez à chauffer jusqu’à ce que les solides du lait atteignent un brun doré et ne flottent plus.

Retirez la casserole du feu.

Passer le contenu entier de la casserole à travers une étamine, en jetant tous les résidus.

Le liquide doré qui reste est votre ghee ou beurre clarifié.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de réfrigérer le ghee, vous pouvez le faire, si vous préférez.

  • Beurre en chiffres

La graisse de beurre contient 68,2% de graisses saturées, 27,8% de graisses monoinsaturées et 4% de graisses polyinsaturées.

Il n’y a pas de différence de teneur en graisse entre le beurre et le ghee.

Conclusion : Utilisé avec modération, le beurre et surtout le ghee sont bons pour les aliments à faire frire.

Ils confèrent une saveur délicieuse et des nutriments essentiels à la nourriture que vous cuisinez.


Huile de noix de macadamia

Alors que la plupart des huiles de noix sont riches en graisses polyinsaturées, ce qui les rend instables à des températures élevées, l’huile de noix de macadamia est une exception agréable.

Le point de fumée de l’huile de noix de macadamia est de 199 ° C (390 ° F), ce qui en fait une bonne option pour faire frire des aliments, et sa saveur douce et agréable donnera un goût de beurre à tout ce que vous faites frire.

Le profil de graisse de l’huile de noix de macadamia est très similaire à celui de l’huile d’olive, c’est pourquoi c’est un excellent choix pour la friture.

Riche en acides gras monoinsaturés et faible en acides gras oméga-6, les antioxydants de l’huile de noix de macadamia peuvent protéger votre santé tout en vous procurant de délicieux aliments frits.

  • Les bienfaits de l’huile de noix de macadamia pour la santé

L’huile de noix de macadamia est naturellement riche en acide oléique, ce qui aide à équilibrer votre taux de cholestérol et à réduire les triglycérides malsains dans votre sang.

Les triglycérides et autres acides gras obstruent les artères et augmentent le risque d’AVC, de crise cardiaque et d’athérosclérose ( 33 ).

Parce qu’il a un bon équilibre entre les acides gras oméga-6 et oméga-3, les bienfaits de l’huile de noix de macadamia pour votre cœur ne doivent pas être négligés.

Les antioxydants trouvés dans l’huile de noix de macadamia, y compris les tocotriénols, aident à neutraliser les radicaux libres qui peuvent causer des maladies chroniques, y compris le cancer.

Les antioxydants de l’huile de noix de macadamia stimulent votre système immunitaire et vous aident à combattre les infections, tout en assurant le bon fonctionnement de tous vos systèmes ( 34 ).

Comme l’huile d’avocat, l’huile de noix de macadamia favorise une vision saine.

En neutralisant les radicaux libres, l’huile de noix de macadamia est capable de ralentir la croissance des cataractes et de prévenir les maladies oculaires comme la dégénérescence maculaire ( 35 ).

Le conseil général est d’éviter les huiles de noix lors de la cuisson, car les huiles de noix ont tendance à brûler facilement, mais l’huile de noix de macadamia est l’exception et est une excellente option dans votre cuisine.

  • L’huile de noix de macadamia en chiffres

L’huile de noix de macadamia contient 14,3% de graisses saturées, 78,6% de graisses monoinsaturées et 7,1% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile de noix de macadamia est différente des autres huiles de noix, ce qui en fait un bon choix pour la friture. Elle a une saveur légère et agréable et vous fournit des acides gras oméga-3 essentiels.


Graisses animales

Bien que toutes les graisses animales ne soient pas saines à cuisiner, celles qui proviennent d’animaux nourris à l’herbe tendent à avoir de meilleures compositions pour la friture.

Alors que les animaux élevés aux grains donnent souvent des produits riches en graisses polyinsaturées, les produits animaux nourris à l’herbe ont tendance à avoir des niveaux de gras monoinsaturés et saturés plus élevés.

Le saindoux, la graisse de bacon et la graisse de boeuf, ou suif, peuvent être utilisés pour la friture si vous êtes confiant dans la qualité de l’animal dont ils sont issus.

Alors que le point de fumée du saindoux est de 190 ° C (374 ° F), le suif est encore plus élevé, à 205 ° C (400 ° F).

Ces deux produits sont généralement disponibles à l’achat dans une épicerie, mais vous ne savez peut-être rien sur les animaux qui ont été utilisés pour créer ces produits.

  • Quel type de graisse animale est le meilleur ?

Vous pouvez faire votre propre graisse ou collecter vos propres jus de gras à la maison, en les conservant dans un pot ou une boîte qui peut être scellée.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de réfrigérer la graisse animale, certains peuvent préférer le faire.

Assurez-vous toujours de savoir d’où proviennent vos graisses animales ou d’autres produits animaux et comment ces animaux ont été traités, car cela fait une grande différence dans la qualité de la graisse et de sa composition.

  • Le saindoux en chiffres

La graisse de saindoux contient 41% de graisses saturées, 47,2% de graisses monoinsaturées et 11,8% de graisses polyinsaturées.

  • La graisse de suif en chiffres

La graisse de suif contient 52,1% de graisses saturées, 43,7% de graisses monoinsaturées et 4,2% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : Les graisses animales sont plus saines lorsqu’elles proviennent d’animaux nourris à l’herbe ou élevés en pâturage. Parce que ces graisses sont riches en gras monoinsaturés et saturés, elles sont bonnes pour la friture.


Huiles saines qui ne conviennent pas à la friture

Toutes les huiles saines ne sont pas une bonne option lorsque vous faites frire des aliments.

Certaines des huiles les plus saines n’ont même pas été sélectionné dans notre liste parce qu’elles ne sont pas de bonnes options pour cette méthode de cuisson.

Bien que les huiles de poisson, de lin, d’arachide et de canola soient bénéfiques pour la santé, aucune d’entre elles n’est une bonne option pour la friture.

Ci-dessous, nous partageons pourquoi.

Huile de poisson

L’huile de poisson est en haut sur la liste de toutes les huiles saines, et pour une très bonne raison.

Comme une excellente source d’acides gras oméga-3, la liste des avantages pour la santé de l’huile de poisson est longue.

Les suppléments d’huile de poisson sont recommandés pour aider à réduire l’inflammation, favoriser la fonction cognitive, réduire les triglycérides, soutenir la fonction hépatique et traiter les troubles de santé mentale comme la dépression ( 36 , 37 , 38 , 39 , 40 ).

Si l’huile de poisson est si saine, pourquoi ne l’utilisons-nous pas en cuisine ?

Parce que l’huile de poisson est riche en acides gras polyinsaturés, elle devient instable à des températures élevées et peut facilement devenir rance, ce qui en fait un mauvais choix pour cuisiner.

Pour obtenir beaucoup d’huile de poisson dans votre alimentation, vous devriez manger des poissons gras comme le saumon, le maquereau, les sardines et la morue qui ont tous été capturés dans la nature.

Si vous ne mangez pas de poisson ou si vous ne pouvez pas en consommer suffisamment, pensez à un supplément d’huile de poisson.

  • Huile de poisson en chiffres

L’huile de poisson contient 22,3% de graisses saturées, 32,5% de graisses monoinsaturées et 45,2% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile de poisson n’a pas la bonne concentration de gras saturés ou monoinsaturés à utiliser pour la friture. Bien qu’il s’agisse d’une bonne source d’acides gras oméga-3, elle ne devrait pas être utilisée pour cuisiner.


Huile de lin

La graine de lin est également une option d’huile saine, mais en raison de sa teneur élevée en graisses polyinsaturées, elle n’est pas bonne pour cuisiner.

La graine de lin est souvent recommandée comme une alternative végétalienne à l’huile de poisson, car elle est également riche en acides gras oméga-3.

Bien qu’elle ne contienne pas la même configuration de DHA et d’EPA que l’huile de poisson, la graine de lin demeure une huile saine qui peut être utilisée à de nombreuses fins alimentaires.

Les graines de lin s’oxydent à des températures élevées, donc vous ne devriez pas cuisiner avec du tout.

  • L’huile de lin en chiffres

L’huile de lin contient 9,8% de graisses saturées, 21,1% de graisses monoinsaturées et 69,1% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : La graine de lin, comme l’huile de poisson, n’a pas la bonne concentration de graisses pour la friture. Alors que les végétaliens utilisent les graines de lin comme un substitut à l’huile de poisson, vous ne devriez pas cuisiner avec elle à des températures élevées.


Huile d’arachide

L’huile d’arachide est actuellement l’une des huiles de friture les plus populaires utilisées en cuisine et par les restaurants.

Parce qu’elle a une saveur neutre qui n’affecte pas le goût des aliments, et parce qu’elle peut être réutilisée plusieurs fois sans absorber les saveurs des aliments frits, c’est un choix populaire et économique pour beaucoup.

Alors pourquoi n’est-elle pas sur notre liste ?

La teneur élevée en graisses polyinsaturées de l’huile d’arachide la rend vulnérable à l’oxydation à haute température, ce qui affectera la salubrité générale de vos aliments.

Bien que le point de fumée élevé de l’huile d’arachide de 230 ° C (446 ° F) la rend bonne pour la friture, votre nourriture ne sera pas très saine quand elle sortira de cette huile.

  • L’huile d’arachide en chiffres

L’huile d’arachide contient 17,8% de graisses saturées, 48,6% de graisses monoinsaturées et 33,6% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : En raison de la tendance de l’huile d’arachide à s’oxyder à des températures élevées, vous ne devriez pas faire frire vos aliments avec cette huile. Alors que de nombreux restaurants utilisent cette huile pour la friture, cela peut rendre vos aliments frits plus malsains.


Huile de palme

L’huile de palme peut sembler être le choix parfait pour les fritures.

Après tout, elle est faible en gras polyinsaturés, a une saveur neutre qui n’affecte pas le goût des aliments, et elle a même quelques bienfaits pour la santé.

Alors pourquoi n’est-ce pas un bon choix ?

Contrairement à d’autres huiles sur notre liste, l’huile de palme n’est pas récoltée de manière durable.

L’industrie de l’huile de palme est responsable de problèmes environnementaux importants, notamment la dégradation de l’habitat des espèces menacées, la déforestation à grande échelle et les abus contre les populations autochtones dans les pays où les arbres prospèrent ( 41 ).

Chaque jour, de vastes étendues de forêts sont défrichées pour planter plus d’arbres destinés à la production d’huile de palme, ce qui menace la vie d’espèces telles que l’orang-outan et le tigre de Sumatra.

Dire non à l’huile de palme est le bon choix, pour l’environnement.

  • L’huile de palme en chiffres

L’huile de palme contient 51,4% de graisses saturées, 38,8% de graisses monoinsaturées et 9,8% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : Bien que l’huile de palme puisse sembler un bon choix pour la friture, elle n’est pas récoltée de manière durable et les plantations d’huile de palme mettent en danger les espèces et provoquent une déforestation rapide dans certaines parties du monde.


Huile de canola

Comme l’huile d’arachide, le canola est un choix populaire pour les aliments à frire.

Elle est peu coûteuse et facilement disponible, et elle contient même la bonne concentration de gras monoinsaturés, ce qui la rend stable à des températures élevées.

De plus, l’huile de canola a un bon rapport entre les acides gras oméga-6 et oméga-3, ainsi qu’un goût neutre qui est utile pour la friture.

Alors pourquoi cette huile n’est-elle pas dans notre liste ?

Comme l’huile de palme, le problème avec l’huile de canola réside dans la façon dont elle est produite.

Le canola moderne est en fait une version génétiquement modifiée du colza sauvage, qui présente de nombreux bienfaits pour la santé.

La version actuelle du canola est presque entièrement génétiquement modifiée et hautement transformée pour éliminer les composés nocifs comme l’acide urique en utilisant des produits chimiques et des solvants agressifs.

L’huile de canola subit presque toujours un traitement intense qui comprend le blanchiment, le dégommage et l’affinage à l’aide de matériaux comme l’hexane.

La plupart des acides gras oméga-3 sains sont éliminés pour rendre l’huile plus stable et plus résistante à la rancidité, et souvent, l’huile obtenue contient beaucoup de gras trans.

L’huile de canola moderne est un produit hautement transformé qui présente peu d’avantages pour la santé en comparaison au colza sauvage et qui contient des gras trans et d’autres composés nocifs qui ne sont pas bons pour la santé.

  • L’huile de canola en chiffres

L’huile de canola contient 8,1% de graisses saturées, 64,1% de graisses monoinsaturées et 27,8% de graisses polyinsaturées.

Conclusion : L’huile de canola est hautement transformée et génétiquement modifiée, ce qui en fait un mauvais choix pour plusieurs raisons.

Qu’est-ce qui fait une huile de qualité ?

Alors, maintenant que nous connaissons que les options d’huile les plus saines pour la friture incluent l’huile de noix de coco, l’huile d’avocat, l’huile d’olive, le beurre clarifié et l’huile de noix de macadamia, il est temps de faire des achats !

Aussi, cependant, assurez-vous de faire attention aux marques que vous achetez.

Choisir la bonne huile ne doit pas être compliqué.

Voici quelques lignes directrices générales à considérer lors de l’achat de l’une des options de friture plus saines énumérées ci-dessus.

  • Achetez des huiles dans de petites bouteilles, pour les garder frais tout au long de leur utilisation.
  • Achetez des huiles vendues dans des contenants de verre, jamais ceux vendus dans le plastique.
  • Si possible, achetez des huiles biologiques.
  • Si possible, achetez des huiles pressées à froid et / ou non raffinées.

Stockage de vos huiles de cuisson

Une fois que vous avez sélectionné le bon type et la bonne marque d’huile, vous devez vous assurer que vous l’avez stocké correctement.

Après tout, même les huiles de la plus haute qualité peuvent rancir si elles sont mal stockées.

Ce qui suit sont nos recommandations pour stocker vos huiles et pour maintenir leur fraîcheur aussi longtemps que possible.

  • Toujours stocker l’huile loin de toute source de chaleur, ce qui peut entraîner une oxydation. Même avec des graisses monoinsaturées, qui sont plus stables, évitez la chaleur.
  • Parce que la lumière peut conduire à l’oxydation, essayez aussi de stocker vos huiles dans un placard ou un garde-manger sombre.
  • Assurez-vous que les bouchons soient toujours vissés fermement, afin d’empêcher l’oxygène de pénétrer dans la bouteille et de provoquer une oxydation.

Conclusion

Parce que les aliments frits ajoutent de la graisse et des calories dans votre assiette, assurez-vous d’utiliser cette méthode de cuisson avec modération.

La plupart des aliments frits sont également panés, ce qui ajoute aussi des calories.

À titre d’exemple, une aile de poulet frit contient 11 grammes de gras et 159 calories, tandis qu’une aile de poulet rôtie contient sept grammes de gras et seulement 99 calories.

Manger des aliments frits à l’occasion et seulement en quantité modérée peut vous aider à ne pas prendre trop de kilos.

Pour éviter d’ajouter encore plus de calories indésirables lorsque vous faites frire de la nourriture, faites cuire les aliments à la bonne température pour éviter les plats huileux et ne faites jamais cuire les aliments plus que nécessaire.

Lorsque vous optez pour des huiles de cuisson plus saines et utilisez les bonnes techniques, les aliments à frire ne doivent pas être quelque chose que vous devez éviter entièrement.

Rappelez-vous qu’une bonne friture implique moins de temps à la chaleur, ce qui signifie moins de dégradation des nutriments pendant la cuisson.

La friture vous permet également d’avoir plus de nutriments dans certains aliments.

Si vous voulez prendre le contrôle de vos aliments frits et les transformer en des options plus saines, n’oubliez pas de choisir l’une de nos huiles saines recommandées pour votre prochain plat frit.

Choisissez entre l’huile d’olive, l’huile de noix de coco, le beurre clarifié, ou l’huile de noix de macadamia pour une friture plus saine.

 


pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Une pensée sur “6 Meilleures huiles pour frire et les pires huiles à éviter pour votre santé

  • juillet 19, 2018 à 11:22
    Permalink

    article très intéressant. J’en lirais d’autre dés le temps me le permettra, en tout cas j’aime bien votre travail.
    Ps j’aimerais bien savoir combien de personne travaille avec vous, car votre site donne l’impression que vous êtes plusieurs mais je suis sur que non

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :