7 Façons de savoir si votre huile d’olive est fausse

Imprimer




Y a-t-il de la fausse huile d’olive dans votre garde-manger ? Et s’il y en a, comment pouvez-vous le savoir ?

Ce sont des questions que vous vous êtes peut-être déjà posées.

Pourquoi l’huile d’olive est-elle falsifiée ?

Comme d’habitude : l’argent !

L’huile d’olive a beaucoup retenu l’attention ces dernières années, en particulier du fait de la popularité du régime méditerranéen et de la volonté de revenir à des aliments plus traditionnels.

Bien sûr, les industriels veulent capitaliser sur ces tendances pour commercialiser en masse l’huile d’olive et de nombreuses entreprises utilisent l’huile de soja ou de tournesol comme alternative moins chère à l’huile d’olive afin de réaliser un profit plus important. De plus, ils ne sont pas trop regardants sur la fraîcheur, de sorte que l’huile que vous achetez a parfois plusieurs années.

Comment savoir si vous avez acheté de l’huile d’olive factice

1. Déterminez doù vient l’huile d’olive

Le fait que la bouteille indique «Fabriqué en Italie» ne signifie pas nécessairement que l’huile d’olive a été produite à partir d’olives italiennes. Vérifiez si elle a été pressée en Italie et pas seulement embouteillée là-bas. Les produits de qualité et haut de gamme doivent préciser la ville d’origine. Idéalement, elle devrait provenir d’endroits comme Sienne, Florence, Lucques, Messine ou Palerme, situés dans les régions oléicoles des Pouilles ou de la Sicile. Plus vous trouverez d’informations sur le producteur, la région et le type d’olives utilisé, plus il y a de chances que ce soit la réalité.

2. Comment l’huile d’olive est-elle mise en bouteille ?

Il est essentiel que l’huile d’olive soit stockée dans une bouteille en verre de couleur sombre, habituellement brune ou verte, afin de la protéger de la lumière UV et d’une dégradation possible. Si c’est dans un récipient transparent en verre ou en plastique, remettez-la sur l’étagère. Prenez également note de l’endroit où l’huile d’olive est affichée dans le magasin. Si l’allée est exposée à un niveau élevé de lumière naturelle, ou est trop chaude, il est probablement préférable d’acheter votre huile d’olive dans un magasin différent.

3. Comprendre le sens de “l’huile d’olive extra vierge”

Tout d’abord, l’étiquette de votre bouteille d’huile d’olive doit toujours indiquer «huile d’olive extra vierge. Si vous voyez la mention «léger», «pure» ou simplement huile, cela ne garantit pas son authenticité. Extra vierge indique que l’huile d’olive vient du premier pressage des olives de chaque saison.

4. Regardez de plus près l’étiquette

Il y a d’autres détails que vous devriez rechercher sur cette étiquette, y compris les dates. L’huile d’olive pure devrait se garder pendant deux ans sans l’utilisation de conservateurs. Assurez-vous que la date d’expiration de votre produit soit inférieure à deux ans à compter de la date d’achat. L’autre date à vérifier est la date de récolte. Si vous n’en voyez pas, il se pourrait que votre huile ait des années ou ne soit pas vraiment de l’huile d’olive.

Parfois, des informations de qualité sont également indiquées, y compris l’emplacement de production et le nom du producteur. Si la variété des olives utilisées est indiquée sur l’étiquette, cela peut être une marque d’huile d’olive de qualité supérieure.

Rappelez-vous, l’huile d’olive n’est pas comme le vin ; sa saveur ne s’améliore pas avec l’âge. La plus récente est préférable, et la meilleure saveur peut être appréciée au cours de la première année après sa récolte. Ne vous inquiétez pas si l’huile d’olive extra vierge ne précise pas «pressée à froid». La plupart des huiles d’olive sont traitées au moyen d’une centrifugeuse. Si c’est une véritable huile d’olive extra vierge, elle aura été transformée à basse température.

5. Aller directement à la source

Si vous avez la chance de vivre dans une région productrice d’olives, pensez à visiter un moulin à huile local. Non seulement cela peut-être une expérience intéressante, mais l’achat de produits locaux est toujours une bonne pratique, autant que possible, pour soutenir votre communauté locale et pour des raisons environnementales. Vous aurez la possibilité de poser des questions, par exemple si les olives sont traitées ou non dans les 24 heures suivant leur récolte, et vous pouvez également demander à goûter un peu. Bien sur, il est évident que l’huile d’olive ne devrait pas sentir ni goûter mauvais, ne pas être moisie, mais au contraire être fraîche, légèrement fruitée et poivrée. Si elle a un goût de métal ou de carton mouillé, ne l’achetez pas !

6. Visitez votre marché d’agriculteurs

Si vous ne pouvez pas aller directement à la source, votre meilleur choix est d’acheter auprès d’un marché de producteurs, car vous trouverez probablement des vendeurs vendant des huiles d’olive produites dans la région. Vous pouvez également interroger le propriétaire de l’entreprise sur ses huiles et les goûter. Vous pourrez découvrir comment ses huiles sont traitées, d’où viennent les olives ou comment sont-elles cultivées, et déterminer quelle huile d’olive a le meilleur goût. Certains vendeurs pourront même embouteiller l’huile directement sur place.

7. Le prix

Alors que le prix de l’huile d’olive n’est pas une garantie de qualité, choisir la bouteille la moins chère sur l’étagère signifie généralement que vous obtenez ce que vous payez : une huile bon marché. Lorsque vous achetez un produit à l’autre bout du monde, il y a un coût plus élevé pour le transport. Si vous voyez une bouteille d’huile d’olive dans votre supermarché qui coûte la même chose qu’une bouteille d’huile de maïs, il est fort probable qu’elle contient des ingrédients identiques ou très similaires.



.

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :